×
L'Ange du Bizarre - le blog de Jean-Pierre Dionnet

Liste des billets

"King of Nekropolis" de Zezels, pour l'instant le meilleur album du nouveau millénaire - 2ème partie

vendredi 26 mars 2010 par "Jean-Pierre Dionnet "

Ici, c’est l’histoire d’une espèce de boîte de Pandore scientifique qui fait penser au « En quatrième Vitesse » de Aldrich. Je ne vais évidemment pas vous la raconter.

Je peux simplement vous dire que le dessin de Zezelj atteint des sommets.

Il est simple, minimaliste et en même temps baroque, réaliste par endroit et à d’autres endroits, maniéré mais au bon sens du mot, comme ces maniéristes italiens qui continuèrent et exhorbitèrent la démarche baroque de peintres et de sculpteurs italiens comme Le Bernin, mais il a aussi des visions et celles-ci font penser à des affiches psychédéliques des années 70 ou à William Blake.

Ce ne sont pas « que » des hallucinations mais aussi des images de quelque chose peut-être qui existe, à la périphérie de notre regard et que normalement nous préférons ne pas remarquer, pour ne pas devenir fou.

Revenons à Breccia, lui aussi était en fait le peintre d’un moment de crise, d’une Argentine où tout le monde disparaissait, où tout le monde le savait mais où personne ne pouvait rien faire.

Pour Zezelj c’est la même chose mais dans le monde d’aujourd’hui, où la guerre est désormais globale et où certains repères qui demeuraient malgré tout au dernier millénaire et au temps de Breccia ont à leur tour disparu. Pourtant, ses héros n’abandonnent pas, comme ceux de Chandler.

Et lui non plus n’abandonne pas.

Il me fait aussi penser à Philip K. Dick.

A un moment, on a cru que Dick était fou, maintenant on s’aperçoit qu’il voyait la réalité que nous ne voulions pas avoir.

Zezelj nous montre ce qui se passe vraiment.

20100318170712_00001_defaultbody
20100318170745_defaultbody
20100318170813_00001_defaultbody
20100407110023_defaultbody
Commentaires (1)