×
L'Ange du Bizarre - le blog de Jean-Pierre Dionnet

Liste des billets

Christelle Corrigée

lundi 20 avril 2009 par "Jean-Pierre Dionnet "

De Romain Slocombe, chez Le Serpent à Plumes.

« Christelle Corrigée » de Romain Slocombe publié aux éditions « Le Serpent à plumes » est un roman érotique épistolaire pour la génération internet.

Appelons donc ça un roman internaute.

Il réussit à mêler très habilement le monde de l’édition et le sado-masochisme, en une aventure érotique et fantasmatique :
je reprends ici le dos de couverture puisqu’il est parfait, pourquoi me gêner.

En gros, c’est l’histoire d’une jeune fille qui manipule un cochon (humain) avant qu’un autre cochon plus vicieux encore ne lui fasse subir les derniers outrages.
Curieusement, je ne l’ai pas lu comme un livre érotique, voire pornographique, mais plutôt comme un joli livre sur le monde de l’édition justement où j’ai croisé parfois des vertes et des pas mûres.

Je ne vous dirais pas que c’est un roman à clé où j’ai reconnu X ou Y mais il y a forcément dans un milieu qui choisit les marges en littérature, où l’auteur est souvent amené à exagérer un peu pour se vendre ses turpitudes, souvent un passage à l’acte, un jour ou l’autre, volontaire ou involontaire. J’en ai vu quelques exemples tout à fait étonnants quand je traînais encore tard la nuit pour mon plus grand bonheur, pour mon plus grand malheur.

C’est un livre absolument indispensable comme tous les livres de Romain Slocombe qui est en train de faire une œuvre considérable, loin justement du monde germanopratin, il est graphiste impeccable : on l’a parfois comparé à Bazooka, en fait il avait les mêmes sources japonaises, il est aussi photographe passionnant, traducteur génial :
ah ! sa traduction de Georges Sanders qui est aussi bien, voire mieux que l’édition originale dûe à Georges Sanders.
Il est également auteur, compilateur et théoricien d’ouvrages sur le Japon surtout, son obsession, metteur en scène de cinéma de quelques chefs-d’œuvre trop courts et fulgurants, et aussi formidable écrivain pour enfants de polars qui après une tétralogie commencée chez Gallimard et finie chez Fayard, « La Crucifixion en jaune », vient de nous donner le plus beau polar français de l’année dernière, « Lolita Complex », toujours chez Fayard.

Quand la critique littéraire s’apercevra-t-elle qu’il est un des écrivains français les plus considérables de notre temps ?

PS : A propos de « Lolita Complex » dédié à Wendy, la compagne de Peter Pan, où le héros est très évidemment l’alter égo de Romain Slocombe mais un alter égo savamment dissimulé derrière un voile de papier, il y a à la fin quelque chose qui m’a bouleversée que je ne vous raconterais pas, c’est à propos de la photo de couverture. Lisez le livre, vous en saurez plus.

Christellecorrigee_defaultbody
Commentaires (2)