×
Aigle T1

Le Blog des Humanos

HU-1000px_1_boximage

Des infos sur l'actualité des Humanoïdes Associés.

Liste des billets

Des nouvelles d'Outre-Atlantique

mercredi 22 juillet 2015

11717555_779683212152178_4109408119414367594_o_defaultbody


A l'occasion du Comic-Con de San Diego, Eurocomics - équipe américaine véritablement passionnée de bande dessinée européenne - a interviewé l'équipe US des Humanoïdes Associés. Ils souhaitaient en savoir plus sur nos projets à venir, notre vision de l'international... Les Humanos outre-atlantique, qui portent le doux nom d'Humanoids, ont donc répondu à leurs questions durant un agréable moment de convivialité.

Eurocomics : Depuis sa création en 1998, Humanoids a souvent changé de trajectoire. Ces 5 dernières années vous ont finalement vu atteindre le succès et la consolidation de votre positionnement sur le marché anglophone. Qu'est-ce qui a changé ? Et pourquoi cela a-t-il mis autant de temps avant d'atteindre la terre promise ?

Humanoids : Durant les dernières années, Humanoids est devenue une véritable société internationale, à la place d'être une entreprise européenne à succursales étrangères. Humanoids a toujours été un pionnier dans l'essai de choses nouvelles que les autres n'ont jamais tenté. Par exemple, aucun éditeur étranger n'a jamais ne serait-ce qu'essayé ce que nous faisons actuellement au Japon : publier (sans intermédiaire local) des bandes dessinées ou des comics au royaume du manga. Nous commençons même à développer des projets avec de véritables dieux nippons de la bande dessinée, tels que Naoki Urasawa ou Katsuya Terada, en leur proposant de travailler sur un format qu'ils n'ont jamais expérimenté. L'Incal est la bande dessinée non-manga qui s'est le plus vendue de toute l'Histoire du Japon. Tout cela pour dire que prendre des risques peut être grandement récompensé, et c'est ce qui s'est produit aux US, même si cela s'est fait progressivement. Il faut également remarquer que durant les quinze dernières années, le marché US s'est plus ouvert au roman graphique, et est devenu plus ouvert d'esprit, et cela, bien évidemment, sert notre cause.

Eurocomics : Humanoids est un des principaux leader de ce qui semble être un moment d'effervescence sans précédent pour la bande dessinée européenne sur le marché anglophone, marquée par une nouvelle vague de publications comme chez Titan Comics, Magnetic Press, IDW Publishing. Tirez-vous une certaine fierté à tracer ainsi de nouveaux sentiers ?

Humanoids : Je crois que ce qui importe, c'est d'aider le médium qu'est la bande dessinée (ainsi que ses créateurs) à évoluer et à gagner en visibilité. Si le résultat de ce que nous avons fait durant ces 40 dernières années en Europe et ces 17 dernières années aux USA est de permettre à d'autres de prospérer, alors nous ne pouvons que nous en réjouir, et nous ne faisons pas ça pour recevoir de petites cartes de remerciement. Nous espérons faire de même dans d'autres territoires – terrestres ou non, visons grand – dans le futur !

Eurocomics : Récemment, Humanoids a signé des accords importants sur la réalisation de films. Dites-nous pourquoi, nous, loyaux lecteurs de bande dessinée, devrions-nous nous intéresser à cela. En quoi la branche éditoriale d'Humanoids s'implique dans ces projets ?

Humanoids : Notre développement d'œuvres cinématographiques est un élément clé de notre stratégie globale. C'est le résultat d'années de travail de notre directeur, Fabrice Giger, et de son partenaire de production, Pierre Spengler. L'annonce de trois films durant le dernier festival de Cannes (adaptations de Je suis Légion, Bouncer et Les Zombies qui ont mangé le monde) a suivi une autre annonce d'un projet séparé qu'Humanoids a développé avec Gale Anne Hurd (Walking Dead). Et le truc cool, c'est qu'il y a encore beaucoup à venir, avec quelques très bonnes surprises. En plus, le travail d'adaptation audiovisuelle ne va pas être fait en dehors d'Humanoids, mais sera complètement intégré à notre structure. Et cela va énormément aider à ce que les ouvrages ainsi que la démarche des auteurs soient respectés.

Tags : Interviews

"Les Profondeurs de la Terre"

jeudi 9 juillet 2015

À l'occasion du lancement de la Comic-Con de San Diego hier, une nouvelle association pleine de promesses pour les Humanoïdes Associés a été annoncée...

Un partenariat s'est établi avec Robert Silverberg, le légendaire écrivain de science-fiction, pour une adaptation de ses œuvres en bandes dessinées et au cinéma.

Le premier roman adapté sera Les Profondeurs de la Terre, un classique du genre. Cela faisait longtemps que Les Humanoïdes Associés rêvaient de travailler avec Silverberg, étant donné son apport incontournable à la science-fiction lors des dernières décennies, tant par le nombre de récits écrits que par leurs qualités.

Les Profondeurs de la Terre est un planet opera qui se déroule sur Belzagor, dix années après que les créatures de cette planète aient obtenu leur indépendance vis à vis des Humains.
L'adaptation scénaristique sera prise en charge par Philippe Thirault, un scénariste bien connu du catalogue des Humanoïdes Associés (Miss, Sanctuaire Genesis, Arène des Balkans), tandis que le dessin sera entre les mains de Laura Zuccheri, dont vous aviez pu découvrir le trait époustouflant dans Les Épées de Verre.

En attendant l'ouvrage, à paraître en 2016, voici un petit aperçu - magnifique - du travail préliminaire de Laura Zuccheri.


Downward-to-the-Earth_RGB_defaultbody
Tags : Évènement