×
L'Ange du Bizarre - le blog de Jean-Pierre Dionnet

Liste des billets

Shibumi

lundi 27 juillet 2009 par "Jean-Pierre Dionnet "

de Trevanian aux éditions Gallmeister

Après « La Sanction », les éditions Gallmeister font un beau travail en rééditant « Shibumi », le second roman de Trevenian, un auteur évanescent et mystérieux sur lequel on ne connaît presque rien, même pas la date de sa mort.

Comme « La Sanction » (bien supérieur au pauvre film de Clint Eastwood),
« Shibumi » est une merveille, un roman d’espionnage autour d’un assassin professionnel, avant tout un régal pour ses innombrables digressions philosophiques. Mais aussi pour ses digressions historiques comme la manière dont les japonais ont dû rebondir pendant et après l’occupation américaine, ce qui leur donna une force nouvelle, et surtout, au travers du merveilleux assassin, sur la manière dont nous pouvons intuitivement savoir des choses que nous ne devrions pas savoir, par rapport à notre place dans l’univers. Il suffit de s’ouvrir et de se laisser ouvrir pour connaître les lignes de force, ce que les chinois appellent les épines du dragon et ce qu’en Angleterre on appelle les lignes de leys.

Il y a des mystères géographiques qui nous dépassent, comme si la terre était irriguée par des réseaux de force dont nous pouvons profiter et dont parfois nous profitons, inconsciemment.

Je ne vous parlerai pas en détails de « Shibumi », sinon pour vous dire que j’ai un peu l’impression que l’auteur est quelqu’un d’assez proche de Cordwainer Smith en science-fiction, c’est-à-dire d’un homme qui a dû bénéficier dans une autre vie d’une énorme culture. Peut-être en faisant un métier sale qui l’a amené à connaître d’autres cultures pour mieux les pervertir et les combattre (c’était le cas de Smith défendant Tchang Kaï-chek contre Mao).

Shibumibis_defaultbody