×

Lou - Version Originale

Lou, la blondinette de la bande

8,50 €

Moko - Version Originale

Ready for the battle

8,50 €

Molly - Version Originale

La première fille Muttpop est jolie et fière, comme nous quoi !

37,00 €

Molly - Version Xtra Spicy Twilight

Molly dans une version inspirée par l'animation japonaise

40,00 €

Tequila - Version Originale 2.0

Il revient et il n'est toujours pas content

55,00 €

Show and Tell - le blog de Jerry Frissen

Le Blog de Jerry Frissen

Retrouvez le blog de Jerry sur le site de Muttpop : www.muttpop.com

Liste des billets

DSK mon amour

mardi 24 mai 2011

Avec tous ces articles sur l’affaire DSK, il nous manque une analyse fine et subtile. La voici.

Cette affaire a fait une victime injustement ignorée, la langue française. On a vu ressortir de sa tanière un monstre insidieux, le mot “sidération”. Alors qu’on le croyait inventé par Popeye dans les années 30, il semble pourtant que ce soit un mot français, venu du verbe sidérationner. On le trouve maintenant dans tous les journaux.

Mais l’Académie Française n’est pas la seule à se mêler au débat. Il y a maintenant une nouvelle brigade à ajouter à l’armée des défenseurs du bon DSK, celle des “spécialistes”, ceux à qui on ne la fait pas. On peut les trouver un peu partout au milieu des commentaires sous les articles concernant l’affaire. Imaginez un mélange malsain de Maigret (période Jean Richard), l’inspecteur Derrick et Superdupont en train d’analyser les faits (connus également sous le nom de “rumeurs trouvées sur internet”) et de faire –tenez-vous bien– des reconstitutions du drame chez eux... Si ça ne vous met pas dans un état de sidérationnement profond, je ne comprends pas.

Ces reconstitutionistes reconstitutionent donc dans leur appartement misérable, la prestigieuse chambre de l'hôtel New Yorkais, leur femme –ou amie– jouant le rôle de la femme de chambre. J’imagine que plus d’une femme française a dû prendre quelques baffes dans la gueule de ces fins limiers en pyjamas. Mais quoi qu’il en soit, les résultats de ces reconstitutionements sont édifiants: DSK est tombé dans un piège! On apprend d’ailleurs par les plus finaux de la brigade que la femme de chambre était une pute professionnelle puisqu’elle a craché le sperme... Les femmes violées avalent, c’est bien connu.

Bref, en lisant tout ça, je me dis que je suis bien aux USA, loin de cette folie... Dans le pays où le pasteur qui annonçait la fin du monde s’excuse en disant qu’elle a bien eu lieu mais qu’elle était invisible. Dieu nous a jugés le 21 mai et la terre sera détruite le 21 octobre, comme prévu. Voilà, tout s’arrange. Je vais prendre une douche, je reviens.

DSK-mon-amour_defaultbody

Commentaires (7) Tags : Zone Z