×

Lou - Version Originale

Lou, la blondinette de la bande

8,50 €

Moko - Version Originale

Ready for the battle

8,50 €

Molly - Version Originale

La première fille Muttpop est jolie et fière, comme nous quoi !

37,00 €

Molly - Version Xtra Spicy Twilight

Molly dans une version inspirée par l'animation japonaise

40,00 €

Tequila - Version Originale 2.0

Il revient et il n'est toujours pas content

55,00 €

Show and Tell - le blog de Jerry Frissen

Le Blog de Jerry Frissen

Retrouvez le blog de Jerry sur le site de Muttpop : www.muttpop.com

Liste des billets

Ronnie Biggs

samedi 22 mars 2008

En 1980, Julian Temple réalisait THE GREAT ROCK'N'ROLL SWINDLE avec ce qui restait des SEX PISTOLS, Paul Cook, Steve Jones et ce qui restait de Sid Vicious. La théorie derrière le film était un des concepts de Malcolm McLaren: "Tout le monde peut-être un SEX PISTOLS." Deux fois dans le film, ils ont poussé la théorie assez loin, la première fois en faisant apparaitre dans le film, Martin Bormann, un ancien nazi et bras droit d'Hitler (on découvrira plus tard qu'il s'agissait en fait d'un acteur américain, James Jeter). La deuxième fois, ils font chanter Ronnie Biggs, le vrai cette fois. Ronnie Biggs était un des membres du gang qui ont fait le coup "du train postal" en Angleterre au début des années 60. Il a fait deux ans de prison puis s'est échappé, a vécu un peu partout dans le monde. C'est au Brésil que les SEX PISTOLS l'ont retrouvé et convaincu de chanter deux chansons. Ronnie Biggs a fait quelques "coups" comme ça avant de se rendre et rentrer en Angleterre. Il est à nouveau en prison où il est en train de mourir lentement. Voici un extrait de THE GREAT ROCK'N'ROLL SWINDLE.

Ronnie-Biggs_2_defaultbody

Commentaires (7) Tags : Bons Goûts - Zone Z - Punk Rock - Punk-Rock

Un document troublant

jeudi 20 mars 2008

Ce matin, le –très– jeune Mickael Roux m'a envoyé quelques images du festival de Chinon. L'une d'entre-elles me laisse particulièrement dubitatif, c'est une photo de Fabien M. et Ohm. Voilà deux personnes connues pour leurs coups de gueules violents et d'autres choses encore dont je ne peux pas parler ouvertement sans risquer leurs arrestations immédiates et sur cette photo on dirait deux petits écureuils après un délicieux repas de noisettes... Mickael m'a promis plus de photos dans les jours qui viennent.

Un-document-troublant_defaultbody

Commentaires (7) Tags : Lucha Libre

Repo Man

jeudi 20 mars 2008

J'ai vu REPO MAN d'Alex Cox quand il est sorti, en 1984. Depuis, je le regarde une fois pas an et je l'aime toujours autant. Ça doit être le film que j'ai le plus acheté que ce soit en VHS ou en DVD. Chaque fois qu'il y a une nouvelle édition, je me la paye. Ma première adresse email était au nom du personnage principal, j'ai acheté des albums de TOUS les groupes qu'on entend dans le film et je crois que je n'ai jamais écrit un scénario sans y faire un hommage quelque part. Bref, si il y a un film culte pour moi, c'est celui-là. Voici un extrait.

Repo-Man_defaultbody

Commentaires (6) Tags : Bons Goûts - Film - Repo Man - Science-Fiction

Mapjack

mercredi 19 mars 2008

Loin de moi l'idée de transformer ce blog en blog sur la haute technologie mais je suis fasciné par ce site. Ça s'appelle MAPJACK et c'est un –futur– concurrent pour GOOGLE EARTH. Pour le moment il n'y a que trois villes disponibles, San Francisco, Sausalito et une ville en Thaïlande du nom de Chiang Mai. On peut circuler dans chaque rue ou presque de ces trois villes. Les images sont à bonne définition et on peut même circuler "a pied" le long des quais à San Francisco. Ça m'a permis de retrouver le bar à mauvais sandwiches où je vais à chaque passage là-bas, une maison dont je ne me souvenais plus de l'adresse et dans laquelle j'ai passé une semaine ou encore l'immeuble où Gobi et moi avons découvert qu'être les seuls à parler français permettaient d'insulter les gens, de parler de viol, de torture et de meurtre sans que ça ne dérange personne.

Mapjack_defaultbody
Mapjack_1_defaultbody
Mapjack_2_defaultbody
Mapjack_3_defaultbody

Commentaires (6) Tags : Zone Z

Profesor Furia

mardi 18 mars 2008

Dans le LUCHA LIBRE #7, il y aura deux pages du PROFESOR FURIA de la mystérieuse Inès Vargas et de l'abominable Nikola Witko. Je les ai reçu ce weekend.Il y a un truc que j'adore plus que tout dans les pages de Witko, ce sont les cases titres. Si j'avais du fric, je ferais un livre rien qu'avec ces cases. Voici celles des deux dernières pages.

Profesor-Furia_defaultbody

Commentaires (7) Tags : Lucha Libre

Encore les Tikitis

dimanche 16 mars 2008

Alors que je me plaignais –publiquement– de ne recevoir les pages des TIKITIS qu'au compte-gouttes, vendredi Fabien m'a envoyé dix pages d'un coup. En voici une que j'aime particulièrement, les rêves "mouillés" de DoctorSumo. Cette histoire des TIKITIS explorera en détails la psychologie extrêmement particulière de ce fascinant personnage.

Encore-les-Tikitis_defaultbody

Commentaires (7) Tags : Lucha Libre

Screamin Jay Hawkins

samedi 15 mars 2008

Encore une grosse influence derrière LUCHA LIBRE: Screamin' Jay Hawkins. J'ai découvert sa musique via une interview incroyable dans METAL HURLANT. Il voulait être chanteur d'opéra mais n'a jamais réussi. Par dépit, il s'est lancé en même temps dans la boxe et le blues. Il a eu du succès dans les deux activités, mais le monumental succès de I PUT A SPELL ON YOU lui a fait définitivement choisir la musique. Il est toujours monté sur scène habillé de manière extravagante et accompagné de têtes de mort et autres gris-gris. Il a aussi toujours dit qu'il pratiquait le vaudou et qu'il était capable d'envouter qui il voulait. Je l'ai vu il y a longtemps et c'était extraordinaire. Il est mort en 2000 à l'âge de 70 ans.

Screamin-Jay-Hawkins_defaultbody
Tags : Bons Goûts

Sur la route

samedi 15 mars 2008

Hier, j'ai fait ma visite annuelle chez le comptable. Je déteste m'occuper de comptabilité et je ne veux rien savoir à ce sujet. Bref. Le fait est que mon comptable vit à l'autre bout de la ville, à Pacific Palissade pour être précis. C'est à une heure trente de chez moi, donc trois heures en voiture sur des boulevards interminables. Et en voiture, je m'emmerde... Alors je prend des photos. Ça passe le temps. Voici, dans l'ordre, Hollywood –dans le brouillard– Beverly Hills et Korea Town.  Je crois que je ferais bien de faire attention parce que sur une des photos, on dirait que je roule au milieu de la route.

Sur-la-route_defaultbody
Sur-la-route_1_defaultbody
Sur-la-route_2_defaultbody
Sur-la-route_3_defaultbody
Sur-la-route_4_defaultbody
Sur-la-route_5_defaultbody

Commentaires (6) Tags : Vie Privée