×
Izunas 4 bis

Le Blog des Humanos

HU-1000px_1_boximage

Des infos sur l'actualité des Humanoïdes Associés.

Liste des billets

Interview Silvio Camboni pour Les Mondes Cachés T2

jeudi 27 octobre 2016

Mc18_defaultbody

De quoi vous êtes vous inspirés pour dessiner les costumes de la Confrérie ?

Il y a plein de référence de ce genre, à partir de Neo dans Matrix, juste pour faire un exemple plus ou moins moderne. Mais l'archétype de l'"homme noir", mystérieux et méchant, est tellement diffusé qu'il fallait juste regarder dans mes peurs et souvenirs d'enfance...


Beaucoup de scènes ont lieu dans Paris et dans des musées parisiens. Comment vous êtes vous documenté pour faire les décors de ces scènes? 

Mc26_1_defaultbody

J'aime bien les musées parisiens, je les visite à chaque fois que je vais à paris. Mais là, je dois avouer que je n'avais jamais visité ni le Quai Branly, ni le Musée d'Histoire naturelle: j'ai donc utilisé une merveille de la modernité, je ne sais pas si vous la connaissez: Google! En fait, avec google c'est tellement facile de trouver des images et documentation sur n'importe quel sujet, que je n'arrive même pas à imaginer de pouvoir faire sans… pour être totalement honnête, je me souviens très bien de l'époque où personne n'avait internet: c'était l'enfer, mais on y arrivait quand même.

Quel plaisir avez-vous tiré du dessin de ces lieux ?

C'est toujours un défi et un plaisir devoir dessiner un lieu existant et connu: il faut être cohérent avec notre univers graphique, mais il faut aussi être capable de rendre reconnaissable et intéressant le lieu. Donc c'est difficile, et quand on y arrive c'est un plaisir.

Existe-t-il une créature fantastique de Gargouilles ou des Mondes cachés que vous préférez dessiner ?
Toutes, ou presque. Mais j'ai adoré Peur, la créature fantastique qu'on a dans le Tome 1, L'arbre-forêt : il est terrifiant, élégant, beau, magnifique. Et c'est pour ça que à été super compliqué de l'inventer et de le dessiner.

Capture-d-écran-2016-10-05-à-12-41-17_defaultbody

Ecoutez-vous de la musique en dessinant cet album? Si oui, quel genre?

Ça dépend : pendant la création, donc les story-boards, je ne peux rien écouter car je dois être concentré à fond sur mon travail ; après, dans la mise au propre et toute la partie "technique" de la réalisation du livre, j'écoute tout simplement la radio : musique, news, et tout ça. Je n'écoute presque jamais ma musique pendant le travail parce que, comme je l'aime beaucoup, je la trouve distrayante...

Tags : Interviews

Expositions Carthago chez BD Flash à Rambouillet

jeudi 27 octobre 2016

La librairie BD Flash organise 2 expositions, consacrées à Carthago et Carthago Adventures.


Unnamed_defaultbody



Jusqu'au 5 Novembre sont exposés des dessins inédits et des planches originales du dernier album de Carthago Adventures, qu'a dessiné Drazen Kovacevic.


Les trois derniers jours de l'exposition, c'est à dire les 3-4-5 Novembre, Drazen Kovacevic y dédicacera son album.




Et ce n'est pas tout :

C'est ensuite une exposition consacrée à Milan Jovanovic, avec des planches originales et story-boards de Carthago T4 et T5 qui vous sera proposée jusqu'à mi-décembre !


De quoi (re) découvrir tout l'univers de Carthago.


Tags : Évènement

Interview de Denis-Pierre Filippi

mercredi 26 octobre 2016

Mc21_defaultbody

Vous imaginez des endroits oniriques cachés en plein Paris, vous inspirez-vous de lieux existants ? 

L'idée, à chaque fois avec ces petits recoins cachés, c'est d'aborder le monde comme s'il était encore plein de surprises et de secrets, de zones qui restent à découvrir, surprenantes et décalées. Je crée ce décalage pour surprendre et que la curiosité et l'émerveillement puissent naître. Le but est d'essayer de donner une originalité à un décor que tout le monde peut sembler connaître pour révéler que ce n'est pas le cas, en tous cas dans notre histoire.

Comment faites-vous pour vous tenir à la page des mots utilisés par les adolescents (référence à "bolos" au début de l'album) ?

Là, j'avoue que l'outil internet est parfait pour ce genre de choses. Je n'ai pas fait d'immersion dans des bandes de jeunes, juste fait une recherche pour donner un peu plus de couleur au langage de certains élèves que Grégoire a à ses côtés. Ainsi on marque un peu mieux certains caractères, mais si j'avais du utiliser ce personnage sur de plus longues scènes, il aurait parlé au plus que parfait et pas de cette façon, ça m'amuse plus...

Mc17_defaultbody

Comment vous est venue l'idée de cette mystérieuse confrérie ?

Après pas mal d'idées brassées et mélangées, le principe de la confrérie secrète est venu naturellement comme élément mystérieux et énigmatique créant une menace vis -à-vis de Grégoire. Je voulais développer une autre approche de l'envers du décor, de la dissimulation, dont fait preuve Grégoire en étant mage sans que personne ou presque ne le sache. Surtout, cette confrérie a permis de donner un peu plus de cohérence à tout cet univers qui tourne autour de la magie et de son retour dans notre monde. 
En effet, l'un des buts des Mondes cachés, est de rattacher ce que vit Grégoire dans ces aventures indépendantes avec ce qu'il a vécu dans l'histoire à suivre de Gargouilles. Sans tout dévoiler, disons que la confrérie a permis d'aborder certains principes autour de ce retour de la magie et de la capacité de certaines personnes à y être sensibles...

Enfant, quels dessins animés aimiez-vous regarder ?

J'aimais beaucoup Albator, Goldorak, Ulysse 31, Capitaine Flamme... 

Entre Itsuki et Émeline, le cœur de Grégoire balance, saura-t-on dans un prochain album laquelle de ces deux demoiselles le fera chavirer ?

Là encore va se jouer un délicat équilibre entre l'idée d'avoir à chaque fois des histoires indépendantes et celle de suivre malgré tout Grégoire dans ce qu'il vit d'important et qui fait sa personnalité et qu'on s'attache à lui. Je ne peux pas encore vous dire ce qu'il ressentira, ni pour qui, car ce tome 3 n'est pas encore écrit, mais j'ai bien quelques idées à ce sujets...

Mc45_defaultbody


Tags : Interviews

Les Humanos au festival Quai des Bulles

lundi 24 octobre 2016

Nous serons présents ce weekend au Festival Quai des Bulles de St-Malo !

Vous pourrez y rencontrer plusieurs de nos auteurs à l'occasion de séances de dédicaces :


Vendredi 28 Octobre

Niko Henrichon : 13h-17h30

Philippe Scoffoni : 15h-19h

Saverio Tenuta : 10h-13h30


Samedi 29 Octobre

Niko Henrichon : 12h30-15h30 et 16h30-19h

Philippe Scoffoni : 9h30-11h30 et 14h-17h30

Saverio Tenuta : 10h-11h30


Arton782_1_defaultbody

A très bientôt !


Tags : Évènement

Les Humanos au Comic Con

jeudi 20 octobre 2016

Les Humanos seront présent au Paris Comic Con qui a lieu les 21,22 et 23 Octobre 2017 au Parc des expositions de La Villette.


Stand_defaultbody

Promis, on sera prêt à temps !

Vous retrouverez sur notre stands les auteurs de Méta-Baron, Exo et Izunas. Ainsi, Jerry Frissen, Valentin Sécher, Niko Henrichon et Philippe Scoffoni, Saverio Tenuta et Carita Lupattelli seront présents en dédicaces.


De nombreux goodies (badges, affiches, marques-pages ... ) vous attendent !


Dédi_defaultbody
Tags : Évènement

Le Méta-Baron est arrivé

vendredi 14 octobre 2016

Les exemplaires de Méta-Baron T3 sont arrivés!

Enfin, nous avons reçus nos exemplaires d'avance. Vous pourrez retrouver les albums en librairie dès mercredi prochain.

MB_defaultbody

Edition classique et édition aumentée de Méta-Baron T3


NB_defaultbody

L'édition augmentée de Méta-Baron T3 contient l'album en couleur et une édition noir et blanc commentée par les auteurs Jerry Frissen et Niko Henrichon.




Cette édition contient aussi un cahier graphique de Niko Henrichon.


IMG_20161011_110722-1_1_defaultbody




Tags : Méta-Baron

Dans l'univers de Jerry Frissen

lundi 10 octobre 2016

Scénariste d'Exo et Méta-Baron, Jerry Frissen déborde d'idées et de projets. Il nous parle de ses sources d'inspiration.

Vous scénarisez à la fois le Méta-Baron et Exo, quelles sont vos inspirations pour chacune de ces deux séries ?

L'inspiration de base du Méta-Baron, c'est bien sûr la Caste des Méta-Barons. Il y a de temps en temps des clins d'oeil au dessinateur Mœbius ou aux écrivains Ray Bradbury et Philip Dick. Quand il a fallu revisiter des scènes de La Caste pour les besoins du tome 3 de Méta-Baron, j'ai relu une partie de Chacun son tour de Philip José Farmer pour voir comment il réinterprétait les scènes du Tour du monde en 80 jours de Jules Verne. J'ai cherché un moment "caché" dans le premier volume de la Caste où je pouvais alors greffer mes idées sans dénaturer le travail de Jodorowsky et Gimenez.

Othon_defaultbody

La Caste des Méta-Barons réinterprété par Niko Henrichon dans Méta-Baron T3

Pour Exo, les inspirations sont très différentes. Je me suis pris de passion pour les recherches sur les parasites et leur fonctionnement. Certains parasites sont capables d'influencer l'organisme hôte à commettre un suicide par noyade pour pouvoir se libérer et continuer sa vie dans l'eau. Pour Exo, j'avais pensé à ça et à un souvenir de  la première grossesse de ma femme. J'étais jeune et je pensais qu'avoir un enfant était un truc absolument exceptionnel. Et puis, on s'est retrouvé pour une séance d'information à l'hôpital avec 50 autres couples dont je suis sûr qu'ils pensaient tous comme moi qu'ils faisaient quelque chose d'exceptionnel. Ce jour là, je me suis dit qu'on avait beau avoir un libre arbitre, certaines décisions n'étaient peut-être pas de notre ressort. C'est cette idée qui est à la base de la bactérie/parasite d'Exo.

Parasite_1_defaultbody

La découverte du "Parasite" dans Exo T2 dessiné par Philippe Scoffoni

Tout ce que je fais dans ma vie, que ce soit professionnellement ou de manière privé sont profondément liés. Exo et le Méta-Baron sont très différents mais c'est simplement parce que j'y mets des parties différentes de moi-même. Au début de ma carrière, je mettais tout ensemble dans un grand mélange et ça a donné Lucha Libre par exemple. Maintenant, j'ai appris à me concentrer sur des choses plus spécifiques. Mais quelle que soit la série, j'essaye de trouver un sujet que je juge intéressant et dans lequel je peux y mettre une part de moi-même, quelque chose de vraiment personnel. Avec le Méta-Baron, ça a pris plus de temps, parce que je devais d'abord entrer dans un univers qui ne m'appartenait pas. Mais, mystérieusement, c'est dans cette série que j'ai mis les choses les plus personnelles, particulièrement dans le dernier cycle. 


11_defaultbody

Aussi bien dans Méta-Baron que dans Exo, l'homme semble être sa principale menace dans l'univers, quelle regard personnel portez-vous sur l'espèce humaine ?

Je suis un optimiste mais dans Exo je voulais malgré tout aborder cette question parce que j'ai toujours détesté cette culpabilité qu'on se trimballe trop souvent sur nos épaules. Je suis fatigué de lire des considérations sur notre propension à faire le "mal" et à tout détruire. C'est grotesque et je déteste cette philosophie geignarde. Dans Exo, c'est un des thèmes, mais je voulais lui botter le cul, le retourner. Je pense que la vie est extraordinaire et l'espèce humaine est absolument merveilleuse. Que ceux qui pensent le contraire mettent un peu plus de sexe dans leur vie, ça les aidera peut-être à faire passer leurs sinistres pensées !

Le 15 mai 2015, le radiotélescope Ratan 600 observe les étoiles et enregistre un étrange signal provenant de HD 164595, une étoile située à 95 années-lumières de la terre. Le bruit est très fort et les probabilités qu'il s'agisse d'une interférence sont très faibles... Une civilisation potentiellement à l'origine de ce son serait beaucoup plus évoluée que l'espèce humaine. On aura plus d'informations d'ici quelques mois. Ce genre de révélation est passionnante. Vous appuyez-vous sur ce genre d'événement pour imaginer vos histoires ?

L'histoire s'est –malheureusement– déjà dégonflée, mais sinon oui, c'est le genre de trucs que je trouve particulièrement excitant. Tout peut servir d'inspiration. Dans un cas comme celui d'Exo, qui se veut pourtant une série réaliste, je me suis même inspiré de certaines histoires de conspiration, comme les mystères de la lune que la Nasa nous "cache" paraît-il.
Selon certains, il y a pas mal de structures là-haut, des restes de vaisseaux spatiaux, un pont, une ville, une cathédrale, etc.

Tags : Interviews

Le nouveau film d'Alejandro Jodorowsky: Poesia sin fin

lundi 3 octobre 2016

Sortie le 5 Octobre 2016


Après la Danza de la Realidad, Alejandro Jodorowsky signe un nouveau film à portée autobiographique.


Téléchargement-2_defaultbody

Synopsis: Dans l'effervescence de la capitale chilienne Santiago, pendant les années 1940 et 50, « Alejandrito » Jodorowsky, âgé d'une vingtaine d'années, décide de devenir poète contre la volonté de sa famille.

Il est  introduit dans le cœur de la bohème artistique et intellectuelle de l'époque et y rencontre Enrique Lihn, Stella Diaz, Nicanor Parra et tant d'autres jeunes poètes prometteurs et anonymes qui deviendront les maîtres de la littérature moderne de l'Amérique Latine. 

Immergé dans cet univers d'expérimentation poétique, il vit à leurs côtés comme peu avant eux avaient osé le faire : sensuellement, authentiquement, follement.

Pour voir la bande-annonce: Poesia sin fin


Tags : Évènement