Belzagor 1

Le Blog des Humanos

HU-1000px_1_boximage

Des infos sur l'actualité des Humanoïdes Associés.

Liste des billets

Happy Birthday to Boucq !

vendredi 28 novembre 2014

Francois-Boucq_defaultbody

Tout l'équipe des Humanos souhaite un joyeux anniversaire à l'immense dessinateur qu'est François Boucq, co-créateur avec Jodorowsky de l'inoubliable Bouncer !


Bouncer-01_defaultbody
Tags : hommage

Entretien avec un héros

mercredi 12 novembre 2014

A l'occasion de la sortie du coffret Total Incal nous avons rencontré le très célèbre John Diffool. Nous lui avons donné rendez-vous à l'Anneau Rouge, l'un des rades des bas étages de la Cité-Puits. Notre souhait était de lui faire ressentir une petite pointe de nostalgie : après tout, c'est de ce quartier qu'il est originaire. Après le succès de l'Incal, John est devenu une nouvelle personne. Lui qui était si humble, si simple auparavant est devenu un personnage complexe. Rencontre.

INCAL_DIFOOL_PINUP

Comment avez-vous vécu le succès de l'Incal ?

C'était assez inattendu ! Au départ, quand les Humanos m'ont contacté en me disant qu'ils souhaitaient créer une bande-dessinée inspirée de ma vie, je me suis dit "pourquoi pas", mais sans me faire d'illusions. Et puis, comme vous le savez, le public a accroché. En quelques mois, j'étais une super star ! Alors forcément, le monde de la nuit vous ouvre ses portes... J'étais invité dans des fêtes infernales, où bio-drogues, alcools et homéoputes n'attendaient qu'une seule chose : être consommé, et si possible par moi.

Et c'est ainsi qu’a commencé votre descente aux Enfers ...

Effectivement, je suis très vite tombé dans un cercle vicieux. Vous savez, quand tout vous ouvre les bras, c'est très dur de résister. Donc j'ai commencé à fréquenter les mauvaises personnes, et j'ai arrêté de voir mes amis, même Deepo est parti. Mon état second devenait peu à peu mon état normal. Plusieurs fois, j'ai repris conscience sur Suicide Alley, les deux pieds sur le parapet ... C'est là que je me suis dit "John, il faut se reprendre en main".

Et vous avez trouvé un sens à votre vie : les causes humanitaires.

Tout à fait, mais je suis quand même passé par la case désintox'. Trois longues années d'abstinence sur Qhar-Lee-Sheen, la lune de la Planète d'Or où vont se désintoxiquer les plus grandes stars de la galaxie. Maintenant, je ne prends plus rien d'illégal ! Et puis un jour en regardant les infos, je suis tombé sur un reportage sur les mutants. Là, les conditions de vie horribles de ces êtres pourtant presque humains m'ont tétanisé. Il fallait que je fasse quelque chose ! Je suis donc sorti de ma baignoire et j'ai créé une fondation, la Difool Association For Unrespected Creatures (la D.A.F.U.C.), pour soutenir leur cause.

Fait rare, vous avez été introduit en tant qu'Aristo ! Comment et pourquoi avez-vous été accepté dans cette caste ?

Je tiens d'abord à signaler que les Aristos d'aujourd'hui ont peu à voir avec ceux de l'ancienne école, comme ils sont dépeints dans l'Incal par exemple. Les guerres et les révoltes ont remodelé le nuancier social, et les couches de la population sont aujourd'hui plus encleintes à se mélanger. Au lieu d'être, comme avant, une véritable caste avec ses privilèges, le titre d'Aristo est devenu honorifique. Voyez l'auréole comme une décoration plutôt que comme un passe-droit.

Continuez-vous à fréquenter vos anciens compagnons ?

Malheureusement, à part un golf de temps à autres dans la galaxie TigerWoods2000 avec Kill Tête-de-chien, nous nous sommes tous un peu perdus de vue. J'ai divorcé de Louz il y a six ans, pour refaire ma vie avec une déesse-mannequin venue d'un monde parallèle. D'après les rumeurs, elle aurait enfin succombé aux avances de Gorgo. Je leur souhaite tout le bonheur possible. J'ai aussi entendu dire que le Méta-Baron avait reçu le prix Technobel de la Paix. Si vous le voyez, transmettez-lui mes hommages.

Et qu'en est-il de Deepo ?

Après notre brouille, on ne s'est jamais vraiment rabiboché. Mais j'ai réussi à avoir des nouvelles de lui ! Il aurait quitté Terra 2014 pour une planète découverte il y a peu. Celle-ci est peuplée uniquement de mouettes de béton ! Vous connaissez Deepo, avec son charisme et son éloquence hors du commun, il a été facile pour lui de s'imposer comme un leader. Il paraîtrait qu'actuellement, il règnerait en maître sur son nouveau peuple. J'irais surement lui rendre une petite visite bientôt, par nostalgie. Et dans l'espoir de raviver la flamme de notre amitié !

La sortie ce mois-ci du coffret Total Incal met vraiment un terme à vos aventures. Que ressentez-vous ? Est-ce le moment du bilan ?

Ecoutez, je pense que toutes les bonnes choses ont une fin. Ce coffret retrace mes aventures depuis les bas-fond de Terra 2014 jusqu'aux prémices de mon union avec Louz. Sacré histoire ! Je suis entré dans la légende, je dirais qu'il est temps que je prenne un peu de recul par rapport à la vie. Une page se tourne. Le plus important pour réaliser une oeuvre, c'est de vouloir la commencer, et ensuite de pouvoir la terminer. C'est chose faite. Aujourd'hui, je pense sérieusement passer un permis Bioconducteur d'Acquisition des Techniques de Transport Optimisés (B.A.T.T.O.) et partir faire un tour de la Galaxie en solitaire. Je ne sais pas ce que je cherche, mais je sais que ce que je cherche me cherche. On devrait finir par se rencontrer.

C'est tout ce que nous vous souhaitons. Merci John Difool !

Capture-d-ecran-2014-03-25-a-15-31-00_defaultbody
Tags : Interviews