×

Lou - Version Originale

Lou, la blondinette de la bande

8,50 €

Moko - Version Originale

Ready for the battle

8,50 €

Molly - Version Originale

La première fille Muttpop est jolie et fière, comme nous quoi !

37,00 €

Molly - Version Xtra Spicy Twilight

Molly dans une version inspirée par l'animation japonaise

40,00 €

Tequila - Version Originale 2.0

Il revient et il n'est toujours pas content

55,00 €

Show and Tell - le blog de Jerry Frissen

Le Blog de Jerry Frissen

Retrouvez le blog de Jerry sur le site de Muttpop : www.muttpop.com

Liste des billets

Halloween 2009 - The Texas Chainsaw Massacre

vendredi 30 octobre 2009

TEXAS CHAINSAW MASSACRE est un de mes films favoris, je parle bien sûr de l’original, celui de 1974 réalisé par Tobe Hooper. Ce que j’aime dans ce film et ce qui le rend acceptable, c’est que c’est le point de vue d’un artiste. Ce qui s’y passe est absolument ignoble mais je pense que si c’est ce que Tobe Hooper voulait faire, il n’y avait aucune raison de ne pas le faire. Il y a ensuite eu un deuxième –pénible, un troisième –un véritable somnifère, un quatrième –poussif. Et puis en 2003, FOCUS PICTURES a produit un remake de l’original. À première vue, il est moins “perturbant” que celui dont il s’inspire mais quand on y réfléchi un peu, il est en fait bien pire. Même Tobe Hooper n’avait pas pensé aller si loin. Le remake n’est en aucun cas le travail d’un artiste, c’est un projet cynique géré par un studio dans le seul but de faire de l’argent. L’histoire est plus où moins fidèle, on suit une bande de jeunes qui se fait massacrer et torturer l’un après l’autre. Dans le remake, les jeunes sont –évidement– beaux, très beaux. C’est presque une ode à l’actrice principale, Jessica Biel. Il y a un nombre incalculable de plans sur ses seins dans son teeshirt moulant. Du coup, le spectateur –moi en l'occurrence- ne sait plus s’il doit être horrifié où se mettre à bander. Peut-être les deux en fait? Ce remake est une oeuvre pornographique comme il y en a peu. D’un malsain rarement atteint. Quand dans les années 70, il y a eu cette vague de films ultimes avec de la torture, des viols, des meurtres, etc. On se demandait comment on allait aller encore plus loin. On a enfin trouvé, on va le faire uniquement pour l’argent. L’art ultime sera celui fait sans artiste. Crève Tobe Hooper.

Halloween-2009-The-Texas-Chainsaw-Massacre_defaultbody
Halloween-2009-The-Texas-Chainsaw-Massacre_1_defaultbody

Commentaires (3) Tags : Horreur - Tobe Hooper