×

Lou - Version Originale

Lou, la blondinette de la bande

8,50 €

Moko - Version Originale

Ready for the battle

8,50 €

Molly - Version Originale

La première fille Muttpop est jolie et fière, comme nous quoi !

37,00 €

Molly - Version Xtra Spicy Twilight

Molly dans une version inspirée par l'animation japonaise

40,00 €

Tequila - Version Originale 2.0

Il revient et il n'est toujours pas content

55,00 €

Show and Tell - le blog de Jerry Frissen

Le Blog de Jerry Frissen

Retrouvez le blog de Jerry sur le site de Muttpop : www.muttpop.com

Liste des billets

Polanski

mercredi 30 septembre 2009

Il y a dans LE MONDE, un article de Alexandre Tylski intitulé NE JUGEZ PAS POLANSKI À L'EMPORTE-PIÈCE! Je n'ai jamais entendu parler de cet Alexandre Tylski mais c'est d'évidence un imbécile. Je ne suis pas fondamentalement intéressé par ce qui arrive à Roman Polanski. J'aime beaucoup la plupart de ses films mais sa vie privé ne m'intéresse pas. Par contre, voir l'incroyable levée de boucliers concernant son arrestation me met plutôt mal à l'aise. Dans le pays des droits de l'homme, c'est assez surprenant de constater que certaines personnes semblent avoir plus de droits que d'autres. J'espère que chaque citoyen français bénéficie de la même attention de son gouvernement que Roman Polanski. Mais passons. Dans l'article, l'auteur dit: " On entend parler d'"inégalité", mais aussi de "viol" et de "fuite devant ses responsabilités", alors que l'homme a été condamné pour "relation illégale" et a purgé sa peine de prison." Si cet imbécile avait fait un minimum de recherches, il aurait trouvé la définition de "statutory rape". Ce n'est aucunement une "relation illégale" mais bien un viol. Il s'agit dans la loi américaine de différencier le viol sur adulte et celui sur des gens qui ne sont pas en mesure d'avoir un jugement cohérent –comme une enfant de treize ans. Il y a sur SMOKINGGUN.COM, la transcription complète du témoignage de la victime de Polanski devant un "grand jury" le 4 avril 1977. C'est difficile à lire tellement ça donne envie de vomir. Mais que les choses soient claires, je ne prends pas position pour ou contre Polanski, surtout que la victime ne veut visiblement pas –plus– de poursuite. Ce qui me déplait profondément, c'est ce genre d'article, écrit par un "universitaire", et qui est d'une malhonnêteté intellectuelle des plus répugnantes. Une autre phrase me fait bondir: "Polanski a reconnu les faits, accepté de faire de la prison et a payé une amende de trente et un ans d'exil et d'humiliations publiques et médiatiques. Une sentence largement plus lourde que prévu. Que leur faut-il de plus?" Depuis trente et un ans, Polanski a fait dix films, il est riche, respecté et couvert de prix en tous genres, dont un Oscar. Des humilaitions médiatiques comme ça, j'en veux aussi. Selon l'auteur, il a "accepté" de faire de la prison! On imagine bien la scène, "bon, ok, je vais en prison, mais c'est bien pour te faire plaisir". Avec des amis comme Alexandre Tylski, Polanski n'a pas besoin d'ennemis. Quoi qu'il en soit, il semble clair que Polanski n'ira pas en prison probablement parce qu'il y a eu un énorme vice de procédure à l'époque. Le malheur dans tout ça, c'est qu'on voit fleurir –un peu comme à l'époque où le chanteur de NOIR DÉSIR avait tué sa femme à coups de poings– des discours de petits bourgeois décadents qui feraient mieux de fermer leur gueule.

Polanski_defaultbody

Commentaires (19) Tags : Zone Z