×
Show and Tell - le blog de Jerry Frissen

Le Blog de Jerry Frissen

Retrouvez le blog de Jerry sur le site de Muttpop : www.muttpop.com

Liste des billets

Sherlock Batman

mardi 8 décembre 2009

Comme tous les habitants de cette ville, j’ai un ami qui a un ami qui a un ami –etc– qui vote pour les OSCARS et qui reçoit tous les films en DVDs directement des studios. Grâce donc à ce subtil tissu de relations, chaque année, à cette période, j’ai l’occasion de voir des films avant qu’ils ne sortent en salle. J’ai donc eu l'immense “privilège” de voir SHERLOCK HOLMES hier soir. Je n’ai rien contre les remakes, les reprises ou les suites. Ça permet aux œuvres originales de rester en vie et si quelqu’un ne voit pas la différence entre les originaux et les remakes, tant pis pour lui. Mais ce SHERLOCK HOLMES est différent, c’est d’un tout autre niveau. Ce film apporte à l’expression “se retourner dans sa tombe” une toute autre dimension. Arthur Conan Doyle doit s’y agiter comme personne. Les businessmen qui ont fabriqué ce film ont transformé Sherlock Holmes et le Dr. Watson en champions de Kung-Fu et ça bastonne non-stop dans tous les coins. Sherlock n’hésite jamais à sauter par la fenêtre et de toit en toit. Le but semble avoir été de transformer Sherlock Holmes en Batman. Les méchants ont des têtes de méchants –avec des cicatrices– les gentils ont des têtes de gentils et la fille est belle et a de gros seins. Il y a des tas d’explosions, des trucs qui cassent, des bateaux qui coulent etc. Au bout d’une heure, en regardant Robert Downey Jr. s’agiter, je me suis souvenu de Peter Cushing dans THE HOUND OF THE BASKERVILLE et j’ai arrêté de regarder cette merde.

Sherlock-Batman_defaultbody

Commentaires (11) Tags : Défouloir - Film

Tanguy

lundi 7 décembre 2009

Vous vous souvenez sûrement du film TANGUY? Ce film est très amusant jusqu’à ce qu’on se retrouve dans la même situation. Là, on ne rigole plus du tout. Chaque matin, Tanguy –Nicolas– nous rejoint dans la cuisine où il nous demande si on a bien dormi, ensuite il ouvre la porte du frigo... Ce matin, il nous a même dit qu’il resterait bien quelques années de plus chez nous. Il n’a pas compris pourquoi je me suis soudainement mis à pleurer. Il a ses bons côtés, c’est sûr, comme hier, où il nous a cuisiné des lasagnes au saumon. Mais à son âge, il est temps qu’il vive enfin seul. Ce n’est pas sain pour un garçon de plus de trente ans de rester chez ses parents. Ses réactions en deviennent parfois bizarres, comme hier, quand il a fait la mauvaise tête parce qu'on lui a demandé de faire la vaisselle.

Tanguy_defaultbody

Commentaires (6) Tags : Muttpop

MuttpopBob & MuttpopNico

samedi 5 décembre 2009

Ce soir, le “petit” MuttpopNico sort sans moi dans la grande ville. Je lui ai donné la permission de rester dehors jusqu’à 10H30. Il est parti voir un match des LAKERS avec son homologue américain, MuttpopBob. N'étant pas sensible aux sports où il n’y a pas de violence dans les tribunes, je ne les accompagne pas. Je peux –enfin– passer une soirée tranquille, en slip, chips et bière devant la télé.

MuttpopBob-MuttpopNico_defaultbody

Commentaires (6) Tags : Muttpop

La Nasa en crise

vendredi 4 décembre 2009

Si quelqu’un se demande où vont les navettes spatiales quand on ne les utilise pas, voici la réponse. On les range simplement dans un garage.

La-Nasa-en-crise_defaultbody

Commentaires (6) Tags : Americana

The Zombies That Ate The World

mercredi 2 décembre 2009

Pour les fans des ZOMBIES QUI ONT MANGÉ LE MONDE (tous les trois), voici les quatre couvertures inédites que Guy Davis a fait pour l’édition en comics.

The-Zombies-That-Ate-The-World_defaultbody
The-Zombies-That-Ate-The-World_1_defaultbody
The-Zombies-That-Ate-The-World_2_defaultbody
The-Zombies-That-Ate-The-World_3_defaultbody

Commentaires (13) Tags : Zombies

MuttpopNico

mardi 1 décembre 2009

La fin de l’année arrivant à grands pas, j’étais pris d’un sentiment d’optimisme et je pensais même pouvoir survivre à cette année 2009. Malgré la crise, les ennuis de santé et d’autres réjouissances, j’ai réussi à rester debout sur le pont du navire Frissen. Mais la tempête qui s’approche sera probablement celle qui aura raison de moi, Nicolas Forsans, la créature des marrais parisiens arrive à Los Angeles cet après-midi et je suis obligé d’héberger la bête immonde pendant sept jours. Sept jours... Il laisse en France, une femme, un enfant malade, sa collection de timbres coloniaux et aucun ami.

MuttpopNico_defaultbody

Commentaires (6) Tags : MuttpopNico