×
L'Ange du Bizarre - le blog de Jean-Pierre Dionnet

Liste des billets

Le retour des bazookas

lundi 21 septembre 2009 par "Jean-Pierre Dionnet "

Loulou et Kiki Picasso viennent de nous donner à l’Association un livre indispensable : « Engin Explosif Improvisé », qui est un chef-d’œuvre absolu, composé pour partie d’anciennes planches des Bazooka, où l’on retrouve aussi la formidable Olivia Clavel et quelques autres participants de l’aventure, mais dont toute la première partie est inédite.

A une époque de politiquement correct, le politiquement incorrect des Bazooka est un miracle merveilleux et curieusement un acte de courage alors qu’il y a trente ans, cela semblait une évidence : les temps ont terriblement changé pour le pire.

Ici, la femme objet est exploitée visuellement, quartier de viande rose, aux limites du porno le plus veule. Ici, on retrouve une imagerie nazifiante désormais interdite, même si au temps du punk on avait bien compris que la ressusciter était une manière d’enterrer, une fois pour toute, le passé trop présent encore dans les années 70, et que certains comme De Gaulle surent savamment utiliser, et qui était devenu alors un poids trop lourd et déjà lointain qui empêchait d’avancer.

Il ne manque, mais cela ne serait plus possible aujourd’hui, que quelques dessins légèrement pédophiles comme Bazooka n’hésitait pas à en faire avant. (Aujourd’hui, on ne pourrait pas éditer « Lolita » de Nabokov sans doute, ni faire le film homonyme avec James Mason). Curieux de voir qu’aujourd’hui comme au temps de la royauté, on emprisonnerait à nouveau Sade.

Je ne vous ai pas parlé beaucoup, dans tout ça, du livre de Loulou et Kiki Picasso. Disons simplement que c’est un livre de leçons de morale sur la manière dont nous devons cesser d’accepter les diktats du monde et retrouver notre liberté de penser. Ce, dessiné de la manière magnifique qui fut toujours la leur, avec cette fausse froideur terriblement brûlante, ce dessin extraordinairement classique et extraordinairement moderne à la fois, qui fit toujours leur force.

Ce que j’attends maintenant, c’est le retour de l’immense coloriste que fut leur collègue Olivia Clavel et dont on n’entend plus beaucoup parler ces temps-ci. C’est dommage.

Le livre est publié par l’Association qui est en train de devenir décidément le seul éditeur indispensable de bandes dessinées en France.

LeRetourDesBazookas1_defaultbody
LeRetourDesBazookas2_defaultbody
LeRetourDesBazookas3_defaultbody
Commentaires (1)