×
Carthago

Le Blog des Humanos

HU-1000px_1_boximage

Des infos sur l'actualité des Humanoïdes Associés.

Liste des billets

Dans l'univers de Jerry Frissen

lundi 10 octobre 2016

Scénariste d'Exo et Méta-Baron, Jerry Frissen déborde d'idées et de projets. Il nous parle de ses sources d'inspiration.

Vous scénarisez à la fois le Méta-Baron et Exo, quelles sont vos inspirations pour chacune de ces deux séries ?

L'inspiration de base du Méta-Baron, c'est bien sûr la Caste des Méta-Barons. Il y a de temps en temps des clins d'oeil au dessinateur Mœbius ou aux écrivains Ray Bradbury et Philip Dick. Quand il a fallu revisiter des scènes de La Caste pour les besoins du tome 3 de Méta-Baron, j'ai relu une partie de Chacun son tour de Philip José Farmer pour voir comment il réinterprétait les scènes du Tour du monde en 80 jours de Jules Verne. J'ai cherché un moment "caché" dans le premier volume de la Caste où je pouvais alors greffer mes idées sans dénaturer le travail de Jodorowsky et Gimenez.

Othon_defaultbody

La Caste des Méta-Barons réinterprété par Niko Henrichon dans Méta-Baron T3

Pour Exo, les inspirations sont très différentes. Je me suis pris de passion pour les recherches sur les parasites et leur fonctionnement. Certains parasites sont capables d'influencer l'organisme hôte à commettre un suicide par noyade pour pouvoir se libérer et continuer sa vie dans l'eau. Pour Exo, j'avais pensé à ça et à un souvenir de  la première grossesse de ma femme. J'étais jeune et je pensais qu'avoir un enfant était un truc absolument exceptionnel. Et puis, on s'est retrouvé pour une séance d'information à l'hôpital avec 50 autres couples dont je suis sûr qu'ils pensaient tous comme moi qu'ils faisaient quelque chose d'exceptionnel. Ce jour là, je me suis dit qu'on avait beau avoir un libre arbitre, certaines décisions n'étaient peut-être pas de notre ressort. C'est cette idée qui est à la base de la bactérie/parasite d'Exo.

Parasite_1_defaultbody

La découverte du "Parasite" dans Exo T2 dessiné par Philippe Scoffoni

Tout ce que je fais dans ma vie, que ce soit professionnellement ou de manière privé sont profondément liés. Exo et le Méta-Baron sont très différents mais c'est simplement parce que j'y mets des parties différentes de moi-même. Au début de ma carrière, je mettais tout ensemble dans un grand mélange et ça a donné Lucha Libre par exemple. Maintenant, j'ai appris à me concentrer sur des choses plus spécifiques. Mais quelle que soit la série, j'essaye de trouver un sujet que je juge intéressant et dans lequel je peux y mettre une part de moi-même, quelque chose de vraiment personnel. Avec le Méta-Baron, ça a pris plus de temps, parce que je devais d'abord entrer dans un univers qui ne m'appartenait pas. Mais, mystérieusement, c'est dans cette série que j'ai mis les choses les plus personnelles, particulièrement dans le dernier cycle. 


11_defaultbody

Aussi bien dans Méta-Baron que dans Exo, l'homme semble être sa principale menace dans l'univers, quelle regard personnel portez-vous sur l'espèce humaine ?

Je suis un optimiste mais dans Exo je voulais malgré tout aborder cette question parce que j'ai toujours détesté cette culpabilité qu'on se trimballe trop souvent sur nos épaules. Je suis fatigué de lire des considérations sur notre propension à faire le "mal" et à tout détruire. C'est grotesque et je déteste cette philosophie geignarde. Dans Exo, c'est un des thèmes, mais je voulais lui botter le cul, le retourner. Je pense que la vie est extraordinaire et l'espèce humaine est absolument merveilleuse. Que ceux qui pensent le contraire mettent un peu plus de sexe dans leur vie, ça les aidera peut-être à faire passer leurs sinistres pensées !

Le 15 mai 2015, le radiotélescope Ratan 600 observe les étoiles et enregistre un étrange signal provenant de HD 164595, une étoile située à 95 années-lumières de la terre. Le bruit est très fort et les probabilités qu'il s'agisse d'une interférence sont très faibles... Une civilisation potentiellement à l'origine de ce son serait beaucoup plus évoluée que l'espèce humaine. On aura plus d'informations d'ici quelques mois. Ce genre de révélation est passionnante. Vous appuyez-vous sur ce genre d'événement pour imaginer vos histoires ?

L'histoire s'est –malheureusement– déjà dégonflée, mais sinon oui, c'est le genre de trucs que je trouve particulièrement excitant. Tout peut servir d'inspiration. Dans un cas comme celui d'Exo, qui se veut pourtant une série réaliste, je me suis même inspiré de certaines histoires de conspiration, comme les mystères de la lune que la Nasa nous "cache" paraît-il.
Selon certains, il y a pas mal de structures là-haut, des restes de vaisseaux spatiaux, un pont, une ville, une cathédrale, etc.

Tags : Interviews