Lou - Version Originale

Lou, la blondinette de la bande

8,50 €

Moko - Version Originale

Ready for the battle

8,50 €

Molly - Version Originale

La première fille Muttpop est jolie et fière, comme nous quoi !

37,00 €

Molly - Version Xtra Spicy Twilight

Molly dans une version inspirée par l'animation japonaise

40,00 €

Tequila - Version Originale 2.0

Il revient et il n'est toujours pas content

55,00 €

Show and Tell - le blog de Jerry Frissen

Le Blog de Jerry Frissen

Retrouvez le blog de Jerry sur le site de Muttpop : www.muttpop.com

Liste des billets

Jacques Martin

dimanche 24 janvier 2010

Vous savez sûrement que Jacques Martin, le créateur d'ALIX est mort cette semaine. En lisant un article sur sa mort, j'ai trouvé un lien pour un autre article où l'auteur accuse Jacques Martin d'avoir été un collabo parce qu'il a travaillé pour un magazine publié par le régime de Vichy pendant la seconde guerre mondiale. L'article, à grand renfort de photos de Pétain et d'Hitler l'accuse sans donner d'ailleurs le moindre fait concret. La seule chose qui semble claire, c'est qu'il ait bien mangé pendant la guerre... Je ne connais rien à la vie privée de Jacques Martin et je ne savais même pas à quoi il ressemblait. Peut-être qu'effectivement c'était un ignoble individu, je n'en ai aucune idée et ce n'est pas cet article qui va m'apprendre quoi que ce soit sur lui. Mais ce qui me fait tiquer, c'est le début de l'article, pour l'auteur, les opinions de Martin en ont fait un très mauvais auteur, je cite: "Si depuis, d’album médiocre en album plus médiocre encore, le personnage de Martin est devenu une sorte d’Alix l’insipide, il n’en traîne pas moins une idéologie de collaboration avec l’occupant et un choix délibéré pour le plus fort, Caius Iulius [sic] Caesar". Ce genre de phrase m'énerve. Premièrement, parce que je pense que Martin était un très grand auteur, certains ALIX sont à mon humble avis des chefs d'œuvres, IORIX LE GRAND, LE DERNIER SPARTIATE ou LE DIEU SAUVAGE par exemple. Martin a été un des premiers auteurs à faire de la bande dessinée pour adultes. C'était violent, épique, malsain, beau, ultime, etc. Mais ce qui m'énerve le plus dans tout ça, c'est cette idée que les "bons" artistes sont ceux qui sont humanistes. Quelle connerie. Les exemples de grands artistes à l'idéologie "douteuse" sont légions, James Ellroy, Clint Eastwood, Robert Heinlein, Dennis Hopper, etc. Quand Bukowski donnait des coups de pieds à sa femme à la télé, est-ce que ça l'empêchait d'écrire d'incroyables poèmes? Edward Bunker a écrit des livres hallucinants, il a pourtant attaqué une banque –entre autre. Est-ce que le talent de Steve McQueen a été affecté par ses opinions conservatrices et son support pour la guerre du Vietnam? Bref... Encore une fois, je ne sais rien de la vie privée de Jacques Martin, mais quoi qu'il en soit, c'était un très grand artiste.

Jacques-Martin_defaultbody

Commentaires (8) Tags : RIP - Robert A. Heinlein - Jacques Martin