×
L'Ange du Bizarre - le blog de Jean-Pierre Dionnet

Liste des billets

Les bandes dessinées que vous n'avez pas lues mais que vous devez absolument "rattraper"

mardi 7 avril 2009 par "Jean-Pierre Dionnet "

« Sept Cavaliers » de Jacques Terpan, adaptation du roman homonyme de Jean Raspail, en Laffont BD, éditeur qui depuis a abandonné la BD mais heureusement l’ensemble de cette excellente collection dirigée par Maria Smirnoff, aurait trouver un autre éditeur.

« Sept Cavaliers » fut la bonne surprise de l’an dernier, occulté par une de ces séries bancales, inégales et interminables comme je ne les aime guère qui s’appelaient aussi « Sept quelque chose » et en tout cas pour l’un d’entre eux , j’en suis sûr, s’appelait « Sept amazones », alors que « Sept Cavaliers » est un chef-d’œuvre.

Terpant a fait d’incommensurables progrès, non pas au niveau du dessin où il avait déjà fini d’aboutir son style à la fois réaliste et particulier (un peu comme Tito dont je regrette parfois qu’il ait disparu car sa manière de cadrer totalement hors des normes, me plaisait beaucoup. Qu’est-il devenu ?), mais là il nous pond une merveille, adaptant le plus beau livre de Jean Raspail, un auteur passionnant et épique qui sent le souffre pour les imbéciles car il raconte souvent la vie de militaires ou de nobles qui ne sont pas forcément de gauche.

« Sept Cavaliers » semblait inadaptable.
Or, Terpan a réussi un exploit extraordinaire en utilisant la narration « off » et les bulles, il enrichit encore le boulot de Jean Raspail, utilisant de savantes redites ou de savantes contradictions entre l’image et le texte qui en font une belle et grande fresque dont on attend avec impatience la suite.

Septcavaliers_defaultbody
Commentaires (2)