×
L'Ange du Bizarre - le blog de Jean-Pierre Dionnet

Liste des billets

MESSAGE DANS UNE BOUTEILLE (15)

mardi 24 août 2010 par "Jean-Pierre Dionnet "

                                 Dionnet5_defaultbody

Ce que j’aime bien c’est l’anonymat visuel de vos commentaires qui me permet parfois de croiser des gens avec je travaille tous les jours ou que je croise un jour, ailleurs, ou qui sont des amis et qui me répondent comme si nous ne nous connaissions pas, que ce soit JLF, JLB, Tristan ou TR.

 

Au moins cela prouve qu’ils me lisent et je l’espère avec plaisir et parfois, souvent même, ils m’apportent des informations contradictoires et passionnantes.

 

C’est ainsi que quand je vous parlais de Kipling et de l’admirable préquelle au « Livre de la Jungle » récemment parue chez Rivages en poche, JLF (Jean-Luc Fromental) me disait de me jeter sur « Paroles de Chien ». Il avait raison. Ca donne envie de faire un omnibus sur les chiens où il y aurait « Une tête de Chien », le sublime roman de Jean Dutourd, du Jack London forcément et même « Baxter », le livre et le film, qu’on a déjà trop vite oubliés.

 

« Paroles de Chien » est un émerveillement puisque c’est une tentative quasi unique pour rentrer dans la tête d’un chien avec ses limites par rapport à nous (incompréhension du dieu humain) et ses avantages : des sens plus développés dans d’autres domaines.

 

Quelques textes, des nouvelles, des textes du chien en somme qui raconte sa vie avec son propre vocabulaire qui se révèle être bien suffisant, des poèmes admirables, des poèmes de chiens, c’est vraiment une merveille et encore une découverte après « Dans la Jungle » (la préquelle de Mowgli traduite et présentée par Thierry Gillyboeuf) dans la collection Rivages poche petite bibliothèque.

 

J’en arrive à m’interroger sur cette jolie collection dirigée par Lidia Breda car je ne me souviens pas si j’ai lu « Le Miracle de Saint Jubanus », est-ce un inédit ?

 

Bien sûr que j’ai lu « La plus belle Histoire du Monde », second volume de la collection mais y-a-t-il des ajouts conséquents par rapport à ce que j’avais lu dans les traductions des années 30, je me pose maintenant la question.

 

Décidément, il faudrait qu’un Michel Le Bris qui est peut-être Thierry Gillyboeuf, arrive à imposer à un éditeur une réédition conséquente de tout Kipling, en commençant par les innombrables inédits car il en reste d’innombrables, car l’auteur de « La plus belle Histoire du Monde », dans sa complexité et son évolution constante a été aussi un des plus grands écrivains du monde et le demeure même si maintenant il n’est plus considéré souvent que comme le créateur de Mowgli et pour les amateurs d’espionnage, pour avoir été, avec « Kim » l’inventeur du « Grand Jeu ». En tout cas jetez-vous sur « Paroles de Chien », immédiatement.

 

A Siestacorta, je dirais que oui je réponds tard mais que oui tu as raison artemusdada.blogspot est formidable, c’est un des meilleurs blogs actuels et quand je découvre quelque chose de nouveau, par exemple son texte sur la méméthique, je suis absolument ravi. Un blog à suivre de près au moins autant que le mien.

 

Juju Collector a bien fait de nous rappeler son article sur les supports surout vinyle.

 

Je vous laisse suivre le lien que nous indique sigismund :

 

http://imagesquibougent.canalblog.com/archives/2007/12/04/index.html

 

Tiens, vous avez été deux à reconnaitre Blain. Ce n’est pas beaucoup.

 

A Zaïtchick je dirais que non je ne suis pas tenaillé par le remord car un mètre cube de Vaillant ne m’était plus utile, même si j’ai regretté quelques planches, forcément, on ne peut pas tout garder, et puis lui aussi reconnait avoir découpé des « Métal Hurlant » : comme c’est vilain : mais non.

 

Et puis vous avez été nombreux à m’avoir dit que Keith « Henderson » s’écrivait comme ça et pas « Anderson ».

 

Honte sur moi, qui ne connait que lui.

 

Sur Ditko, Kirby et qui a créé « Spiderman », on ne le saura jamais, d’autant que maintenant l’un deux manque et qu’on ne sait pas si le croquis de « Spiderman » qu’a fait Kirby, correspondait à d’autres croquis qu’aurait fait Ditko.

 

Et à R. Sénéchal, je dirais que je ne peux pas mettre des images supplémentaires avec une meilleure définition, ce serait un travail supplémentaire que je n’ai hélas pas le temps de faire, ni l’équipement.

 

Au Baron Rouge je dirais qu’il pousse un peu avec les « Batman Chronicles » où Robinson est bon mais pas aussi bon que quand il travaille avec Meskin dans la période « Black Terror », mais c’est une question d’opinion et de goût : ses « Batman » étaient bien, bien sûr.

 

Et non, je ne pense pas que le père Stan Lee soit gâteux, je crois simplement qu’il a effectivement la mémoire sélective.

 

Quant à JLF, Jean-Luc Fromental, il me signale que sa plaquette où sont mélangés le poème « tu seras un homme mon fils » et les lettres de correspondances avec Kipling et ses enfants, n’était qu’une partie d’un ouvrage anglais beaucoup plus important et dont il a oublié le titre, je ne suis pas le seul à devenir gâteux, et qui évidemment n’est pas disponible en France.

 

Encore à Juju, tous les « Au-delà du réel » première période sont bien, comme presque tous les « La Quatrième Dimension » et les autres séries américaines de l’époque dûes à des écrivains de la trempe de Matheson et des autres pour l’ensemble, car il y en a eut d’autres : pleins.

 

Pour le reste, d’accord avec tout le monde sur tout, c’est pour cela que je ne commenterais pas plus.

 

A ceux qui disent que je réponds après des éons, je dirais maintenant que je vais essayer de répondre toutes les semaines : promesse de Gascon bien sûr, ou promesse de Gaston, comme aurait dit Franquin.

Commentaires (4)