×
L'Ange du Bizarre - le blog de Jean-Pierre Dionnet

Liste des billets

Mario Bava for ever

jeudi 22 octobre 2009 par "Jean-Pierre Dionnet "

J’ai oublié de vous dire que j’ai participé à une réédition chez l’excellente maison
« Carlotta » de trois films de Mario Bava qui sont enfin tels qu’ils devraient être.

Je dis ça car pas mal de Bava sont sortis il y a trois ou quatre ans et il faut les fuir en attendant mieux : ces grands classiques étaient italiens, parfois italo-français comme « Le Masque du Démon » et un éditeur pas trop regardant dont je tairais le nom, a acheté les droits américains. Résultat, le montage est légèrement différent et surtout les musiques sont complètement dénaturées, étranges et les films (copies médiocres).

Par contre, ceux de Carlotta sont parfaits, depuis « Les Vampires » de Riccardo Freda qui abandonna en route, l’homme était un génie caractériel, c’est un film sidérant qui se passe dans un Paris fantastique reconstitué en Italie, avec la belle Gianna Maria Canale, femme de Freda, et avec une transformation devant la caméra de femme jeune en femme vieille (la vampire) grâce à un effet spécial déjà utilisé avant-guerre pour « Dr Jekyll et Mr Hyde » de Rouben Mamoulian, dont il explique ici, pour une émission de la Rai, les secrets.

MarioBavaForEver1_defaultbody

Il y a aussi « La Baie Sanglante », film merveilleux avec treize meurtres successifs, délirants et extraordinairement inventifs qui inspira pour le meilleur et pour le pire
« Vendredi 13 » et toutes ses suites.

MarioBavaForEver2_defaultbody

Et il y a enfin « Duel au Couteau », sublime remake de « L’homme des Vallées Perdues » (« Shane »). Voilà un sujet qui a été repris cent fois, la femme qui vit seule, un aventurier qui vient, devient pour l’enfant le père de remplacement qui le rendra adulte avant de s’en retourner.

MarioBavaForEver3_defaultbody

C’est un chef-d’œuvre tourné en quelques jours comme tous les Bava, avec une prestation éblouissante de Cameron Mitchell qui fit peu de films intéressants en Italie mais qui était toujours très bien, mais je ne veux pas vous en dire plus car sur tous ces films, j’ai commis de longs suppléments qui vous en diront davantage.

Jetez-vous dessus.

Commentaires (1)