×

Lou - Version Originale

Lou, la blondinette de la bande

8,50 €

Moko - Version Originale

Ready for the battle

8,50 €

Molly - Version Originale

La première fille Muttpop est jolie et fière, comme nous quoi !

37,00 €

Molly - Version Xtra Spicy Twilight

Molly dans une version inspirée par l'animation japonaise

40,00 €

Tequila - Version Originale 2.0

Il revient et il n'est toujours pas content

55,00 €

Show and Tell - le blog de Jerry Frissen

Le Blog de Jerry Frissen

Retrouvez le blog de Jerry sur le site de Muttpop : www.muttpop.com

Liste des billets

James Ellroy

mercredi 14 octobre 2009

Hier-soir, j'ai été voir et écouter James Ellroy. Il présentait son nouveau chef d'oeuvre -c'est lui qui le dit- BLOOD'S A ROVER dans une librairie de Los Feliz. Comme beaucoup d'écrivains et scénaristes américains, James Ellroy est obsédé par le langage. La moindre de ses phrases claque comme un coup de fouet. J'emploie l'image du fouet à dessein, parce que non seulement, chacune de ses phrases en a la son et la précision, mais lorsqu'on a -comme moi- la prétention de vivre en écrivant, c'est sur mon dos que le fouet s'abat. Et ça fait mal... James Ellroy à 61 ans, il est méchant, vulgaire, drôle et brillant. Il était accompagné d'un des personnages principaux de son livre, Don Crutchfield, ancien détective dont les histoires ont aidé James Ellroy dans son travail. Crutchfield a travaillé pour Marlon Brando, Frank Sinatra, Joe DiMaggio, etc. et a des histoires hallucinantes à raconter –ce qu’il fait d’ailleurs dans son livre CONFESSIONS OF A HOLLYWOOD PI. Après la présentation du livre, Ellroy et Crutchfiled ont répondu aux questions du public. Ellroy y a dit des choses que j'ai trouvé assez fascinantes, comme le fait, qu'il ne regarde pas la télé, ne va pas au cinéma, ne lis pas de livres, pas de journaux. Il dit qu'il n'a pas besoin d'art, que la vie lui suffit. Ellroy a encore fait part de ses vues politiques extrêmement conservatrices. Un des buts de sa vie est de vivre plus longtemps que Bill Clinton, qu’il déteste profondément. Il dit être contre l'avortement, le mariage gay et pour la peine de mort. Mais les gens qui fréquentent Ellroy disent qu'en privé, il pense le contraire. Quoi qu'il en soit, pour illustrer ses vues, il a raconté l'histoire d'un flic qui durant les années soixante a abattu 18 suspects d'attaques à mains armées. Il est maintenant à la retraite et porte un noeud papillon avec le chiffre 18. En plus des 18 suspects pris sur le fait, quand il voulait se débarrasser d'un autre criminel et qu’il ne faisait pas confiance au juge, il le jetait d'un pont qui passe au dessus du Harbor Freeway à Los Angeles. Le type n'avait aucune chance de survivre. Soit il essayait de traverser et finissait sous un camion, soit il crevait de faim et de soif. James Ellroy dit qu'il approuve ce flic et qu'il aimerait beaucoup faire la même chose à Roman Polanski.

James-Ellroy_defaultbody
James-Ellroy_3_defaultbody
James-Ellroy_4_defaultbody

Commentaires (12) Tags : Bons Goûts - James Ellroy