×
Aigle T1

Le Blog des Humanos

HU-1000px_1_boximage

Des infos sur l'actualité des Humanoïdes Associés.

Liste des billets

Interview de Saverio Tenuta pour Izunas T1 !

mercredi 18 juin 2014

Pour la sortie du tome 1 d'Izunas nous sommes allés interviewer pour vous les auteurs. Après Carita Lupattelli, voici aujourd'hui les réponses de Saverio Tenuta.


Saverio, vous êtes aujourd'hui trois à travailler sur le projet, alors que La Légende des nuées écarlates était un travail en solitaire. Pourquoi avoir voulu répartir les tâches pour ce projet ?

Je pense que Les Nuées écarlates pose les fondations d'un monde qui peut être développé dans de nombreuses directions. Je ne parle pas seulement des idées que je pourrais avoir, mais du processus qui se déroule normalement dans l'imaginaire de tout lecteur.

J’apprécie toujours d'entendre ce que mon entourage et mes lecteurs ont à dire sur les personnages que j'ai créés. Cela m’intéresse de savoir s'ils comprennent ou non leurs actions, leurs opinions, leurs drames et leurs passions. Je m’en inspire pour rendre les personnages encore plus vivants, comme s'ils étaient de vraies personnes.

Un auteur doit enrichir et faire grandir son œuvre au contact de l’imagination d’autrui pour ne pas qu’elle devienne stérile et vide de sens.

Cela a été une formidable expérience de développer l’histoire des Izunas avec Carita (Lupattelli) et Bruno (Letizia). Nous avons conçu ensemble des personnages qui s'écartent légèrement de ce que j'aurais pu imaginer, mais qui enrichissent encore l'univers des Nuées écarlates.

Réaliser une œuvre entièrement seul est certainement très satisfaisant pour l'ego, mais travailler avec des co-auteurs nous aide à comprendre qui nous sommes.

Tenutaimg0_defaultbody

Comment avez-vous travaillé à l’élaboration du scénario ?

Avec Bruno, nous avons décidé de travailler sur les Izunas, car il nous semblait que c’est sur ces personnages que la sensibilité et le style graphique de Carita pourraient le mieux s’exprimer.

Nous avons beaucoup travaillé pour poser les bases de ce projet, lui donner un ton et déterminer les éléments à inclure dans l'histoire. L’écriture du scénario a ensuite été l’étape la plus longue et la plus difficile. Je souhaitais créer des liens avec la série principale tout en faisant en sorte que l'histoire puisse être lue indépendamment.

Quelles sont les grandes différences entre Izunas et les Nuées ?

Dans l’histoire des Nuées il y avait un ton “épique” et en même temps une problématique très humaine. Les hommes doivent affronter chaque jour des forces qui leurs sont supérieures. Ils ne peuvent contrôler ce qui affecte leur destin, ni les petites choses, ni les grands évènements.

Avec Izunas le ton est plus féérique. J’y rapporte mon espoir d’emmener le lecteur vers un point de vue opposé, et force est de croire que les problèmes des Kami (NDLR : les esprits de la nature) ne sont pas si différents des nôtres.

Au fond, il n’y a que des hommes avec leurs croyances, leurs batailles et leurs actions, bonnes ou mauvaises, qui déterminent le destin des dieux et/ou des Kami.

Qu'est ce que ça a changé pour vous de ne pas être au dessin ?

C'était très constructif. En réalisant les story-boards, je pensais aux conseils à donner au dessinateur. Quand je travaille sur mes propres planches, j’ai tendance à vouloir absolument que chaque cadrage, chaque solution graphique reflète, en les clarifiant, l’enchevêtrement de mes sensations et de mes émotions. Dans le cas de Izunas, j'ai essayé de simplifier et de ralentir la narration pour laisser à Carita l’espace de créer avec ses magnifiques couleurs, une atmosphère où le temps apparaît comme suspendu.

Tenutaimg1_defaultbody

D’où vous vient cet intérêt pour le Japon, ou tout du moins pour un univers japonisant ? Quelles sont vos autres inspirations ?

Le Japon offre une multitude de sources d’inspirations, ce qui permet de créer des histoires très différentes les unes des autres. C’est probablement dû à la présence de contrastes culturels forts. Il y a des années de cela, j’ai découvert que ces contrastes correspondaient bien à ma sensibilité et ce fut le coup de foudre quand j’ai enfin commencé à travailler sur Les Nuées écarlates. Evidemment, je ne suis pas japonais et je ne pense pas qu’un jour je comprendrais les subtilités de cette culture si différente de la mienne, d’autant plus que je ne parle pas japonais. Je pense que c’est probablement ça qui m’attire et cette relation quasi amoureuse ne s’arrêtera pas de sitôt.

Dans le passé je me suis beaucoup inspiré de grands auteurs de bande dessinée, comme Mœbius, Bilal, Corben ou Miyasaki. Aujourd’hui, j’essaye de trouver l’inspiration dans la réalité.

Allons-nous en apprendre plus dans le tome 2 sur l’origine des Izunas et sur l’univers des Nuées ?

En théorie c’est le but (il rit), mais si vous cherchez à retracer les origines de quelque chose, il s’avère qu’il y aura toujours un “premier”. Cependant, sans trop en dévoiler, je peux avouer aux lecteurs que la fin d’Izunas pourrait les laisser un peu perplexes, en particulier pour ceux ayant déjà lus les Nuées écarlates.

C’est à ce moment là que se dévoilera le lien entre les deux séries.

Tenutaim2_defaultbody

Avez-vous d’autres projets en cours ou dont vous souhaitez parler à vos lecteurs ?

En parallèle d’Izunas, je travaille en tant qu’auteur complet sur un autre spin-off des Nuées écarlates, autour du personnage de Nobu Fudo. Pour ce personnage, j’ai voulu raconter une histoire sur les drames humains et, ainsi, changer du ton très épique des Nuées.

En fait, tout ça me fait un peu rire parce que je suis un grand fan de science-fiction, mais mon destin m’emmène toujours vers la fantasy ! Un jour, peut-être que je surprendrai mes lecteurs avec quelque chose de totalement différent.

Pour l’instant j’espère que la voie que j’emprunte sera longue et riche de nouvelles émotions à partager avec mes lecteurs.

Merci !

Tags : Interviews