×

Lou - Version Originale

Lou, la blondinette de la bande

8,50 €

Moko - Version Originale

Ready for the battle

8,50 €

Molly - Version Originale

La première fille Muttpop est jolie et fière, comme nous quoi !

37,00 €

Molly - Version Xtra Spicy Twilight

Molly dans une version inspirée par l'animation japonaise

40,00 €

Tequila - Version Originale 2.0

Il revient et il n'est toujours pas content

55,00 €

Show and Tell - le blog de Jerry Frissen

Le Blog de Jerry Frissen

Retrouvez le blog de Jerry sur le site de Muttpop : www.muttpop.com

Liste des billets

The Rise Of The Planet Of The Idiots

dimanche 7 août 2011

Cet après-midi, je ne sais pas ce qui m'est passé par la tête, j'ai été voir THE RISE OF THE PLANET OF THE APES... C'est, comme prévu, une abjecte coulée de vomi mais en même temps c'est une brillante métaphore de nos belles sociétés. Le constat est le suivant: on est devenu tellement con qu'on pourrait se faire botter le cul par quelques singes grotesques armés de cailloux. On se rangera même rapidement derrière nos nouveaux leaders.

Dans les moments calmes du film, j'entendais les gens autour de moi mâcher le poison qu'on leur a vendu à l'entrée –mystérieusement, on ne vendait pas de bananes. Ils riaient aussi beaucoup, ils applaudissaient, et étaient même souvent attendris dans les moments les plus dramatiques de ce chef-d'oeuvre d'avant-garde. Par exemple, durant la scène insoutenable où le pauvre orang-outan aux grands yeux verts est blessé et un chimpanzé craint pour sa vie. La salle y allait d'un grand "Ohhhhhhhh". Et quand la poitrine de la grosse chose poilue cesse de bouger, l'émotion était tellement forte que même les bruits de bouches se sont soudainement arrêtées.

J'ai vraiment eu honte d'être là. Mais le bon côté du truc, c'est que comme le cerveau n'est pas sollicité la moindre seconde durant deux heures, on a le temps de réfléchir, de faire le point sur sa vie, sur ses choix ou de réfléchir au cosmos. C'est durant ces longs moments de solitude que je me suis pris à penser que je pourrais facilement devenir le chef de ce groupe de spectateurs, ou, plus facilement encore, leur Dieu. Je n'aurais qu'à me mettre derrière le comptoir où on vend les chocolats et le popcorn recouvert de beurre et le distribuer au compte-gouttes à mes sujets affamés. Je devrais m'habituer à l'odeur, bien sûr, et je n'aurais personne à qui parler mais je pourrais les faire danser à poil et leur faire pratiquer des sacrifices humains.

Qu'est-ce qui m'a pris, bordel?

The-Rise-Of-The-Planet-Of-The-Idiots_defaultbody

Commentaires (18) Tags : Film - Zone Z