×
L'Ange du Bizarre - le blog de Jean-Pierre Dionnet

Liste des billets

Pure Imagination : Torchy (1ère partie)

lundi 20 avril 2009 par "Jean-Pierre Dionnet "

«Pure Imagination » est en train de rééditer tous les classiques de comic books indispensables et tombés dans le domaine public qui n’appartiennent donc ni à Marvel ni à DC, qui eux-mêmes se sont mis à rééditer leurs dits classiques, mais ceci est une autre histoire.

Le livre indispensable du jour, c’est ça l’avantage du blog, je ne suis pas obligé de vous dire chaque fois que c’est le livre de l’année, mais celui-ci pourrait aussi bien être le livre de l’année :
c’est « Torchy », de Bill Ward.

Maintenant, Bill Ward, tout le monde le connaît ou presque grâce aux deux ou trois ouvrages chez « Fantagraphics » mais surtout à l’énorme volume publié par « Taschen » de ses Pin-Up des années 50 qui ne sera pas réédité en petit format plus tard, et qui vaut déjà la peau des fesses : c’est bien fait si vous ne l’avez pas acheté.

« Torchy » est une merveille car notre ami Bill Ward commença par des bandes dessinées assez classiques mais où, obsessionnellement, il mettait des pin-up en déshabillés coquins, l’histoire n’étant que prétexte à montrer lesdits déshabillés ou à lui faire quitter sa robe ou sa jupe, un peu comme « Jane » en Angleterre.

« Torchy » est indispensable car cela correspond à sa première période, tout comme sont indispensables ses dessins coquins des années 50/60.
J’avoue qu’ensuite, quand il donne dans le sado-maso et l’hypertrophie mammaire, dépassant les normes et les canons de Russ Meyer, je suis moins intéressé d’autant que son dessin sur la fin s’est pas mal défait : dessinateur est un métier terrible,
ce n’est pas comme cinéaste où on a toujours un directeur de la photo et des acteurs pour sauver l’affaire, le dessinateur lui, est seul à la page et quand il perd ses moyens on le voit tout de suite.

A ce propos d’ailleurs, je vous proposerais demain en sus de quelques images de « Torchy » à laquelle je ne saurais résister, une image qui me paraît être une des plus sidérantes dans l’histoire des comic books, une couverture du magazine « COMEDY », dûe à Bill Ward.

Torchy1_defaultbody