Carthago T5

Le Blog des Humanos

HU-1000px_1_boximage

Des infos sur l'actualité des Humanoïdes Associés.

Liste des billets

40 ans en numérique

lundi 30 juin 2014

40ans-bdgest-test04_defaultbody

Notre anniversaire se poursuit en numérique !

Durant tout le mois de juillet, retrouvez 10 intégrales numériques Humanos à -40% sur l'ensemble de nos plateformes partenaires.

Voici notre sélection anniversaire :

- 8 intégrales de 3 tomes à 9,99€ :

CV Carthago Inté

CV inté LRB

cv inté LD

CV inté Megalex

MK inté CV

CV inté Sanctum

CV inté Sarah

CV inté tequila

- 2 intégrales de 4 tomes à 12,99€ :

CV Inté JS CV inté LLNE

Ces albums sont disponibles sur : iTunes Store, iznéo, BDbuzz, Sequencity et Google Play.

N'oubliez pas que l'intégralité du catalogue Humano est disponible en numérique!

Tags : Évènement

Vernissage du Daïsho Studio

vendredi 27 juin 2014

La semaine dernière à Rome avait lieu l'inauguration du Daïsho Studio de Saverio Tenuta. Ce studio est un lieu d'exposition et de travail dont l'objectif est de permettre l'émergence de nouveaux talents ; c'est évidemment là que seront développés les nouveaux albums de l'univers des Nuées Ecarlates, tels Izunas.

Voici quelques photos de l'événement :

IMG_2956_defaultbody

L'exposition avant l'arrivée des invités

IMG_2954_defaultbody

Nos éditeurs Bruno et Camille avec Saverio Tenuta et un de ces élèves.

IMG_2962_defaultbody

Bruno, Carita Lupattelli, Saverio Tenuta et Camille

IMG_2963_defaultbody

Carita Lupattelli avec une de ses magnifiques dédicaces

Tags : exposition

Carthago T4 work in progress !

mercredi 25 juin 2014

Ci-dessous, recherches pour la couverture du tome 4 de Carthago, par Milan Jovanovic.

CH04-COUVERTURE-V06_defaultbody

CH04-COUVERTURE-V03_defaultbody

CH04-COUVERTURE-HANGAR-VARIO_defaultbody

CH04-COUVERTURE-MONOLITHES-MEDUSES_defaultbody

Cliquez pour faire apparaître les images en plus grand.

Tags : Making of

Petites Cervelles, c'est pour bientôt !

mardi 24 juin 2014

Découvrez ci-dessous une planche de Petites Cervelles, l'oeuvre politiquement incorrecte de Bob Fingerman. L'album arrive le mois prochain en librairie. A ne surtout pas manquer !

Oeuvre-politiquement-incorrecte-de-BF_defaultbody

Cliquez sur l'image pour l'afficher en plus grand.

Tags : preview

Jaemon T4 étape par étape !

mardi 24 juin 2014

La saga d'Heroic Fantasy, Jaemon connaitra son dénouement au mois d'août en librairie.

Découvrez ci-dessous les différentes étapes de construction d'une planche de ce tome 4, du scénario à l'encrage :

La page de scénario écrite par Alain Paris

Scenario_defaultbody

Le storyboard réalisé par Saverio Tenuta

Storyboard_defaultbody

Le crayonné et l'encrage de Notaro

Crayonne_defaultbody

Traits_defaultbody

Tags : Making of

Interview de Saverio Tenuta pour Izunas T1 !

mercredi 18 juin 2014

Pour la sortie du tome 1 d'Izunas nous sommes allés interviewer pour vous les auteurs. Après Carita Lupattelli, voici aujourd'hui les réponses de Saverio Tenuta.


Saverio, vous êtes aujourd'hui trois à travailler sur le projet, alors que La Légende des nuées écarlates était un travail en solitaire. Pourquoi avoir voulu répartir les tâches pour ce projet ?

Je pense que Les Nuées écarlates pose les fondations d'un monde qui peut être développé dans de nombreuses directions. Je ne parle pas seulement des idées que je pourrais avoir, mais du processus qui se déroule normalement dans l'imaginaire de tout lecteur.

J’apprécie toujours d'entendre ce que mon entourage et mes lecteurs ont à dire sur les personnages que j'ai créés. Cela m’intéresse de savoir s'ils comprennent ou non leurs actions, leurs opinions, leurs drames et leurs passions. Je m’en inspire pour rendre les personnages encore plus vivants, comme s'ils étaient de vraies personnes.

Un auteur doit enrichir et faire grandir son œuvre au contact de l’imagination d’autrui pour ne pas qu’elle devienne stérile et vide de sens.

Cela a été une formidable expérience de développer l’histoire des Izunas avec Carita (Lupattelli) et Bruno (Letizia). Nous avons conçu ensemble des personnages qui s'écartent légèrement de ce que j'aurais pu imaginer, mais qui enrichissent encore l'univers des Nuées écarlates.

Réaliser une œuvre entièrement seul est certainement très satisfaisant pour l'ego, mais travailler avec des co-auteurs nous aide à comprendre qui nous sommes.

Tenutaimg0_defaultbody

Comment avez-vous travaillé à l’élaboration du scénario ?

Avec Bruno, nous avons décidé de travailler sur les Izunas, car il nous semblait que c’est sur ces personnages que la sensibilité et le style graphique de Carita pourraient le mieux s’exprimer.

Nous avons beaucoup travaillé pour poser les bases de ce projet, lui donner un ton et déterminer les éléments à inclure dans l'histoire. L’écriture du scénario a ensuite été l’étape la plus longue et la plus difficile. Je souhaitais créer des liens avec la série principale tout en faisant en sorte que l'histoire puisse être lue indépendamment.

Quelles sont les grandes différences entre Izunas et les Nuées ?

Dans l’histoire des Nuées il y avait un ton “épique” et en même temps une problématique très humaine. Les hommes doivent affronter chaque jour des forces qui leurs sont supérieures. Ils ne peuvent contrôler ce qui affecte leur destin, ni les petites choses, ni les grands évènements.

Avec Izunas le ton est plus féérique. J’y rapporte mon espoir d’emmener le lecteur vers un point de vue opposé, et force est de croire que les problèmes des Kami (NDLR : les esprits de la nature) ne sont pas si différents des nôtres.

Au fond, il n’y a que des hommes avec leurs croyances, leurs batailles et leurs actions, bonnes ou mauvaises, qui déterminent le destin des dieux et/ou des Kami.

Qu'est ce que ça a changé pour vous de ne pas être au dessin ?

C'était très constructif. En réalisant les story-boards, je pensais aux conseils à donner au dessinateur. Quand je travaille sur mes propres planches, j’ai tendance à vouloir absolument que chaque cadrage, chaque solution graphique reflète, en les clarifiant, l’enchevêtrement de mes sensations et de mes émotions. Dans le cas de Izunas, j'ai essayé de simplifier et de ralentir la narration pour laisser à Carita l’espace de créer avec ses magnifiques couleurs, une atmosphère où le temps apparaît comme suspendu.

Tenutaimg1_defaultbody

D’où vous vient cet intérêt pour le Japon, ou tout du moins pour un univers japonisant ? Quelles sont vos autres inspirations ?

Le Japon offre une multitude de sources d’inspirations, ce qui permet de créer des histoires très différentes les unes des autres. C’est probablement dû à la présence de contrastes culturels forts. Il y a des années de cela, j’ai découvert que ces contrastes correspondaient bien à ma sensibilité et ce fut le coup de foudre quand j’ai enfin commencé à travailler sur Les Nuées écarlates. Evidemment, je ne suis pas japonais et je ne pense pas qu’un jour je comprendrais les subtilités de cette culture si différente de la mienne, d’autant plus que je ne parle pas japonais. Je pense que c’est probablement ça qui m’attire et cette relation quasi amoureuse ne s’arrêtera pas de sitôt.

Dans le passé je me suis beaucoup inspiré de grands auteurs de bande dessinée, comme Mœbius, Bilal, Corben ou Miyasaki. Aujourd’hui, j’essaye de trouver l’inspiration dans la réalité.

Allons-nous en apprendre plus dans le tome 2 sur l’origine des Izunas et sur l’univers des Nuées ?

En théorie c’est le but (il rit), mais si vous cherchez à retracer les origines de quelque chose, il s’avère qu’il y aura toujours un “premier”. Cependant, sans trop en dévoiler, je peux avouer aux lecteurs que la fin d’Izunas pourrait les laisser un peu perplexes, en particulier pour ceux ayant déjà lus les Nuées écarlates.

C’est à ce moment là que se dévoilera le lien entre les deux séries.

Tenutaim2_defaultbody

Avez-vous d’autres projets en cours ou dont vous souhaitez parler à vos lecteurs ?

En parallèle d’Izunas, je travaille en tant qu’auteur complet sur un autre spin-off des Nuées écarlates, autour du personnage de Nobu Fudo. Pour ce personnage, j’ai voulu raconter une histoire sur les drames humains et, ainsi, changer du ton très épique des Nuées.

En fait, tout ça me fait un peu rire parce que je suis un grand fan de science-fiction, mais mon destin m’emmène toujours vers la fantasy ! Un jour, peut-être que je surprendrai mes lecteurs avec quelque chose de totalement différent.

Pour l’instant j’espère que la voie que j’emprunte sera longue et riche de nouvelles émotions à partager avec mes lecteurs.

Merci !

Tags : Interviews

Lancement de Humanoids Japan !

mardi 17 juin 2014

Soirée Humanoïdes Associés très réussie vendredi soir à Tokyo ! Pour le lancement de Humanoids Japan, de nombreux auteurs (dont Katsuhiro Otomo), confrères éditeurs, libraires et journalistes ont répondu présents. Grâce à cette nouvelle implantation, de nombreux titres du catalogue des Humanos seront proposés au Japon et de nouveaux projets vont être développés avec des auteurs japonais.

Image001_defaultbody

Katsuhiro Otomo rend hommage à Mœbius et son Major Grubert, ici avec Fabrice Giger, le patron des Humanos.

Image002_defaultbody

Hiromoto Miyoshi (président de PIE International, dont l'équipe commerciale assure la promotion des titres Humanoïdes en librairies) et Frédéric Toutlemonde (Humanoids Japan) ont également pris la parole au cours de la soirée.

Tags : Évènement

L'interview exclusive de Carita Lupattelli

samedi 14 juin 2014

A l'occasion de la sortie du tome 1 d'Izunas nous sommes allés interviewer pour vous les auteurs. Voici la toute première interview de Carita Lupattelli en tant qu'auteure de Bande Dessinée.

Carita, Izunas est votre premier album. Comment êtes-vous devenue dessinatrice de bande dessinée ?

J'ai fait une école de bande dessinée, où j’ai appris les techniques et le langage de ce medium. Mais comme j’ai été très influencée par l'étude de la peinture, mes planches diffèrent un peu des planches de fumetti dans leur conception, ne serait-ce que par leur rendu final en couleur, contrairement au fumetti publié en noir et blanc. Ce choix a rendu mes débuts difficiles. Puis Saverio Tenuta m'a contacté parce qu'il était à la recherche d'un assistant coloriste sachant utiliser les techniques de mise en couleur traditionnelle, et nous avons commencé à travailler ensemble.

Saverio_defaultbody

Dans Izunas, vous assurez le dessin et la couleur. Quelles sont les similarités et les grandes différences qui vont se créer entre l'univers graphique d'Izunas et celui de la Légende des Nuées ?

Je pense que la plus grande différence entre les deux séries réside dans le ton général : Izunas est plus linéaire dans sa narration et le ton y est plus léger que dans La Légende des Nuées Écarlates, plus sombre et plus sanglant. La mise en couleur se fait selon la même technique, à la différence près que j’ai allégé le processus en me passant de l’aérographe, utilisé par Saverio dans La Légende des Nuées (NDLR L'aérographe est un pistolet à peinture de la taille d'un stylo).

Comment réalisez-vous une planche ? Quel est votre méthode de travail ?

Je fais un crayonné que j'encre en utilisant des niveaux de gris. J'affectionne particulièrement ce type d'encrage car il laisse une trace sur laquelle je peux ensuite m’appuyer pour réaliser mes couleurs. Une fois la mise en couleur terminée, j'ajoute ou renforce les noirs, afin que le tout soit en harmonie.

Img1_defaultbody

Difficile de parler de bande dessinée et du Japon sans mentionner le manga... En lisez-vous ? Certains d'entre eux vous ont-ils inspiré dans la création d'Izunas ?

Oui, j'en ai lu beaucoup et je continue à en lire régulièrement. Comme la plupart des jeunes de ma génération, j'ai grandi avec des œuvres devenues depuis des classiques : Dragon Ball, Hokuto no Ken ou Ranma 1/2 que je porte toujours dans mon cœur. Récemment, j’ai découvert d’autres auteurs que j’ai beaucoup aimés, comme Shigurui. Mais Miyazaki et Charles Vess restent ceux qui m’inspirent le plus.

Quel est votre personnage préféré à dessiner ? Votre pire ?

Mon personnage préféré est sans aucun doute Kitsune Hime. Elle est fascinante et mystérieuse, et également ce qui s'approche le plus de l'iconographie japonaise. Il n’y aucun personnage que je n'aime pas dessiner. En revanche, je trouve en général plus facile de dessiner les personnages féminins. Il y a ceux qui demandent plus de temps que d’autres, comme Kuroga Saito et son armure, mais j'adore peaufiner tous les détails de son costume.

Img2_defaultbody

Avez d’autres projets en vue ou dont vous souhaitez nous parler ?

En ce moment je travaille sur le deuxième tome d’Izunas qui boucle le diptyque. Dans le futur, un de mes désirs secrets serait de travailler sur une saga nordique. J'ai toujours été passionnée par les exploits des Vikings.

Mais dans l’immédiat, je souhaite surtout qu’Izunas soit un succès car je prends beaucoup de plaisir à dessiner cet univers et j'espère pouvoir continuer à le faire sur un éventuel second cycle.

Merci !

Tags : Interviews