×
L'Ange du Bizarre - le blog de Jean-Pierre Dionnet

Liste des billets

LA BIBLIOTHEQUE DE BEBEL

mardi 29 juin 2010 par "Jean-Pierre Dionnet "

16ème PARTIE

 

Stanislav Szukalski avait été l’objet d’un beau livre il n’y a pas si longtemps, en l’an 2000, chez Last Gasp. Il y eut d’autres livres avant sur lui édités par l’infatigable Glenn Bray, plus un livre rarissime des années 30, en Amérique, qu’heureusement je possède. Glenn Bray est spécialiste en Szukalski et en Wolverton : deux artistes dérangés. Et l’ouvrage « Struggle : The Art of Szukalski » que vous trouverez par exemple chez « Un Regard Moderne », est extraordinaire.

              Couv-biblio16_defaultbody

Szukalski était un immense sculpteur, disciple de Rodin quelque part, mais avec aussi un peu de la folie baroque Du Bernin, il était également un immense illustrateur et je vais vous montrer quelques-unes de ses œuvres afin que vous ne mouriez pas idiot. Il était aussi fou comme un lièvre de Mars, je dis ça sans méchanceté, car j’ai correspondu avec lui, il m’avait fait une lettre qu’il m’avait demandé de transmettre au Président Jacques Chirac, je me suis dégonflé, même si à l’époque je connaissais un proche du nommé Chirac, car dans cette lettre et avec des plans d’accompagnement, il expliquait qu’il voulait enfermer Notre Dame de Paris dans la bouche d’un serpent géant ce qui aurait obligé la démolition du quartier sur dix hectares alentours. Je me suis dit que le jeu n’en valait pas la chandelle : que c’était moi qu’on allait enfermer. Il est également l’auteur d’un alphabet et d’une langue nouvelle, le Protono, car il a travaillé sur nos ancêtres animaux et a là-dessus des théories raciales tout à fait singulières et tout à fait extraordinaires puisque nous descendons en gros de sortes de singes très différents ce qui modifie notre caractère. C’était, le moins que l’on puisse dire, un grand excentrique.

              Bebel-16_defaultbody

Son drame : avoir été chassé par les nazis et ne jamais avoir pu trouver sa place en Amérique, où son talent grandiose n’a commencé à être connu que dans les années 70/80 et en gros par quelques proches de l’underground comme Glenn Bray ou George DiCaprio.

 

Il y a d’ailleurs une photo de George DiCaprio, la tête en bas, à côté de Szukalski, c’était en 1983, Szukalski mourra en 1987.

 

Le livre est formidable et le plus extraordinaire c’est la préface car Szukalski a trouvé à titre posthume un mécène, le fils de George DiCaprio, Léonardo, que j’ai croisé souvent dans des boutiques de comic books à Los Angeles à une époque et dont je sais qu’il a assez bon goût et paraît-il une collection d’art commune avec son père, tout à fait extraordinaire. Beaucoup d’artistes parlent d’art avec un grand « A », lui n’en parle jamais et pourtant on m’a dit qu’à propos de certains artistes des années 80 comme Robert Williams par exemple, il avait les plus belles peintures, et il se paierait paraît-il le luxe de faire rééditer maintenant, d’après les moules de plâtre, certains bronzes de Szukalski, il a d’ailleurs une belle collection d’originaux de ses dessins architecturaux.

 

Ce qui est le plus étonnant dans ce livre est que sachant que les fans habituels de la « vedette » n’iront pas voir là-dedans, Léonardo et George DiCaprio, d’un commun accord, ont signé un texte assez étonnant, hommage à Szukalski qui finit par, je traduis littéralement : « cette préface serait incomplète si on ne consacrait pas quelques lignes à insulter Picasso que Szukalski appelait « Pick Asshole » (« Pic trou du cul »). Je continue à traduire la préface littéralement : « Picasso qui durant la guerre abusait des femmes pendant que nombre de ses amis souffraient et mouraient, et bien c’est l’homme qui ensuite rabâcha des croquis rapides et hâtifs, et dessina des colombes de la paix pour la machine artistique, Picasso qui a mécaniquement recopié les éléments classiques de la sculpture grecque pour un public trop bête pour ne pas se rendre compte que cette personne n’est pas le Picasso du XXème siècle », et c’est bien signé Léonardo et George DiCaprio !

Commentaires (1)