×
L'Ange du Bizarre - le blog de Jean-Pierre Dionnet

Liste des billets

Les années Creepy, 1ère partie

jeudi 23 avril 2009 par "Jean-Pierre Dionnet "

Je vais vous parler d’un passé très lointain : « les merveilleuses années 70 » comme on les appelle aujourd’hui, qui ne nous semblaient pas si merveilleuses alors.
Moi, je fais partie de la génération « Creepy ».

Un magazine de bandes dessinées d’horreur américain.

Creepy2_defaultbody

En Amérique, la même génération ou presque, parfois légèrement plus âgée, avait découvert la chose véritable dont ils s’inspirèrent : les EC Comics. Il y eu donc plutôt là-bas une génération EC, voir Bernie Wrightson, Stephen King, Wes Craven et les autres.

En France d’ailleurs, j’ai eu la chance de découvrir les EC assez tôt grâce à deux merveilleux petits recueils en pocket book parus chez Ballantine, en même temps qu’un autre consacré à « Mad » et les planches étaient remontées pour cause de formats différents et ces deux petits fascicules qui adaptaient entre autre de manière admirable des récits de Bradbury, restèrent confidentiels.

Tandis que « Creepy », le cousin « Eerie », la cousine « Vampirella » et l’oncle « Blazing Combat » consacré aux bandes dessinées de guerre, nous les avons eu en France grâce à Publicness et à Joël Laroche.
J’ai même œuvré à un dictionnaire du cinéma, avorté, dans « Vampirella » je crois, en compagnie d’autres grands anciens.

« Creepy » en anglais, avant qu’il arrive en français, on le trouvait essentiellement chez « Brentano’s », la librairie franco-américaine, où il y avait également des comic books et je vous parlerais un jour du plus grand moment de ma vie, celui où j’ai découvert la bande dessinée une fois pour toute comme un des plus grands arts du monde, autour de deux fascicules dessinés par Jack Kirby et pour Marvel, que j’ai retrouvés récemment et que j’avais imprimés dans ma tête au point près de la trame, y compris une page qui était légèrement décalée dans les rouges.
En ce temps-là j’avais une mémoire photographique.
Je m’en rends compte maintenant.

« Creepy » donc, et c’est une très bonne idée, car mes fascicules commençent à tomber en poussière : mauvais papier et temps qui passe, est enfin réédité parfaitement en «Dark Horse Archives », dans l’ordre, et derrière on attend « Eerie » et « Blazing Combat ».

De « Creepy », il y a déjà eu deux volumes : la suite demain

Creepy1_defaultbody

Commentaires (2)