Mondes Cachés T2

Le Blog des Humanos

HU-1000px_1_boximage

Des infos sur l'actualité des Humanoïdes Associés.

Liste des billets

C'est la Nuit de la Lecture : 10 séries à découvrir!

vendredi 13 janvier 2017

Afin de célébrer la "Nuit de la lecture", nous vous proposons le samedi 14 Janvier 2017,  de vous plonger dans 10 de nos séries fantastiques !  

Pas moins de 29 tomes en lecture gratuite sont mis à votre disposition de 20h à 10h dimanche matin. Vous aurez de quoi vous garder éveillé, alors bonne nuit blanche !

Ro_defaultbody

Dans un monde rétro futuriste, un homme étrange au physique imposant débarque dans la mégalopole. Son look est inquiétant, sa démarche maladroite. Il vient de quitter son village pour la première fois et son contact avec la ville est un choc. Comme cet étranger ne s'exprime pas, la raison de son voyage reste un mystère. Seule certitude : tous les habitants qu'il a croisés ont été retrouvés massacrés. La traque est lancée.

LIRE T1

En_defaultbody

Orphelin recueilli par un clan de chasseurs, Laïth semble détenir d'étranges pouvoirs lorsque le temps vire à l'orage. Le jour où le puissant Algärd croise la route de l'enfant et découvre ce don, il n'aura de cesse de le pourchasser pour mettre ces extraordinaires aptitudes à son profit. Traqué, privé des siens, Laïth va alors essayer de comprendre d'où lui viennent ces pouvoirs et découvrir le secret de sa naissance.

LIRE T1 

Ja_defaultbody

Douze mille ans avant notre ère, sur le continent Antarctique encore libre de glaces, une civilisation florissante, à la fois barbare et raffinée est soumise aux règles de la magie. Jaemon, le bâtard du roi et d'une favorite, porte la Marque des Atlantes. Lorsque la Première Dame le condamne à mort, un étrange personnage, Sozer, déjoue le complot et emporte l'enfant…

LIRE T1

Capture-d-écran-2017-01-13-à-11-35-39_defaultbody

Tout porte à croire que cette histoire de peste n'a été qu'un écran de fumée, destiné à dissimuler ces étranges et dangereuses créatures tapies dans les catacombes de la cité. Pour percer le secret de ces « spectres aux yeux d'argent », Guillaume de Sonnac, Chevalier du Temple, réunit quelques hommes de confiance. Ils vont découvrir une vérité qui dépassera de très loin leurs suppositions les plus folles et leurs craintes les plus irraisonnées.

LIRE T1

Te_defaultbody

Suite à une catastrophe atmosphérique, la faible lumière du jour n'affecte plus les vampires. Les humains, traqués sans relâche, survivent tant bien que mal. A travers une Europe méconnaissable, un maigre groupe de survivants part en quête du dernier refuge...

LIRE T1

Capture-d-écran-2017-01-13-à-11-28-52_defaultbody

Docteur en conscience, Amodef, créa Thorinth une tour pour y faire des recherches sur les secrets du cerveau humain. Mais la forteresse vit sa destinée changer en tour-labyrinthe où sont exilés les indésirables. Un homme décide pourtant de pénétrer dans Thorinth pour y retrouver sa compagne. Au risque de ne jamais en revenir…

LIRE T1

Man_defaultbody

1949. Quelque part en Europe centrale, existe un orphelinat où sont admis des enfants qui ont survécu au contact d'un mystérieux virus transformant les gens en monstres. L'arrivée d'une nouvelle pensionnaire, Sarah, 10 ans, va mettre en lumière les secrets que renferment les vieux murs de cette bâtisse que l'on surnomme le manoir des murmures.

LIRE T1

Meu_defaultbody

À une époque tumultueuse née de l'affrontement des mondes antiques chrétien et barbare, un groupe de mercenaires redoutables part à la recherche d'un trésor fabuleux, caché au cœur des Enfers. De Byzance à l'Italie asservie par les Goths, en passant par Carthage et le désert de Lybie, la Meute va lutter contre les hommes, les dieux et la malédiction attachée à leur pas : au lieu de les vieillir, le temps qui passe les rajeunit, à un rythme tel que c'est à une véritable course contre leur propre anéantissement qu'ils doivent se livrer.

LIRE T1

An_defaultbody

Composé de sept planètes reliées entre elles par un anneau, l'Empire des sept mondes vit dans l'abondance et la paix. Fruit d'une technologie avancée, l'anneau permet aux habitants de circuler d'une dimension à l'autre. Sur les sept passages, six seulement fonctionnent. Le dernier est condamné, bloquant à jamais l'accès à la planète Nemo, dont le peuple avait déclenché, il y a bien longtemps, une guerre effroyable. Mais un jour, les bannis de Nemo surgissent sur la planète Mose, l'un des six mondes épargnés.

LIRE T1

Clo_defaultbody

Londres, 1897. Une série d'accidents mortels inexpliqués survient dans le quartier des docks. Un ex-policier de Scotland Yard tente d'infiltrer un chantier de forage qui emploie des travailleurs sans permis, victimes de ces accidents. Il découvre alors l'existence d'une guerre sans merci entre la puissante Golden Shell et une poignée de mercenaires dirigée par Molly Vane, équipés d'étranges et effrayantes machines, les Clockwerx. Au cœur de l'affrontement, la découverte, et surtout le contrôle d'une nouvelle source d'énergie capable de faire basculer l'équilibre mondial…

LIRE T1


Tags : Évènement

Jorge Miguel nous parle des Décastés d’Orion

jeudi 12 janvier 2017

Jorge Miguel, le dessinateur des Décastés d'Orion, nous raconte son expérience de la science-fiction, et nous parle de ses sources d'inspirations. 


Connaissiez-vous Julia Verlanger et son oeuvre ? 

A mon grand dam je n'avais jamais entendu parler de Julia Verlanger.
Bien sûr, je me suis informé sur internet j'ai découvert que c'était une auteure
 qui avait une œuvre assez vaste et  qu'il existait même un prix décerné á son nom. J'ai très peu lu de science-fiction: Ray Bradbury, Pierre Boulle, Silverberg et je crois que c'est tout. Autant pour moi. Par contre je suis accro au cinéma du genre. 


Avez-vous lu le roman ou avez-vous au contraire préférez suivre les indications du scénariste et chercher dans votre propre univers l'inspiration pour créer les décors, les costumes et animaux ? 

5_defaultbody


Je regrette un peu de ne pas avoir lu le roman mais a vrai dire le scénario de Corbeyran était si convainquant que cela ne m'a pas paru nécessaire á l'époque. J'ai eu le sentiment au contraire que cela aurait pu gérer plus de confusion dans mon esprit. Peut-être le lirai-je quand j'aurai terminé l'album du 
second tome, quand je serai sûr que je ne pourrai plus rien modifier.


Qu'est-ce qui vous a donné le plus de fil à retordre lors du dessin ? L'alternance entre atmosphère moyenâgeuse et ultra-technologique n'a j'imagine pas été simple ?

2_defaultbody

Au départ la direction que j'allais prendre pour dessiner cet univers d'un futur lointain était plutôt floue. C'est ma première incursion dans le monde de la science-fiction et je voulais sortir un peu des sentiers battus mais j'ai vite vu que c'était difficile vu la quantité d'œuvres, cinéma inclus, qui ont abordé cette alternance moyen-âge/ultra technologie. On croit avoir une idée nouvelle et on s'aperçois que c'est déjà celle de quelqu'un d'autre. La conséquence des tâtonnements du début a été que j'ai refait certaines parties des pages du début après avoir fini la dernière. Cela a été beaucoup plus fluide pour le second tome.

Quels sont les films et visuels qui vous ont inspiré pour créer l'univers des Décastés ?

Etrangement après la lecture du script, mon envie a été de revoir des vieux films sur les contes de 1001 nuits (Sinbad et compagnie), et des films de science-fiction des années 50 et 60, certains pas très bons du tout
mais qui m'ont inspiré pour aborder une approche différente. Comme je l'ai 
lu quelque part, certains films sont si mauvais qu'il en devient intéressant de les voir. J'ai aussi en tête quelques vieilles BD de Conan la barbare qui m'ont ouvert d'autres horizons.

9_defaultbody

Vos personnages sont particulièrement expressifs, où allez -vous chercher l'inspiration ?

J'essaye d'utiliser des expressions et des mouvements le plus prêt possible de la réalité et du quotidien. Les personnages se grattent, boudent, sont irritables, etc.J'essaye de faire transparaitre leurs sentiments dans les visages et les mouvements. Je ne suis pas très adepte des super-posing héroïques, ni des expressions de marbre.

 Après l'humour déjanté de Z comme Zombie, le thriller historique Arène des Balkans, le drame aérien Seul Survivant, vous vous attaquez à la SF pur et dur dans Les Décastés d'Orion, est-ce votre genre de prédilection ? Que retenez-vous de ce projet?

19_defaultbody

Je pense que c'est utile et intéressant pour un dessinateur de toucher un peu a tous les genres. C'est très motivant. Ce serait toujours une bonne option de rester sur la SF. Ou bien de faire autre chose de complètement différent. Ou le contraire. Que será,será.

Tags : Interviews

Corbeyran raconte l'écriture des Décastés d'Orion

mardi 3 janvier 2017

Corbeyran revient sur son processus d'adaptation de l'œuvre de Julia Verlanger, La Croix des décastés.

Connaissiez-vous Julia Verlanger et son oeuvre ? 

Absolument pas ! C'est une découverte totale ! Je suis un lecteur boulimique mais cette auteure m'avait complètement échappé, ainsi que l'adaptation BD : Horlemonde (que j'ai lu juste avant de commencer à travailler sur le sujet). Jusqu'ici j'ai plutôt pioché dans la littérature anglo-saxonne pour ce qui est de la science fiction et de la fantasy, avec une exception pour Serge Brussolo, dont je dévore les ouvrages depuis longtemps, quel que soit le genre qu'il aborde. J'ai beaucoup lu des auteurs comme Philip K. Dick ou Morcock et bien sûr Lovecraft, l'inclassable, mais dont les visions stellaires et abyssales ont un coté SF sous acide. Verlanger est une découverte intéressante car sous leur apparente simplicité, ses romans défrichent des thèmes qui sont chers à des séries tv comme Star Trek, sorties à peu près à la même époque.

Quelle logique avez-vous suivi pour adapter le roman, La Croix des décastés ?

B_defaultbody

Pour cette adaptation, j'ai travaillé en étroite collaboration avec l'éditeur Bruno Lecigne qui connaît bien l'univers de Verlanger. Nous avons tenté de proposer un récit qui soit en cohérence avec ce qui avait déjà été publié aux Humanos (Horlemonde). J'ai travaillé par strate successive, m'éloignant peu à peu des péripéties du roman sans en renier la trame originale. J'ai nourri les personnages d'un background qui les affirme sans les encombrer. La grosse difficulté résidant dans le fait de parvenir à faire ressentir tout un univers avec sa culture, sa géographie et son histoire en moins de 100 pages (2 tomes de BD).

Était-ce le premier roman que vous adaptiez ? Quelle différence avec le travail scénaristique d'une oeuvre que vous imaginez vous-même ?

E_defaultbody

Ma carrière est déjà longue et j'ai réalisé pas mal d'adaptations, les deux dernières en date étant parues récemment chez Marabulles : L'éloge de la faiblesse (avec Nicolas Tabary) et le 4e mur (avec Horne). J'ai également adapté des classiques (Le Scarabée d'or, La Métamorphose) et quelques auteurs contemporains comme Marc Lévy et Bernard Werber. Le point le plus positif d'une adaptation réside dans le fait que le récit n'a plus à faire ses preuves. Il a déjà conquis un public, il est validé par ses lecteurs. On est donc soulagé de ce côté-là. Le point le plus négatif est corollaire au point positif : les gens l'ont déjà lu et du coup, ils en ont déjà fait leur propre adaptation dans leur tête. L'originalité de l'adaptateur réside alors dans les choix qu'il fera pour mener la narration. C'est l'énorme avantage de l'oeuvre originale sur l'adaptation. Le récit ainsi que les choix narratifs vous appartiennent à 100%.

Ce roman date des années 70, est-ce qu'il a fallu moderniser certaines idées ?

Oui, c'est certain, il y a un petit côté suranné dans l'oeuvre de Verlanger, mais c'est ce qui en fait le charme à la lecture. En revanche, le lecteur moderne peut difficilement se contenter d'une sphère brillante comme moyen de locomotion ou d'un pistolet laser caché dans la cuisse d'un personnage comme coup de théâtre. Le public a vu des dizaines de films, lu des centaines de livres et de bandes dessinées, il a même joué à des tas de jeux vidéos qui l'ont habitué à un certain rythme, à une certaine densité et à une certaine crédibilité. Ce qui faisait peur ou rêver il y 40 ans passe difficilement aujourd'hui. Alors sans dénaturer le sujet ni révolutionner le genre, il faut donner un petit coup de collier technologique. Mais ce travail de "resserrage de vis" va de paire avec le dépoussiérage narratif. Ça fait complètement partie du jeu.

A_defaultbody

Qu'est ce qui vous a donné le plus de fil à retordre ? Et au contraire ce qui allait de soi ?

Rien de va jamais de soi quand on écrit une histoire. Pour qu'elle paraisse limpide et coulant de source au lecteur, il faut se tordre les neurones dans tous les sens. Ce qu'il fallait éviter en priorité c'est de passer d'une action à une autre, en enchainant des péripéties qui n'ont aucun lien entre elles hormis la présence des personnages principaux. J'ai tenté de donner du lien entre les séquences, d'établir des causalités, d'éviter les séquences gratuites, de donner du sens à toutes les étapes de l'aventure des protagonistes.

Vous travaillez sur des genres très variés : le polar, l'aventure, l'humour... Est-ce que la SF est un genre de prédilection ? 

F_defaultbody

Le fantastique est un territoire qui n'a de limite que votre propre imagination. 90% de ma production appartient au registre du fantastique. Dans cet ensemble, j'ai écrit quelques séries qu'on peut qualifier de SF, notamment Metronom' (avec Grun) et Uchronie(s) (avec Chabbert), et aussi Le régulateur (avec Moreno), mais pour ce dernier titre les puristes diront qu'il s'agit de steampunk (rires). C'est toujours un grand bonheur pour un scénariste de travailler sur des sujets d'anticipation car la vision des dessinateurs apportent énormément de profondeur et de crédibilité à son propos. 

Justement comment s'est déroulée votre collaboration avec Jorge Miguel ?

Jorge a un talent extraordinaire car il a une excellente compréhension de l'univers que je voulais mettre en place. Maintenant que la bande dessinée est terminée, j'ai hâte de le rencontrer (rires) !

Tags : Interviews

Le point sur... Méta-Baron

jeudi 22 décembre 2016

Alors que le troisième tome de Méta-Baron vient de paraître, faisons le point sur la série. 

À partir d'une trame d'Alejandro JodorowskyJerry Frissen a écrit le scénario de 8 albums, soit 4 cycles de 2 tomes. 3 tomes sont parus à ce jour.


Proejt-couv2_defaultbody

Niko Henrichon a fini de dessiner le quatrième tome, et sera donc à l'heure ! Voici les différentes éditions de Méta-Baron T4 qui paraîtront  le 8 février 2017 :

- La version classique

- La version augmentée (version couleur complète + version noir & blanc complète commentée + storyboard +cahier graphique)

- La version numérique

- Le coffret rassemblant les tomes 3 et 4






Valentin Sécher travaille actuellement sur le troisième cycle, avec le tome 5 prévu pour Octobre 2017 et le tome 6 prévu pour février 2018. À ce jour, il a terminé le storyboard complet du tome 5, et réalisé les 12 premières pages : il y a encore du paléopain sur la Méta-planche!


Esad Ribic a commencé son travail sur le quatrième cycle, dont les deux tomes sont prévus pour 2018 et 2019. Les premières pages couleurs sont déjà là !

Tags : Parutions - Méta-Baron - Jodorowsky

Preview : Les Décastés d'Orion

mercredi 21 décembre 2016

Préparez vous à découvrir l'univers des Décastés d'Orion !

En librairie le 4 janvier.


29_defaultbody

Les Décastés d'Orion, par Jorge Miguel.

Tags : preview

Exposition : Carthago T4

mardi 20 décembre 2016

Les planches originales de Carthago T4 sont exposées à la librairie BD Flash de Rambouillet, du 12 décembre 2016 au 14 janvier 2017.


Expo_defaultbody


Après l'exposition consacrée à Carthago Adventures et plus précisément au dernier album, Amarok, de Drazen Kovacevic, voici l'exposition consacrée à Carthago T4 et Milan Jovanovic.


L'exposition se tient donc du 12 décembre 2016 au 14 janvier 2017, à BD Flash Rambouillet, au 2 Rue Chasles, 78120 Rambouillet.

L'exposition est aussi visible sur 2D Galleries.

Plus d'informations au 01 34 83 23 06.





Voici certaines des planches que vous pourrez y voir :


PICTOGRAMAX-CARTHAGO-04-35-SANS_defaultbody



PICTOGRAMAX-CARTHAGO-04-02-SANS_defaultbody
PICTOGRAMAX-CARTHAGO-04-53-SANS_defaultbody



PICTOGRAMAX-CARTHAGO-04-29-SANS_defaultbody



PICTOGRAMAX-CARTHAGO-04-14-SANS_defaultbody



PICTOGRAMAX-CARTHAGO-04-22-SANS_defaultbody



Tags : exposition

Méta-Baron T4 : Couverture définitive

vendredi 16 décembre 2016

Préparez vous pour le 8 février 2017, avec la sortie de Méta-Baron T4 !


Proejt-couv2_defaultbody

Couverture maquettée de Méta-Baron T4, par Niko Henrichon.