Lou - Version Originale

Lou, la blondinette de la bande

8,50 €

Moko - Version Originale

Ready for the battle

8,50 €

Molly - Version Originale

La première fille Muttpop est jolie et fière, comme nous quoi !

37,00 €

Molly - Version Xtra Spicy Twilight

Molly dans une version inspirée par l'animation japonaise

40,00 €

Tequila - Version Originale 2.0

Il revient et il n'est toujours pas content

55,00 €

Show and Tell - le blog de Jerry Frissen

Le Blog de Jerry Frissen

Retrouvez le blog de Jerry sur le site de Muttpop : www.muttpop.com

Liste des billets

Bombay Beach (2)

mercredi 30 novembre 2011

Voici donc la partie habitable –et habitée– de Bombay Beach. Décor parfait pour un film de zombies, c’est un petit carré de neuf avenues et cinq rues dans lesquelles les 295 habitants se déplacent principalement en voitures de golf, la première station essence se trouvant à 30 kilomètres. La ville est abritée derrière une digue de terre qui empêche les inondations. Dans les rues, en terre, il n’y a pas la moindre habitation (j’ai faillit écrire maison) qui ne respire pas le désespoir. Même en tournant un certain temps, on n’y aperçoit presque pas d’habitant. Mais ça s’explique peut-être par le fait que malgré que ce soit la fin novembre, il y fait très chaud. C’est d'ailleurs le contraste entre le climat paradisiaque et le mélange de tristesse et d’odeur de poisson mort qui fait de Bombay Beach un des endroits les plus étranges que je connaisse.

Bombay-Beach-2_defaultbody
Bombay-Beach-2_1_defaultbody
Bombay-Beach-2_2_defaultbody
Bombay-Beach-2_3_defaultbody
Bombay-Beach-2_4_defaultbody
Bombay-Beach-2_5_defaultbody

Commentaires (6) Tags : Désert - Nouvelle Rationalité - Salton Sea

Bombay Beach

mardi 29 novembre 2011

Dans les années cinquante, on a construit plusieurs stations balnéaires le long des côtes de la Salton Sea. Ça devait être un paradis, un Palm Springs au bord de la mer. Et puis le niveau de sel à commencer à monter durant les mois d’été, anormalement, tuant des millions de poissons et l’odeur à chassé le tourisme. Ajoutez à ça les rejets de pesticides des agriculteurs environnant et vous obtenez la Salton Sea actuelle. Il y reste quelques villes dont Bombay Beach. La ville fait moins de deux kilomètres carrés et une partie est régulièrement submergé par les eaux. Les restes des habitations s’enfoncent lentement dans le sol, rongé par le sel. Bombay Beach est une image de fin de monde comme j’en ai rarement vue. C’est un autre monde où la désolation est la règle. C’est beau et triste à la fois. Il y reste pourtant 295 habitants.

Bombay-Beach_defaultbody
Bombay-Beach_1_defaultbody
Bombay-Beach_2_defaultbody
Bombay-Beach_3_defaultbody
Bombay-Beach_4_defaultbody
Bombay-Beach_5_defaultbody

Commentaires (5) Tags : Désert - Nouvelle Rationalité - Salton Sea

Dieu est Amour (2)

lundi 28 novembre 2011

Autour de la Salvation Mountain, c’est une sorte de MAD MAX religieux.

Dieu-est-Amour-2_defaultbody
Dieu-est-Amour-2_1_defaultbody
Dieu-est-Amour-2_2_defaultbody
Dieu-est-Amour-2_3_defaultbody
Dieu-est-Amour-2_4_defaultbody
Dieu-est-Amour-2_5_defaultbody

Commentaires (1) Tags : Désert - Nouvelle Rationalité - Salton Sea

Dieu est Amour

lundi 28 novembre 2011

J’ai passé ces derniers jours autour de la Salton Sea, et au sud-est de celle-ci, dans le désert, non loin de Niland se trouve la Salvation Mountain. En fait de montagne, c’est une petite colline que Leonard Knight est en train de peindre depuis plus de 40 ans avec le simple message de “dieu est amour”. L’endroit est assez amusant au premier abord et puis, pour les gens comme moi, qui sont toujours à la recherche d’autres réalités, ça devient vite fascinant. Leonard Knight a construit un petit labyrinthe multicolore qui donne une vision sur ce qui doit se passer dans sa tête. L'ensemble ressemble à un cerveau humain dans lequel on a le privilège de pouvoir se déplacer. Ça fait presque peur par moment, parce que c’est un mélange anarchique de morceaux de bois, de plâtre, de pierres et de détritus peints dans des couleurs vives. C’est l’oeuvre d’un fou, un fou gentil, mais un fou quand même. Autour de la Salvation Mountain se trouvent quelques carcasses de voitures, camions et autres véhicules non identifiés peints de la même manière que le reste de l’endroit. J’y retournerai.

Dieu-est-Amour_defaultbody
Dieu-est-Amour_1_defaultbody
Dieu-est-Amour_2_defaultbody
Dieu-est-Amour_3_defaultbody
Dieu-est-Amour_4_defaultbody
Dieu-est-Amour_5_defaultbody
Tags : Désert - Salton Sea - Nouvelle Rationalité

Salton Sea (3)

vendredi 13 mai 2011

Un dernier post –pour le moment– sur la Salton Sea. Depuis mes deux posts précédents sur cet endroit (ici et ici), j’ai fait quelques recherches sur l’endroit. La Salton Sea existe à cause d’un débordement de la Colorado River. Au début, c’était un paradis, mais l’été, la chaleur (50 degrés) détruit l’oxygène de l’eau et le sel qui se trouve au fond se met à fondre tuant des millions de poissons. Une partie se retrouve à pourrir sur les plages –ce qui explique l’odeur épouvantable– et l’autre va nourrir les algues et cela fera encore plus de poisson en hiver. L’été, les oiseaux mangent les poissons qui crèvent et ils meurent ensuite empoisonnés... Pas mal d’habitants sont mort aussi après avoir mangé du poisson péché dans la Salton Sea. Bref, cet endroit charmant est une catastrophe écologique.

Salton-Sea-3_defaultbody
Salton-Sea-3_1_defaultbody
Salton-Sea-3_2_defaultbody
Salton-Sea-3_3_defaultbody
Salton-Sea-3_4_defaultbody
Salton-Sea-3_5_defaultbody

Commentaires (8) Tags : Americana - Désert - Salton Sea

Salton Sea (2)

vendredi 22 avril 2011

Bon, je vous remets quelques images de la riante cité de Salton Sea Beach, petit paradis post-apocalyptique de la Californie du sud.

Salton-Sea-2_defaultbody
Salton-Sea-2_1_defaultbody
Salton-Sea-2_2_defaultbody
Salton-Sea-2_3_defaultbody
Salton-Sea-2_4_defaultbody
Salton-Sea-2_5_defaultbody

Commentaires (5) Tags : Americana - Désert - Salton Sea

Salton Sea

jeudi 21 avril 2011

Je viens de passer quelques jours dans le désert du Colorado, en Californie –allez comprendre. À un jet de pisse de la frontière mexicaine, il y a la Salton Sea, la seule mer intérieure des États-Unis. C’est très grand, très beau et complètement désespéré. Voici des images de Salton Sea Beach, qui malgré son nom de station balnéaire est une ville presque fantôme. L’endroit et toute la région sentent la mort, celle des millions de poissons qui trainent sur les plages de sel. Rouler dans les rues de Salton City Beach donne un avant-goût de fin du monde très agréable.

Salton-Sea_defaultbody
Salton-Sea_1_defaultbody
Salton-Sea_2_defaultbody
Salton-Sea_3_defaultbody
Salton-Sea_4_defaultbody
Salton-Sea_5_defaultbody

Commentaires (4) Tags : Americana - Désert - Salton Sea