Carthago Adventures 5

Le Blog des Humanos

HU-1000px_1_boximage

Des infos sur l'actualité des Humanoïdes Associés.

Liste des billets

"Révolution bande dessinée: Métal Hurlant et (À SUIVRE)"

mercredi 22 mars 2017

L'exposition "Révolution bande dessinée: Métal Hurlant et (À SUIVRE)" vient d'ouvrir ses portes au musée de la Boverie à Liège, en Belgique !

A lieu en ce moment à Liège une exposition sur les deux revues qui ont révolutionné la Bande-dessinée : Métal-Hurlant et (A SUIVRE).

Y sont présentées 350 planches originales d'auteurs tels que Moebius, Pratt, Comès, Bilal, Boucq, Druillet, Manara ou encore Yves Chaland !

Expo_defaultbody


Tags : Évènement

Partenariat éditorial avec Critic

mercredi 22 mars 2017

Les Humanoïdes Associés et Critic s'associent pour adapter des romans en bande dessinée sous leur double label, au service d'une science-fiction toujours plus innovante !

Couv_PEAUX_EPAISSES_fin_defaultbody

Critic et Les Humanoïdes Associés ont souhaité unir leurs savoir-faire pour offrir de nouvelles histoires, ambitieuses, modernes, ravivant l'esprit de Métal Hurlant. 

Si elles se différencient par leurs domaines de publication, bande dessinée pour Les Humanoïdes Associés et littérature pour Les Éditions Critic, les deux maisons se retrouvent dans leurs univers, portés sur l'imaginaire et l'aventure. 

Le partenariat apportera donc de nouveaux projets où les romanciers s'essayeront au jeu du découpage et où les scénaristes de bande dessinée plongeront dans les univers romanesques des auteurs français contemporains.

Pour Bruno Lecigne, éditeur chez Les Humanoïdes Associés : « Outre ceux du catalogue des Humanoïdes Associés, les meilleurs dessinateurs du moment seront, on l'espère, attirés par cette aventure à la fois ludique et expérimentale, deux points communs aux politiques éditoriales de Critic et des Humanoïdes. »

Eric-Marcellin_defaultbody

Éric Marcelin, responsable des éditions Critic, prend la direction de la collection du même nom au sein des Humanoïdes Associés. Trois projets d'adaptation sont déjà annoncés :

° Arca, un voyage interstellaire de Romain Benassaya.

° Point Zéro,  un thriller d'Antoine Tracqui.

° Les Peaux-Épaisses, de Laurent Genefort, maintes fois primé. Ce titre, adapté par Serge Le Tendre et prévu pour 2018, sera le premier diptyque à aboutir à travers ce partenariat. 


Tags : Évènement

Interview d'Aleksa Gajić sur Carthago Adventures T5 : Zana

mercredi 22 mars 2017

Aleksa Gajić a rejoint la team Carthago Adventures. Il nous livre ses impressions sur le 5e volet.

Comment s'est déroulé la réalisation du 5e tome de Carthago Adventures ? Quelles étaient vos instructions avant de commencer le travail ?

Aleksa-Gajic-1-c-libre-de-droits_1_defaultbody

C'est la première fois que je prends le relais sur une série en cours, et cela s'est passé sans problèmes. J'ai d'abord reçu tous les tomes précédents pour pouvoir m'immerger dans l'univers. Quand j'ai vu la diversité des styles sur le projet, les dessins de Drazen Kovacevic, Fafner et ceux de Milan Jovanovic sur la série mère, j'ai compris que je pourrais dessiner avec mon style également. Il n'y avait pas d'instructions particulières. Les éditeurs m'ont juste demandé « S'il vous plaît, ne soyez pas en retard » (rires) ! J'ai fait quelques planches et ils m'ont tout de suite dit « Super ! ».


L'univers Carthago a une forte identité. Quelles sont les difficultés quand on dessine un album dont les codes de la série sont déjà bien établis ?

La plus grande difficulté pour moi a été de dessiner le personnage principal, M. Feiersinger, jeune. L'intrigue se déroule dans les années 60 en URSS bien avant les albums précédents donc je n'avais aucun modèle sur lequel m'appuyer. Pour le reste, il y a bien sûr un certain niveau de réalisme à respecter. Comme il s'agit d'une histoire d'aventure inspirée d'un fait réel, Christophe m'a envoyé des dizaines de photos pour me guider. Le dessin devrait être précis, sobre mais rendre toute la tension palpable.

Fier_defaultbody

Qu'est-ce qui vous a donné envie de rejoindre l'aventure ? 

J'avais entendu beaucoup de bien de Christophe, notamment par Valery Mangin et Denis Bajram. Et puis j'apprécie son travail, notamment sur sa série Sanctuaire. Par ailleurs, Christophe est un auteur connu, toujours performant dans son métier, qui a prouvé son talent à des nombreuses occasions. Je n'avais qu'à dire : Oui, allons-y ! Mais je n'ai pas lu le scénario auparavant. Je suis un de ces auteurs qui aime découvrir l'intrigue planche par planche.

Aviez-vous déjà entendu parler de l'Almasty ?

Oui, j'en avais entendu parler, mais le nom « Almasty » ne me disait rien. Lorsque Christophe m'a envoyé le scénario pour les premières planches, il a joint des nombreuses photos. Tout de suite j'ai compris ce qui m'attendait dans les prochains mois, et j'en étais très content : des montagnes, des arbres, des rochers enneigés… tout à fait mon truc ! Bien que je pense être doué en design et en architecture, avec le temps j'apprécie de plus en plus de dessiner la nature.

J-Capture-d-écran-2017-01-17-à-14-25-20_defaultbody


Quel est votre rapport à la cryptozoologie ?

Honnêtement, le seul point commun entre moi et la cryptozoologie est le fait qu'il y a un L dans nos deux noms (rires) ! Je suis fasciné par beaucoup d'animaux et je les aime beaucoup, mais je ne voue pas une grande curiosité aux animaux fantastiques.

Tags : Interviews

Interview de Niko Henrichon sur Méta-Baron T4

mardi 28 février 2017

À l'occasion de la sortie du T4 de Méta-Baron, le dessinateur Niko Henrichon nous livre quelques secrets de fabrication.

Niko, vous avez travaillé sur le personnage du Simak, créature très intrigante, il s'agit d'un transhumain, quelles ont été vos inspirations ?

Mb2_defaultbody

Le personnage est super intéressant parce qu'il peut modifier son corps, c'est vrai que ça offre des défis ! Et c'est peut-être le personnage qui nous rappelle le plus l'univers précédent de Juan Gimenez, le dessinateur principal de La Caste des Méta-barons. Son travail est grandiose à plusieurs niveaux, donc c'était agréable d'avoir au moins un personnage qui rappelait cet univers-là. Ce côté bio-mécanique, c'est quelque chose qu'on voit beaucoup dans la Caste des Méta-Barons.

Dans ce 4e volet, vous déconstruisez le décor du Méta-Baron puisque tout est voué à la destruction ?

Oui j'ai bien aimé dessiner des décors délabrés ou des ruines plutôt que des bâtiments intacts ou des véhicules flambant neufs. Peut-être est-ce par facilité, car cela demande moins de rigueur dans le dessin pour construire la perspective. Mais peut-être aussi parce que les objets usés ou les débris sont chargés d'histoires, ils ont une âme et ils peuvent refléter aussi les fêlures des personnages qui peuplent ces décors. J'ai eu de belles occasions de dessiner aussi des décors de sites industriels.

Quels sont les clins d'oeil laissés dans cet album ?

Il y en a plusieurs !

D'abord tous les pansements qui recouvrent le Méta-Baron évoquent les stigmates de Marv dans Sin City. Travaillant régulièrement pour Marvel comics, je me suis amusé à faire ce petit clin d'oeil. Alors il y'en a beaucoup : 

Comparaison-3_defaultbody

Le vaisseau p26 a été dessiné en pensant à ceux de Moebius et HR Giger.

Comparaison-2_1_defaultbody

Aussi page 28 en dessinant la case 1 j'ai pensé à Jim Woodring. C'est un dessinateur qui s'inspire des dessins animés des années 1930 comme Betty Boop et qui a repris lui aussi l'aspect des dessins de Moebius en ce sens qu'il fait des formes très colorées et organiques. 

Comparaison_defaultbody

Il y a aussi bien sûr des références à la Caste puisque je redessine des passages comme au moment de la destruction du Méta-Bunker où je représente quelques armes et armures qui apparaissent lors des différents épisodes.

Une anecdote ?

À la page 21 j'ai dû recommencer le dessin en modifiant le Méta-Baron pour qu'il tienne le cylindre avec le bras gauche au lieu du droit. Ici c'est primordial puisque le cylindre d'Othon se hérisse de pointes qui testent le sang du Méta-Baron. Or avec le bras artificiel, difficile pour le cylindre de tester le méta-Baron. 

19-Meta-baron-T4_defaultbody
Tags : Interviews

Joyeux anniversaire Alejandro Jodorowsky

vendredi 17 février 2017

Jodoter_defaultbody


Alejandro Jodorowsky fête ses 88 ans, c'est donc l'occasion de revenir sur son œuvre, qui a fortement marqué Les Humanoïdes Associés.

C'est bien entendu avec le culte L'Incal, en collaboration avec le regretté Mœbius, que nous le connaissons le mieux. Ensemble, les deux génies ont aussi donné naissance au mystique La Folle du Sacré Cœur, au sulfureux Griffes d'Ange ainsi qu'à Les Yeux du Chat, leur première collaboration.

L'aventure de l'Incal ne se termine pas là, Jodorowsky ayant décidé d'étendre son univers. Ainsi, il écrit les scénarios d'Avant l'Incal, avec Janjetov au dessin, puis Après l'Incal, débuté par Mœbius et repris à sa mort par Ladrönn sous le nom de Final Incal.

Toujours dans l'univers de l'Incal, Jodorowsky invente la saga de la lignée du Méta-Baron dans La Caste des Méta-Barons, avec Juan Gimenez au dessin. Les origines de cette famille sont également racontées dans Castaka, une série dessiné par Das Pastoras.

Un univers qui prend toujours plus d'ampleur, puisque Méta-Baron, à paraître en novembre prochain, perpétue le mythe du plus grand guerrier de l'univers. C'est cette fois avec Jerry Frissen et Valentin Sécher que Jodorowsky a travaillé.

Maître de la bande-dessinée de science-fiction, Jodorowsky écrit également les scénarii des Technopères où il retrouve le dessinateur Janjetov, et de Megalex, série dont le dessin est assuré par Fred Beltran.

S'il excelle dans la science-fiction, le talent de Jodorowsky dépasse les genres. Associé à Georges Bess, avec qui il avait déjà travaillé sur la série humoristique Anibal Cinq, il crée la série mystique Le Lama Blanc, la violente histoire du bandit Juan Solo ainsi queLes Jumeaux Magiques, histoire teintée de fantasy.

Avec le talentueux François Boucq, il invente le personnage du Bouncer, dans une saga western inoubliable. Ils ont également réalisé ensemble un recueil de textes oniriques et poétiques, Le Trésor de l'ombre.

Jodorowsky donne également dans le polar sordide avec Gilles Hamesh, dont le dessin est assuré par Durandur, ainsi que dans la poésie la plus pure avec Pietrolino, une adaptation d'un scénario écrit pour le Mime Marceau, mis en images par Boiscommun.

Si nous célèbrons le scénariste de bande-dessinée, Jodorowsky n'en est pas moins un auteur extraordinaire doublé d'un réalisateur reconnu. Nous souhaitons donc un heureux anniversaire au prolifique auteur, ami de longue date des Humanoïdes Associés.

Tags : hommage

Interview de Jerry Frissen à propos de Méta-Baron T4

jeudi 9 février 2017

Comment avez-vous imaginé le personnage fascinant du Simak, quelles ont été vos inspirations ?

J'aime les monstres, je l'ai déjà montré avec Wilhelm-100.
Pour le Simak, je ne pouvais pas aller plus loin, alors j'ai pris un chemin de
traverse. Je voulais qu'il n'ait pas l'air trop menaçant au premier abord. Mais
la base du Simak, c'est que c'est un homme modifié, une machine créée pour
obéir et ne pas avoir d'état d'âme. Ce sont pourtant ces états d'âme qui vont
émerger et en faire un vrai monstre. Car  ses sentiments lorsqu'ils sont trop humains, perturbent son fonctionnement... C'est un robot qui a été fabriqué pour être supérieur aux humains et il ne supporte plus l'idée de travailler pour eux. Sa frustration bout en lui et le motive. Tout supérieur qu'il est, il va se rabaisser bien plus bas que la majorité des humains. Pour son nom, j'ai pris celui d'un de mes écrivains favoris, Clifford D. Simak, qui était pourtant tout le contraire de la violence revancharde qui anime le personnage.

Simak_defaultbody

Dans ce tome 4, vous allez jusqu'à donner une hypothèse sur l'apparition de la galaxie du Méta-Baron ?

Oui, une des explications les plus fréquemment avancées par les scientifiques pour expliquer la présence de la vie sur Terre est le rôle des comètes ou des astéroïdes qui en entrant dans l'atmosphère terrestre auraient apporté les briques fondamentales du vivant. On pensait jadis que la vie sur Terre était quelque chose de tellement hasardeux, impliquant la combinaison d'un nombre tellement élevés de facteurs, que la probabilité qu'elle soit présente ailleurs dans l'espace était proche de zéro. Mais aujourd'hui, on pense exactement le contraire, la vie est partout (ou presque !) dans l'univers. C'est cette image d'une vie effusive, qui ne demande que quelques briques très simples pour jaillir, que j'ai voulu donner à cet univers primitif, ancêtre de tous les univers.

21-Meta-baron-T4_defaultbody

Où va-t-on retrouver le Méta-Baron après la destruction de son univers ?

Dans le 5e tome qui sera de nouveau dessiné par Valentin Sécher, on découvrira une nouvelle planète où l'épyphite coule à flot. D'ailleurs si vous prêter attention, dans le 4e volet, on a un aperçu du cadre du prochain cycle ! 


25-Meta-baron-T4_defaultbody
Tags : Interviews

Nuit de la Lecture : 10 séries à découvrir!

vendredi 13 janvier 2017

Afin de célébrer la "Nuit de la lecture", nous vous proposons le samedi 14 Janvier 2017,  de vous plonger dans 10 de nos séries fantastiques !  

Pas moins de 29 tomes en lecture gratuite sont mis à votre disposition de 20h à 10h dimanche matin. Vous aurez de quoi vous garder éveillé, alors bonne nuit blanche !

Ro_defaultbody

Dans un monde rétro futuriste, un homme étrange au physique imposant débarque dans la mégalopole. Son look est inquiétant, sa démarche maladroite. Il vient de quitter son village pour la première fois et son contact avec la ville est un choc. Comme cet étranger ne s'exprime pas, la raison de son voyage reste un mystère. Seule certitude : tous les habitants qu'il a croisés ont été retrouvés massacrés. La traque est lancée.

LIRE T1

En_defaultbody

Orphelin recueilli par un clan de chasseurs, Laïth semble détenir d'étranges pouvoirs lorsque le temps vire à l'orage. Le jour où le puissant Algärd croise la route de l'enfant et découvre ce don, il n'aura de cesse de le pourchasser pour mettre ces extraordinaires aptitudes à son profit. Traqué, privé des siens, Laïth va alors essayer de comprendre d'où lui viennent ces pouvoirs et découvrir le secret de sa naissance.

LIRE T1 

Ja_defaultbody

Douze mille ans avant notre ère, sur le continent Antarctique encore libre de glaces, une civilisation florissante, à la fois barbare et raffinée est soumise aux règles de la magie. Jaemon, le bâtard du roi et d'une favorite, porte la Marque des Atlantes. Lorsque la Première Dame le condamne à mort, un étrange personnage, Sozer, déjoue le complot et emporte l'enfant…

LIRE T1

Capture-d-écran-2017-01-13-à-11-35-39_defaultbody

Tout porte à croire que cette histoire de peste n'a été qu'un écran de fumée, destiné à dissimuler ces étranges et dangereuses créatures tapies dans les catacombes de la cité. Pour percer le secret de ces « spectres aux yeux d'argent », Guillaume de Sonnac, Chevalier du Temple, réunit quelques hommes de confiance. Ils vont découvrir une vérité qui dépassera de très loin leurs suppositions les plus folles et leurs craintes les plus irraisonnées.

LIRE T1

Te_defaultbody

Suite à une catastrophe atmosphérique, la faible lumière du jour n'affecte plus les vampires. Les humains, traqués sans relâche, survivent tant bien que mal. A travers une Europe méconnaissable, un maigre groupe de survivants part en quête du dernier refuge...

LIRE T1

Capture-d-écran-2017-01-13-à-11-28-52_defaultbody

Docteur en conscience, Amodef, créa Thorinth une tour pour y faire des recherches sur les secrets du cerveau humain. Mais la forteresse vit sa destinée changer en tour-labyrinthe où sont exilés les indésirables. Un homme décide pourtant de pénétrer dans Thorinth pour y retrouver sa compagne. Au risque de ne jamais en revenir…

LIRE T1

Man_defaultbody

1949. Quelque part en Europe centrale, existe un orphelinat où sont admis des enfants qui ont survécu au contact d'un mystérieux virus transformant les gens en monstres. L'arrivée d'une nouvelle pensionnaire, Sarah, 10 ans, va mettre en lumière les secrets que renferment les vieux murs de cette bâtisse que l'on surnomme le manoir des murmures.

LIRE T1

Meu_defaultbody

À une époque tumultueuse née de l'affrontement des mondes antiques chrétien et barbare, un groupe de mercenaires redoutables part à la recherche d'un trésor fabuleux, caché au cœur des Enfers. De Byzance à l'Italie asservie par les Goths, en passant par Carthage et le désert de Lybie, la Meute va lutter contre les hommes, les dieux et la malédiction attachée à leur pas : au lieu de les vieillir, le temps qui passe les rajeunit, à un rythme tel que c'est à une véritable course contre leur propre anéantissement qu'ils doivent se livrer.

LIRE T1

An_defaultbody

Composé de sept planètes reliées entre elles par un anneau, l'Empire des sept mondes vit dans l'abondance et la paix. Fruit d'une technologie avancée, l'anneau permet aux habitants de circuler d'une dimension à l'autre. Sur les sept passages, six seulement fonctionnent. Le dernier est condamné, bloquant à jamais l'accès à la planète Nemo, dont le peuple avait déclenché, il y a bien longtemps, une guerre effroyable. Mais un jour, les bannis de Nemo surgissent sur la planète Mose, l'un des six mondes épargnés.

LIRE T1

Clo_defaultbody

Londres, 1897. Une série d'accidents mortels inexpliqués survient dans le quartier des docks. Un ex-policier de Scotland Yard tente d'infiltrer un chantier de forage qui emploie des travailleurs sans permis, victimes de ces accidents. Il découvre alors l'existence d'une guerre sans merci entre la puissante Golden Shell et une poignée de mercenaires dirigée par Molly Vane, équipés d'étranges et effrayantes machines, les Clockwerx. Au cœur de l'affrontement, la découverte, et surtout le contrôle d'une nouvelle source d'énergie capable de faire basculer l'équilibre mondial…

LIRE T1


Tags : Évènement

Jorge Miguel nous parle des Décastés d’Orion

jeudi 12 janvier 2017

Jorge Miguel, le dessinateur des Décastés d'Orion, nous raconte son expérience de la science-fiction, et nous parle de ses sources d'inspirations. 


Connaissiez-vous Julia Verlanger et son oeuvre ? 

A mon grand dam je n'avais jamais entendu parler de Julia Verlanger.
Bien sûr, je me suis informé sur internet j'ai découvert que c'était une auteure
 qui avait une œuvre assez vaste et  qu'il existait même un prix décerné á son nom. J'ai très peu lu de science-fiction: Ray Bradbury, Pierre Boulle, Silverberg et je crois que c'est tout. Autant pour moi. Par contre je suis accro au cinéma du genre. 


Avez-vous lu le roman ou avez-vous au contraire préférez suivre les indications du scénariste et chercher dans votre propre univers l'inspiration pour créer les décors, les costumes et animaux ? 

5_defaultbody


Je regrette un peu de ne pas avoir lu le roman mais a vrai dire le scénario de Corbeyran était si convainquant que cela ne m'a pas paru nécessaire á l'époque. J'ai eu le sentiment au contraire que cela aurait pu gérer plus de confusion dans mon esprit. Peut-être le lirai-je quand j'aurai terminé l'album du 
second tome, quand je serai sûr que je ne pourrai plus rien modifier.


Qu'est-ce qui vous a donné le plus de fil à retordre lors du dessin ? L'alternance entre atmosphère moyenâgeuse et ultra-technologique n'a j'imagine pas été simple ?

2_defaultbody

Au départ la direction que j'allais prendre pour dessiner cet univers d'un futur lointain était plutôt floue. C'est ma première incursion dans le monde de la science-fiction et je voulais sortir un peu des sentiers battus mais j'ai vite vu que c'était difficile vu la quantité d'œuvres, cinéma inclus, qui ont abordé cette alternance moyen-âge/ultra technologie. On croit avoir une idée nouvelle et on s'aperçois que c'est déjà celle de quelqu'un d'autre. La conséquence des tâtonnements du début a été que j'ai refait certaines parties des pages du début après avoir fini la dernière. Cela a été beaucoup plus fluide pour le second tome.

Quels sont les films et visuels qui vous ont inspiré pour créer l'univers des Décastés ?

Etrangement après la lecture du script, mon envie a été de revoir des vieux films sur les contes de 1001 nuits (Sinbad et compagnie), et des films de science-fiction des années 50 et 60, certains pas très bons du tout
mais qui m'ont inspiré pour aborder une approche différente. Comme je l'ai 
lu quelque part, certains films sont si mauvais qu'il en devient intéressant de les voir. J'ai aussi en tête quelques vieilles BD de Conan la barbare qui m'ont ouvert d'autres horizons.

9_defaultbody

Vos personnages sont particulièrement expressifs, où allez -vous chercher l'inspiration ?

J'essaye d'utiliser des expressions et des mouvements le plus prêt possible de la réalité et du quotidien. Les personnages se grattent, boudent, sont irritables, etc.J'essaye de faire transparaitre leurs sentiments dans les visages et les mouvements. Je ne suis pas très adepte des super-posing héroïques, ni des expressions de marbre.

 Après l'humour déjanté de Z comme Zombie, le thriller historique Arène des Balkans, le drame aérien Seul Survivant, vous vous attaquez à la SF pur et dur dans Les Décastés d'Orion, est-ce votre genre de prédilection ? Que retenez-vous de ce projet?

19_defaultbody

Je pense que c'est utile et intéressant pour un dessinateur de toucher un peu a tous les genres. C'est très motivant. Ce serait toujours une bonne option de rester sur la SF. Ou bien de faire autre chose de complètement différent. Ou le contraire. Que será,será.

Tags : Interviews