×

Lou - Version Originale

Lou, la blondinette de la bande

8,50 €

Moko - Version Originale

Ready for the battle

8,50 €

Molly - Version Originale

La première fille Muttpop est jolie et fière, comme nous quoi !

37,00 €

Molly - Version Xtra Spicy Twilight

Molly dans une version inspirée par l'animation japonaise

40,00 €

Tequila - Version Originale 2.0

Il revient et il n'est toujours pas content

55,00 €

Show and Tell - le blog de Jerry Frissen

Le Blog de Jerry Frissen

Retrouvez le blog de Jerry sur le site de Muttpop : www.muttpop.com

Liste des billets

Pour une nouvelle rationalité 4

samedi 19 février 2011

Je fais suite à des posts écrits il y a quelques mois. Dans la série des mystères du désert, aujourd’hui, je me rends compte qu’il m’est arrivé quelque chose d’étrange le weekend dernier. Depuis quelques mois, j’écoute presque en boucle les albums de Brant Bjork –j’emmerde d’ailleurs mes amis en leur disant de faire de même. Brant Bjork était le batteur de KYUSS, de FU MANCHU et a fait –entre autres– une dizaine d’albums solo. J’ai passé le weekend dernier dans un petit ranch dans le désert ou j’ai écouté –forcément– Brant Bjork. Aujourd’hui, j’apprends que la propriétaire du ranch est la femme de... Brant Bjork! J’ai dormi dans son lit, mangé à sa table, regardé les livres de sa bibliothèque, fait caca dans ses toilettes, bu son vin... Je racontais ça tout a l’heure à Didier Conrad qui m’a demandé ce que j’en déduisais. Je lui ai répondu que je n’en déduisais rien. Mais j’adore ce genre de coïncidence.

Pour-une-nouvelle-rationalite-4_1_defaultbody

Commentaires (5) Tags : Vie Privée - Désert - Nouvelle Rationalité

Putain dix ans

jeudi 2 décembre 2010

Aujourd’hui, ça fait exactement dix ans que je vis à Los Angeles. Je suis arrivé le soir du premier décembre 2000. De justesse, en fait, puisque je m’étais juré d’avoir quitté la Belgique avant la fin de l’année 2000. C'était un vendredi et je me souviens de mon état d’esprit dans le taxi qui m’emmenait vers le motel pourri de Sunset Boulevard dans lequel j’allai passer trois semaines. Je me suis demandé ce qui m’était passé par la tête pour que je fasse une telle connerie. Je suis resté dans cet état mental pendant tout le week-end à penser que j’avais fait une grosse bêtise et en m’enfonçant dans une déprime monstre. C’est à cette période que George W. Bush a finalement été déclaré vainqueur des élections et je me souviens des images où, avec sa bande de truands, il entrait à la maison blanche en jeans et bottes de cowboy. Mais, comme vous pouvez l’imaginer, un homme au masculin comme moi ne peut pas déprimer longtemps dans la ville où Lee Marvin, Charles Bronson et Richard Widmark ont arpenté les trottoirs. Je me suis adapté, j’ai acheté une voiture pourrie, une arme et une bouteille de tequila et tout est devenu facile. Après dix ans, le bilan est plutôt positif. Je suis devenu vieux et méchant, je parle comme Jean-Claude Van Damme et je tire beaucoup mieux qu’au début. Je roule en JEEP et je rêve de vivre dans une caravane. Je suis devenu le premier redneck belge. Bref, je regarde les dix prochaines années avec confiance.

Putain-dix-ans_defaultbody

Commentaires (5) Tags : Putain dix ans - Vie Privée

Ils sont déjà là

mardi 30 novembre 2010

Je me demande souvent d’où vient la culture extraterrestre qu’on trouve dans le désert. Il y a bien sûr les restes des nombreuses expériences qui ont été conduites par la CIA et d’autres agences du gouvernement US entre les années 40 et 70, mais il y a surtout la présence du ciel. Comme tout est plat et large, on est en présence constante de ce ciel gigantesque. La nuit, c’est encore plus frappant. Le sol disparaît presque complètement dans les étoiles. On dirait que les montagnes, les plantes, les animaux et certains humains communiquent avec les étoiles. La lune ne m’a jamais semblée aussi proche et rouler sur route non éclairée, c’est comme si on s'enfonçait dans le ciel. Je crois qu’après quelques mois sur place, j’attendrais comme tout le monde, l’arrivée des extraterrestres. De toute façon, et comme vous pouvez le constater sur la première photo, ils sont déjà là...

Ils-sont-deja-la_defaultbody
Ils-sont-deja-la_1_defaultbody
Ils-sont-deja-la_2_defaultbody
Ils-sont-deja-la_3_defaultbody
Ils-sont-deja-la_4_defaultbody
Ils-sont-deja-la_5_defaultbody

Commentaires (1) Tags : Désert - Vie Privée

Giant Rock

lundi 29 novembre 2010

Me voici donc de retour après quelques jours dans le désert Mojave. Cette fois-ci, je m’y suis enfoncé le plus profondément possible. Dans plusieurs des petites villes du désert, il n’y a pas de routes, juste des chemins tracés dans le sable dont un écriteau signale qu’on les emprunte à nos risques et périls. Quand les chemins se font de plus en plus bosselés et difficiles et qu’on ne voit plus d’habitation, c’est qu’on entre dans une partie sauvage du désert, là où le GPS cesse de donner la moindre indication, si ce n’est une petite flèche au milieu de rien. C’est là que ça devient vraiment excitant, quand on commence à se demander si on ne va pas rester coincer quelque part. On y rencontre des coyotes, des lynx et des pumas. Les seuls humains qui y traînent encore sont des hippies qui vivent dans des roulottes et des types qui se prennent pour Mad Max. Au bout d’une longue route, miracle: le GIANT ROCK. Considéré comme sacré par les Indiens, le GIANT ROCK est devenu dans les années 50 le point de rencontre des ufologues et c’est là que le fameux George Van Tassel a reçu des habitants de Vénus les plans de son INTEGRATRON. C’est là aussi que Frank Critzer a creusé en dessous du rocher pour y construire sa maison. Il s’y est fait exploser alors qu’il avait des ennuis avec la police. C’est dans cette région qu’il y a, paraît-il, des rochers qui parlent. Le GIANT ROCK est un endroit fascinant.

Giant-Rock_defaultbody
Giant-Rock_1_defaultbody
Giant-Rock_2_defaultbody
Giant-Rock_3_defaultbody
Giant-Rock_4_defaultbody
Giant-Rock_5_defaultbody

Commentaires (8) Tags : Désert - Vie Privée

Désert

mardi 23 novembre 2010

Demain, je pars pour quelques jours dans mon paradis personnel, le désert Mojave, pour y manger des champignons. À moins d’un miracle de la technologie, ce blog ne devrait plus être actif avant la semaine prochaine. Le désert, pour beaucoup, c’est un truc tout plat avec quelques cactus. Pour moi, ça ressemble à l’image ci-dessous. Ce qui me fait réaliser que depuis le temps que j'ai ce blog, je n’ai jamais parlé de Moebius. Quelle honte.

Desert_defaultbody

Commentaires (8) Tags : Désert - Moebius - Vie Privée

Rik Martino

mercredi 27 octobre 2010

Dans mon quartier, je croise régulièrement un type, Rik Martino, dont la seule activité semble être de nourrir les pigeons et de coller des flyers sur les poteaux téléphoniques. À force de les lire, je commence à connaître pas mal de trucs sur sa vie. Il est d'origine italienne et est venu à Hollywood pour y devenir acteur. Sa carrière n’a jamais vraiment démarré et il passe maintenant ses journées à nourrir les pigeons et autres animaux et à les protéger contre les dangers du monde moderne. Il essaye aussi de trouver du travail, il a des capacités assez variées puisqu’il est entraîneur personnel, détective privé ou autres. Il y a un film sur lui sur youtube ainsi que des films qu’il semble avoir tourné lui-même pour montrer ses talents d’acteur. Récemment, il a posté des flyers avec des photos de lui quand il était jeune et un article qui dit qu’il est le prochain “étalon italien” –une référence à Sylvester Stalone. Depuis une semaine ou deux, une guerre des flyers a commencé. Un gars dessine des bites sur les flyers de Rik Martino. Ce qui a l’air de l’énerver prodigieusement. Il vient de répondre aux attaques avec une nouvelle vague de flyers insultant son ennemi. Tout cela est assez triste ou rigolo, c’est selon. Mais c’est en tout cas, assez passionnant et égaye mes marches matinales.

Rik-Martino_defaultbody
Rik-Martino_1_defaultbody
Rik-Martino_2_defaultbody
Rik-Martino_3_defaultbody
Rik-Martino_4_defaultbody
Rik-Martino_5_defaultbody

Commentaires (5) Tags : Vie Privée - Zone Z

Funhouse II

mardi 26 octobre 2010

Vous vous souvenez de ces films d’horreurs qui commencent ou qui se passent chez les forains? Hier, je suis passé devant une fête foraine et je m’y suis arrêté. C’était vraiment parfait, ou presque. Le temps orageux, l’endroit presque désert, les forains qui tiraient la gueule, les décorations hideuses et mon début de grippe. Il ne manquait qu’un couple qui baise derrière une tente et un type qui mange des poules vivantes ou qui s’enfonce des clous dans le nez pour que ce soit absolument parfait. La fête foraine est ma nouvelle passion.

Funhouse-II_defaultbody
Funhouse-II_1_defaultbody
Funhouse-II_2_defaultbody
Funhouse-II_3_defaultbody
Funhouse-II_4_defaultbody
Funhouse-II_5_defaultbody

Commentaires (6) Tags : Americana - Vie Privée

J'ai trouvé un enfant

lundi 18 octobre 2010

Ce matin, je me suis réveillé dans une autre dimension. En regardant par la fenêtre, j’ai remarqué qu’il avait plu. J’ai aussi remarqué que quelqu’un avait lancé des œufs sur la fenêtre entrouverte. Il y en avait partout, jusqu’au plafond. Il ma fallu une demi-heure pour nettoyer cette saloperie. Je suis ensuite parti à pieds conduire ma fille à l’arrêt de bus qu’on a attendu vainement avant de décider de rentrer prendre la voiture. C’est là que le matin a pris un tour vraiment glauque. On a trouvé un enfant... Un petit garçon de plus ou moins cinq ans marchait au milieu de la route. Il était maigre et sale et malgré son âge –ou sa taille– il portait un lange, bien rempli d’ailleurs, et il avait une tétine en bouche. Il était pieds nus sous la pluie. Un type qui passait également par-là, a appelé les flics. J’ai essayé de parler au petit garçon, de savoir d’où il venait mais le seul truc que j’ai pu en tirer c’est “My mon is gone”. Ce qui était d’une tristesse absolue. Les flics sont arrivés et je suis parti conduire ma fille à l’école. En passant devant une fontaine, on a remarqué que quelqu’un avait dû déverser pas mal de produit pour la vaisselle dedans, la fontaine était perdue dans un énorme nuage de mousse. En revenant, j’ai vu une voiture de police garée devant une maison, peut-être avaient-ils déjà retrouvé les parents du petit garçon. Et plus tard, en ouvrant la porte de chez moi, j’ai été pris à la gorge par cette ignoble odeur d’œufs. Et tout ça avant huit heures. Comment vais-je pouvoir bosser après ça?

Commentaires (5) Tags : Vie Privée