×
MasqueFudo
IzunasFC_worklogo
IZUNAS_workbig

Depuis la nuit des temps, les Loups Izunas sont les protecteurs de l’Arbre Sacré. Poursuivez votre voyage dans l'univers des Nuées écarlates.

Scénario : Saverio Tenuta, Bruno Letizia
Dessin : Carita Lupattelli

médiéval fantastique
parution en 4 volumes
série terminée
 
 

Retrouvez la magie de La Légende des Nuées écarlates !

Depuis la nuit des temps, les Loups Izunas sont les protecteurs de l’Arbre Sacré. Ils s’opposent férocement aux démons Noggos, maintenant ainsi une frontière invisible entre le monde des hommes et celui des esprits. L'apparition mystérieuse d'une jeune fille au sein de la meute va bouleverser ce fragile équilibre.

Liste des éditions

Explorez l'univers des Nuées Écarlates !

Découvrez l'univers des Nuées Écarlates au travers de making-of, interviews et autres bonus !

Univers - Personnages - Interviews - Making of - Albums
Et pour aller plus loin...

Vidéos

Izunas T3 - Trailer

Chargement de la vidéo en cours ...

Izunas T3 - Trailer

Chargement de la vidéo en cours ...

Bande annonce Izunas T4

Dans le blog

Interview de Carita Lupattelli, dessinatrice d'Izunas T4

jeudi 29 mars 2018

Carita Lupattelli nous parle d'Izunas, de son enfance,et de ses idées pour de futurs scénarios.

Quelles différences dans votre méthode de travail entre le premier cycle et celui-ci ?

Dans ce nouveau cycle, j'ai utilisé davantage l'ordinateur pour accélérer le processus de création. Les crayonnés et une partie de l'encrage sont réalisés à la Cintiq. Cela m'évite d'avoir à scanner et nettoyer les crayonnés. Sur un album de 46 planches, cela fait la différence.

Dans le tome précédent, vous faisiez des références à Miazaki. Est-ce toujours le cas dans ce tome ci ? 

En réalité, je m'inspire surtout de photographies. J'essaye de ne pas trop m'inspirer de Miyazaki parce que son imaginaire est très reconnaissable. Le maître Miyazaki fait souvent référence à la mythologie japonaise, référence qu'on retrouve aussi dans Izunas. La mythologie japonaise est ce qui permet le plus de s'approcher de l'essence même du Japon.

Plus jeune, que lisiez-vous ?

2_defaultbody

Quand j'étais petite, je ne lisais que des mangas, exclusivement, puis en grandissant, j'ai commencé à lire d'autres choses. Petit à petit, j'ai découvert de très belles œuvres dans les comics américains ou anglais, comme Sandman de Neil Gaiman, mais aussi des bandes dessinées comme L'Incal.

Vous aviez évoqué précédemment votre désir de travailler sur une saga nordique. Ce projet vous tient-il toujours à cœur ? A-t-il avancé ?

15_defaultbody

C'est sans aucun doute un projet qui me tient encore à cœur, même si malheureusement je suis loin de sa réalisation. J'aimerais en écrire l'histoire, et qu'elle soit bonne, mais pour cela, je dois encore étudier l'écriture de scénario.
Les récits de neige et de marins m'ont toujours fascinée. Dernièrement j'ai justement lu un très beau livre sur une histoire vraie, celle de l'expédition Endurance en 1914, un récit extraordinaire sur la force humaine et l'instinct de survie, vraiment frappant. On retrouve la même force et ténacité chez les peuples nordiques.

Que vous disent vos lecteurs lors des séances de dédicaces ? Quelle importance accordez-vous à ces rencontres ?

IZUNAS-T3-COVER_defaultbody

Comme malheureusement je ne parle pas bien français, les échanges sont limités. Une fois, pendant un festival, j'ai eu la chance d'avoir une fois une traductrice à mes côtés. C'était formidable de pouvoir interagir librement avec les lecteurs et de pouvoir leur expliquer en détails ce que je fais. 
En général, ils sont très curieux de l'aspect technique du travail et des délais de réalisation, mais au fil de la conversation, on arrive à parler de tout.
En tant que dessinatrice, je suis souvent seule quand je travaille, ce qui fait perdre un peu le contact avec la réalité. Il est donc vraiment important pour moi de rencontrer les lecteurs. Ils me font sortir de ma planche de bande dessinée et rendent mon travail plus réel et tangible.

Interview de Saverio Tenuta, scénariste de la série Izunas

lundi 28 novembre 2016

À l'occasion de la sortie du troisième tome d'Izunas, le scénariste Saverio Tenuta  revient sur sa fascination pour le pays du soleil levant.

On avait déjà noté des références à Miyazaki dans les tomes précédents, c'est encore le cas ici. Quels sont les éléments qui vous inspirent le plus dans l'univers des studios Ghibli ?

24_IZUNAS_T3_defaultbody

Je crois que l'univers de Miyazaki est une grande source d'inspiration pour beaucoup d'auteurs, pas seulement pour moi. Mais il est vrai que dans mon cas, la référence à Miyazaki est évidente. Il suffit de regarder l'allure des Izunas qui ressemblent beaucoup aux grands loups de Princesse Mononoke. Mais cette source d'inspiration a été surtout présente au début, quand j'ai réalisé La Légende des nuées écarlates. Aujourd'hui, je pense avoir suffisamment caractérisé ces personnages pour qu'ils se dissocient de la référence initiale. 

Actuellement, je m'inspire d'autres sources telles que l'écrivain Takashi Matsuoka, les films d'Akira Kurosawa, les légendes du folklore japonais et bien sûr aussi le Kojiki (le plus ancien document littéraire qui raconte les origines du Japon). On retrouve également ces références dans Princesse Mononoke ou Le Voyage de Chihiro, ce qui rend l'association entre mes livres et l'œuvre de Miyazaki inévitable.

On reconnaît de nombreuses références à la religion Shinto dans la Légende et Izunas. Quels éléments vous touchent particulièrement dans ce courant ? 

Comme je l'expliquais, le Kojiki est l'une de mes principales sources d'inspiration. C'est un texte à la base du shintoïsme, car il raconte les origines mythologiques du Japon et de ses divinités, les Kami, et en quoi elles sont liées à la lignée impériale.

01_IZUNAS_T3_defaultbody

En deux mots, le Kojiki décrit l'origine divine de l'empereur, ce qui est déjà fascinant en soi car encore aujourd'hui l'empereur du Japon est pratiquement considéré comme un dieu. Le pouvoir du shōgun (le chef administratif - voir notre dossier sur la hiérarchie militaire) est de nature purement politico-militaire et son vieux conflit avec l'empereur est souvent utilisé pour symboliser le conflit entre les Kami (la nature) et les hommes. Un conflit dans lequel il n'y a pas de distinction nette entre le bien et le mal comme dans la vision classique occidentale à tendance catholique. C'est toute cette ambiguïté qui me fascine.

Lors de vos visites au Japon, avez-vous été marqué par certains lieux ?

Cela m'émeut toujours beaucoup d'aller au Japon et d'y admirer les temples et leurs sanctuaires, en particulier pendant les jours fériés où l'esprit shintoïste et la présence des Kami est presque tangible.

Ce n'est pas un délire né de mon imagination, ni même un scoop que de dire que dans le parc de la ville de Nara, qui abrite de nombreux temples, il y a des cerfs qui viennent vous demander un biscuit en vous saluant. Dans les journaux on lit des faits divers liés aux fantômes qui hantent encore les sanctuaires. Même une simple pierre ou un tronc d'arbre pourrait cacher la présence d'un esprit ou d'une divinité...


Interview de Carita Lupattelli Partie 2

mardi 9 juin 2015

Voici la deuxième partie de l'interview de Carita Lupattelli, dessinatrice d'Izunas! (Si vous avez raté la première partie, vous pouvez la retrouver en cliquant ici )

Interview1_defaultbody

Que faisiez-vous avant de travailler sur Izunas ? Comment avez-vous décidé de faire du dessin votre choix de carrière ?

Izunas est mon premier travail de cette envergure, le plus important, mais aussi celui qui m'a pris le plus de temps. Avant, j'ai réalisé des couvertures de romans et quelques illustrations. La vérité est que je n'ai pas pu échapper à cette voie, je ne serais pas moi-même si j'avais fait autre chose. Le métier de médecin légiste paraît intéressant mais je pense que je regarde juste trop de séries policières…

Quelles ont été les contraintes de travailler sur l'univers créé par une autre personne ? Quelle marge de manœuvre vous laisse Saverio dans votre travail, sur les personnages par exemple ?

J'ai été très chanceuse de travailler avec Saverio, j'adore son travail, donc je n'ai pas eu de problème à travailler avec lui. J'ai bien sûr dû faire quelques concessions car il s'agit de son univers, mais nous voyons beaucoup de choses d'un même œil, donc je n'ai pas eu à forcer mon dessin vers quelque chose qui ne me correspondait pas. Aussi, parce que Saverio et Bruno ont eu l'attention d'écrire quelque chose qui s'accordait avec mon imagination.
Les personnages ont tous été créés conjointement. Ils sont ceux de Saverio, mais pendant qu'avec Bruno ils posaient les grandes lignes, je réalisais quelques croquis et recherches de personnages. Nous nous inspirons donc réciproquement.

Quel est votre personnage préféré dans Izunas ? Pourquoi ?

Interview5_defaultbody

Un de mes préférés est Bokken, parce qu'il semble toujours avoir un coup d'avance, il paraît posséder un savoir absolu, sachant ce qu'il se passe avant même que cela n'arrive. Je l'aime particulièrement car c'est un personnage sage et ironique, un peu à la manière de Gandalf ! Bien sûr, j'avais cité précédemment Kitsune-Hime, que je conserve. C'est un personnage intéressant, changeant, toujours à dissimuler la vérité, reine des déceptions et des renards (portant leurs couleurs), toujours fascinante quelle que soit sa forme.

Avez vous une anecdote sur la création d'Izunas ? Un conseil musical pour sa lecture ?

Lorsque nous avons choisi de créer la personnalité et le visage des Izunas, nous les avons identifiés à différents personnages. Par exemple, Mamoru est inspiré du Capitaine Adama dans Battlestar Galactica, même s'il est devenu par la suite beaucoup plus impulsif. Kenta devait être un personnage plus doux, pour lui nous nous sommes inspirés de Scooby Doo. Bokken, lui, devait être un personnage aussi fascinant que John Malkovitch (mais il ne lui ressemble finalement pas du tout…)

Quand je réalisais ce deuxième volume, j'écoutais souvent Wardruna et Enisferum, donc pourquoi pas, ça peut être une bonne musique de fond, même si ça n'a pas grand-chose à voir avec le Japon. Mais si vous voulez vous situer/mettre dans le véritable « esprit japonais », je vous recommande les Yoshida Brothers, le groupe préféré de Saverio.

Pour conclure, avoir l'occasion/la chance d'entreprendre ce voyage par lequel débute le travail de mes rêves est quelque chose d'exceptionnel. Pour cela, je remercie Saverio et les Humanoïdes pour avoir cru en moi en me donnant cette formidable opportunité !


Interview6_defaultbody

Interview Carita Lupattelli - Première partie

samedi 6 juin 2015

À l'occasion de son passage à Geekopolis, nous avons rencontré Carita Lupattelli et nous en avons profité pour lui reposer quelques questions sur le premier cycle d'Izunas.

_DSC0437-1_defaultbody

Bonjour Carita, on se retrouve après la conclusion du premier cycle d'Izunas. Pour ceux qui découvrent juste votre œuvre, pouvez vous revenir sur vos influences ? Bande dessinée, livres, cinéma...

Plus jeune, j'ai essentiellement lu des mangas. J'ai grandi avec Dragon Ball, Ken le Survivant, Lamu, Ranma ½… À présent, je lis un peu de tout, des comics américains (je suis une fan inconditionnelle de Sandman et plus largement des histoires de Neil Gaiman) à la bande dessinée franco-belge et je continue bien entendu de lire des mangas. C'est devenu une habitude que je n'ai jamais perdue. Les histoires que je préfère lire, que ce soit en bande dessinée ou de manière générale sont les histoires de fantasy et d'aventures.

Interview2_defaultbody

En ce qui concerne le cinéma, peu importe que ce soit de la science-fiction, un drame ou un thriller, ce qui compte c'est que l'histoire soit intéressante et bien racontée. Les films de Clint Eastwood par exemple, ont des narrations admirables et arrivent à traiter leurs sujets avec profondeur. Mais mes films préférés sont ceux d'Indiana Jones, qui sont excitants et drôles et que je peux revoir en boucle sans jamais me lasser.

À titre personnel, j'aime aller au théâtre, particulièrement lorsque l'on joue les pièces de Shakespeare (NDLR : il y a un côté très "Roméo et Juliette" – ce couple vit une relation interdite – dans la relation de Kenshin et Aki). Les scènes de ces lieux sont des endroits magiques, je pense que tout le monde devrait y aller au moins une fois dans sa vie.

Qu'avez-vous puisé dans votre répertoire culturel pour dessiner Izunas ?Comment vous êtes vous documentée pour cette série ?

Capture-d-ecran-2015-05-27-a-17-05-52_defaultbody

Pour Izunas, j'ai essayé de ne pas trop lorgner vers le travail de Miyazaki pour éviter d'aboutir à quelque chose de trop ressemblant, parce que je suis inévitablement influencée par son travail. Mais si vous regardez la première planche du second volume, il y a un petit clin d'œil, vous allez découvrir qu'il y a un yokai tiré du Voyage de Chihiro (NDLR : il s'agit de l'homme-radis de l'ascenseur).


Pour rendre palpable l'atmosphère que j'avais imaginée (bien que ce ne soit pas très visible), je me suis inspirée de peintres de la fin du XVIIe, début du XVIIIe siècles tels que Friedrich, qui est par ailleurs un de mes peintres favoris. En ce qui concerne le crayonné et les couleurs, je me suis inspirée de l'éclectique James Jean.

À côté de cela, j'ai étudié des dizaines de livres de paysages japonais, de kimono, de coiffures traditionnelles, mais cela tient plus de la documentation que de l'inspiration. En me documentant pour Izunas, je découvrais constamment de nouvelles choses sur cette magnifique culture.

Récemment, j'ai aussi eu l'occasion de visiter le Japon et voir de mes yeux
tout ce que je n'avais pas vu jusque-là, ou alors représenté par des photos ou
des dessins.

Interview7_defaultbody


Vous êtes-vous inspirée d'expérience(s) vécue(s) pour imaginer des passages de votre bande dessinée ?

C'est une question difficile, pas facile d'y répondre, j'ai vécu beaucoup de belles expériences qui m'ont influencée...

27-Izunas-T1-1_defaultbody

Il y a quelques années, j'ai eu la chance de faire un voyage en Malaisie, qui fut une expérience unique. J'étais terrifiée par des insectes que je n'avais jamais vus jusque-là, mais je restais excitée par cet environnement sauvage. Pour la première fois, je me sentais véritablement libre et en sécurité (sans parler des insectes). J'étais en contact total avec la nature. J'ai marché et nagé dans la jungle, j'ai visité une immense grotte qui servait de repaire à des milliers de chauves-souris qui, en s'envolant dans le ciel, créaient des centaines d'arabesques. Cette image, extrêmement marquante, m'a servie d'inspiration pour la destruction du Munemori, au moment où il disparaît en de multiples fragments dans le ciel.

C'est un voyage que j'aimerais répéter, notamment à cause de la place grandissante d'internet, je voudrais échapper à toute cette technologie qui absorbe mon énergie.

(Par ailleurs, une des expériences les plus incroyables de ma vie a bien sûr été la réalisation de ce livre qui a entraîné son lot d'émotions intenses et qui m'a fait rencontrer nombre de personnes incroyables.)

Interview de Saverio Tenuta pour Izunas T1 !

mercredi 18 juin 2014

Pour la sortie du tome 1 d'Izunas nous sommes allés interviewer pour vous les auteurs. Après Carita Lupattelli, voici aujourd'hui les réponses de Saverio Tenuta.


Saverio, vous êtes aujourd'hui trois à travailler sur le projet, alors que La Légende des nuées écarlates était un travail en solitaire. Pourquoi avoir voulu répartir les tâches pour ce projet ?

Je pense que Les Nuées écarlates pose les fondations d'un monde qui peut être développé dans de nombreuses directions. Je ne parle pas seulement des idées que je pourrais avoir, mais du processus qui se déroule normalement dans l'imaginaire de tout lecteur.

J’apprécie toujours d'entendre ce que mon entourage et mes lecteurs ont à dire sur les personnages que j'ai créés. Cela m’intéresse de savoir s'ils comprennent ou non leurs actions, leurs opinions, leurs drames et leurs passions. Je m’en inspire pour rendre les personnages encore plus vivants, comme s'ils étaient de vraies personnes.

Un auteur doit enrichir et faire grandir son œuvre au contact de l’imagination d’autrui pour ne pas qu’elle devienne stérile et vide de sens.

Cela a été une formidable expérience de développer l’histoire des Izunas avec Carita (Lupattelli) et Bruno (Letizia). Nous avons conçu ensemble des personnages qui s'écartent légèrement de ce que j'aurais pu imaginer, mais qui enrichissent encore l'univers des Nuées écarlates.

Réaliser une œuvre entièrement seul est certainement très satisfaisant pour l'ego, mais travailler avec des co-auteurs nous aide à comprendre qui nous sommes.

Tenutaimg0_defaultbody

Comment avez-vous travaillé à l’élaboration du scénario ?

Avec Bruno, nous avons décidé de travailler sur les Izunas, car il nous semblait que c’est sur ces personnages que la sensibilité et le style graphique de Carita pourraient le mieux s’exprimer.

Nous avons beaucoup travaillé pour poser les bases de ce projet, lui donner un ton et déterminer les éléments à inclure dans l'histoire. L’écriture du scénario a ensuite été l’étape la plus longue et la plus difficile. Je souhaitais créer des liens avec la série principale tout en faisant en sorte que l'histoire puisse être lue indépendamment.

Quelles sont les grandes différences entre Izunas et les Nuées ?

Dans l’histoire des Nuées il y avait un ton “épique” et en même temps une problématique très humaine. Les hommes doivent affronter chaque jour des forces qui leurs sont supérieures. Ils ne peuvent contrôler ce qui affecte leur destin, ni les petites choses, ni les grands évènements.

Avec Izunas le ton est plus féérique. J’y rapporte mon espoir d’emmener le lecteur vers un point de vue opposé, et force est de croire que les problèmes des Kami (NDLR : les esprits de la nature) ne sont pas si différents des nôtres.

Au fond, il n’y a que des hommes avec leurs croyances, leurs batailles et leurs actions, bonnes ou mauvaises, qui déterminent le destin des dieux et/ou des Kami.

Qu'est ce que ça a changé pour vous de ne pas être au dessin ?

C'était très constructif. En réalisant les story-boards, je pensais aux conseils à donner au dessinateur. Quand je travaille sur mes propres planches, j’ai tendance à vouloir absolument que chaque cadrage, chaque solution graphique reflète, en les clarifiant, l’enchevêtrement de mes sensations et de mes émotions. Dans le cas de Izunas, j'ai essayé de simplifier et de ralentir la narration pour laisser à Carita l’espace de créer avec ses magnifiques couleurs, une atmosphère où le temps apparaît comme suspendu.

Tenutaimg1_defaultbody

D’où vous vient cet intérêt pour le Japon, ou tout du moins pour un univers japonisant ? Quelles sont vos autres inspirations ?

Le Japon offre une multitude de sources d’inspirations, ce qui permet de créer des histoires très différentes les unes des autres. C’est probablement dû à la présence de contrastes culturels forts. Il y a des années de cela, j’ai découvert que ces contrastes correspondaient bien à ma sensibilité et ce fut le coup de foudre quand j’ai enfin commencé à travailler sur Les Nuées écarlates. Evidemment, je ne suis pas japonais et je ne pense pas qu’un jour je comprendrais les subtilités de cette culture si différente de la mienne, d’autant plus que je ne parle pas japonais. Je pense que c’est probablement ça qui m’attire et cette relation quasi amoureuse ne s’arrêtera pas de sitôt.

Dans le passé je me suis beaucoup inspiré de grands auteurs de bande dessinée, comme Mœbius, Bilal, Corben ou Miyasaki. Aujourd’hui, j’essaye de trouver l’inspiration dans la réalité.

Allons-nous en apprendre plus dans le tome 2 sur l’origine des Izunas et sur l’univers des Nuées ?

En théorie c’est le but (il rit), mais si vous cherchez à retracer les origines de quelque chose, il s’avère qu’il y aura toujours un “premier”. Cependant, sans trop en dévoiler, je peux avouer aux lecteurs que la fin d’Izunas pourrait les laisser un peu perplexes, en particulier pour ceux ayant déjà lus les Nuées écarlates.

C’est à ce moment là que se dévoilera le lien entre les deux séries.

Tenutaim2_defaultbody

Avez-vous d’autres projets en cours ou dont vous souhaitez parler à vos lecteurs ?

En parallèle d’Izunas, je travaille en tant qu’auteur complet sur un autre spin-off des Nuées écarlates, autour du personnage de Nobu Fudo. Pour ce personnage, j’ai voulu raconter une histoire sur les drames humains et, ainsi, changer du ton très épique des Nuées.

En fait, tout ça me fait un peu rire parce que je suis un grand fan de science-fiction, mais mon destin m’emmène toujours vers la fantasy ! Un jour, peut-être que je surprendrai mes lecteurs avec quelque chose de totalement différent.

Pour l’instant j’espère que la voie que j’emprunte sera longue et riche de nouvelles émotions à partager avec mes lecteurs.

Merci !

L'interview exclusive de Carita Lupattelli

samedi 14 juin 2014

A l'occasion de la sortie du tome 1 d'Izunas nous sommes allés interviewer pour vous les auteurs. Voici la toute première interview de Carita Lupattelli en tant qu'auteure de Bande Dessinée.

Carita, Izunas est votre premier album. Comment êtes-vous devenue dessinatrice de bande dessinée ?

J'ai fait une école de bande dessinée, où j’ai appris les techniques et le langage de ce medium. Mais comme j’ai été très influencée par l'étude de la peinture, mes planches diffèrent un peu des planches de fumetti dans leur conception, ne serait-ce que par leur rendu final en couleur, contrairement au fumetti publié en noir et blanc. Ce choix a rendu mes débuts difficiles. Puis Saverio Tenuta m'a contacté parce qu'il était à la recherche d'un assistant coloriste sachant utiliser les techniques de mise en couleur traditionnelle, et nous avons commencé à travailler ensemble.

Saverio_defaultbody

Dans Izunas, vous assurez le dessin et la couleur. Quelles sont les similarités et les grandes différences qui vont se créer entre l'univers graphique d'Izunas et celui de la Légende des Nuées ?

Je pense que la plus grande différence entre les deux séries réside dans le ton général : Izunas est plus linéaire dans sa narration et le ton y est plus léger que dans La Légende des Nuées Écarlates, plus sombre et plus sanglant. La mise en couleur se fait selon la même technique, à la différence près que j’ai allégé le processus en me passant de l’aérographe, utilisé par Saverio dans La Légende des Nuées (NDLR L'aérographe est un pistolet à peinture de la taille d'un stylo).

Comment réalisez-vous une planche ? Quel est votre méthode de travail ?

Je fais un crayonné que j'encre en utilisant des niveaux de gris. J'affectionne particulièrement ce type d'encrage car il laisse une trace sur laquelle je peux ensuite m’appuyer pour réaliser mes couleurs. Une fois la mise en couleur terminée, j'ajoute ou renforce les noirs, afin que le tout soit en harmonie.

Img1_defaultbody

Difficile de parler de bande dessinée et du Japon sans mentionner le manga... En lisez-vous ? Certains d'entre eux vous ont-ils inspiré dans la création d'Izunas ?

Oui, j'en ai lu beaucoup et je continue à en lire régulièrement. Comme la plupart des jeunes de ma génération, j'ai grandi avec des œuvres devenues depuis des classiques : Dragon Ball, Hokuto no Ken ou Ranma 1/2 que je porte toujours dans mon cœur. Récemment, j’ai découvert d’autres auteurs que j’ai beaucoup aimés, comme Shigurui. Mais Miyazaki et Charles Vess restent ceux qui m’inspirent le plus.

Quel est votre personnage préféré à dessiner ? Votre pire ?

Mon personnage préféré est sans aucun doute Kitsune Hime. Elle est fascinante et mystérieuse, et également ce qui s'approche le plus de l'iconographie japonaise. Il n’y aucun personnage que je n'aime pas dessiner. En revanche, je trouve en général plus facile de dessiner les personnages féminins. Il y a ceux qui demandent plus de temps que d’autres, comme Kuroga Saito et son armure, mais j'adore peaufiner tous les détails de son costume.

Img2_defaultbody

Avez d’autres projets en vue ou dont vous souhaitez nous parler ?

En ce moment je travaille sur le deuxième tome d’Izunas qui boucle le diptyque. Dans le futur, un de mes désirs secrets serait de travailler sur une saga nordique. J'ai toujours été passionnée par les exploits des Vikings.

Mais dans l’immédiat, je souhaite surtout qu’Izunas soit un succès car je prends beaucoup de plaisir à dessiner cet univers et j'espère pouvoir continuer à le faire sur un éventuel second cycle.

Merci !

Nuées écarlates : Izunas

vendredi 17 janvier 2014

Saverio Tenuta s'associe à Carita Lupatelli et à Bruno Letizia pour étendre l'univers de la Légendes des Lames Écarlates avec Izunas, une nouvelle série mythico-poétique prenant également corps dans la mythologie japonaise.

On vous laisse découvrir des études de ce nouveau projet très prometteur (N'hésitez pas à cliquer sur les images pour les faire apparaître de plus grande taille).

1379536_527833560628638_1278109579_n_defaultbody
1378803_527833497295311_1932185487_n_defaultbody

Fonds d'écran

Izunas

Izunas_fonddecran_1_boximage

Téléchargez le goodie adapté à votre résolution :

Pour enregistrer le goodie, cliquez-droit sur la résolution que vous souhaitez sélectionner puis cliquez sur « Enregistrer la cible du lien sous ... »

1900x1200 - 1440x900 - 1280x1024 - 800x600


Izunas

Izunas_fonddecran_2_boximage

Téléchargez le goodie adapté à votre résolution :

Pour enregistrer le goodie, cliquez-droit sur la résolution que vous souhaitez sélectionner puis cliquez sur « Enregistrer la cible du lien sous ... »

1900x1200 - 1440x900 - 1280x1024 - 800x600


Izunas

Izunas_fonddecran_3_boximage

Téléchargez le goodie adapté à votre résolution :

Pour enregistrer le goodie, cliquez-droit sur la résolution que vous souhaitez sélectionner puis cliquez sur « Enregistrer la cible du lien sous ... »

1900x1200 - 1440x900 - 1280x1024 - 800x600


Izunas

Izunas_fonddecran_4_boximage

Téléchargez le goodie adapté à votre résolution :

Pour enregistrer le goodie, cliquez-droit sur la résolution que vous souhaitez sélectionner puis cliquez sur « Enregistrer la cible du lien sous ... »

1900x1200 - 1440x900 - 1280x1024 - 800x600


Izunas

Izunas_fonddecran_5_boximage

Téléchargez le goodie adapté à votre résolution :

Pour enregistrer le goodie, cliquez-droit sur la résolution que vous souhaitez sélectionner puis cliquez sur « Enregistrer la cible du lien sous ... »

1900x1200 - 1440x900 - 1280x1024 - 800x600


Izunas

Izunas_wall_1a_boximage

Téléchargez le goodie adapté à votre résolution :

Pour enregistrer le goodie, cliquez-droit sur la résolution que vous souhaitez sélectionner puis cliquez sur « Enregistrer la cible du lien sous ... »

1900x1200 - 1440x900 - 1280x1024 - 800x600


Izunas

Izunas_wall_2a_boximage

Téléchargez le goodie adapté à votre résolution :

Pour enregistrer le goodie, cliquez-droit sur la résolution que vous souhaitez sélectionner puis cliquez sur « Enregistrer la cible du lien sous ... »

1900x1200 - 1440x900 - 1280x1024 - 800x600


Izunas

Izunas_wall_3a_boximage

Téléchargez le goodie adapté à votre résolution :

Pour enregistrer le goodie, cliquez-droit sur la résolution que vous souhaitez sélectionner puis cliquez sur « Enregistrer la cible du lien sous ... »

1900x1200 - 1440x900 - 1280x1024 - 800x600


Izunas

Izunas_wall_4a_boximage

Téléchargez le goodie adapté à votre résolution :

Pour enregistrer le goodie, cliquez-droit sur la résolution que vous souhaitez sélectionner puis cliquez sur « Enregistrer la cible du lien sous ... »

1900x1200 - 1440x900 - 1280x1024 - 800x600


Izunas

Izunas_wall_5a_boximage

Téléchargez le goodie adapté à votre résolution :

Pour enregistrer le goodie, cliquez-droit sur la résolution que vous souhaitez sélectionner puis cliquez sur « Enregistrer la cible du lien sous ... »

1900x1200 - 1440x900 - 1280x1024 - 800x600


Izunas

Izunas_wall_6a_boximage

Téléchargez le goodie adapté à votre résolution :

Pour enregistrer le goodie, cliquez-droit sur la résolution que vous souhaitez sélectionner puis cliquez sur « Enregistrer la cible du lien sous ... »

1900x1200 - 1440x900 - 1280x1024 - 800x600


Izunas

322112544_WPP_2_45031_boximage

Téléchargez le goodie adapté à votre résolution :

Pour enregistrer le goodie, cliquez-droit sur la résolution que vous souhaitez sélectionner puis cliquez sur « Enregistrer la cible du lien sous ... »

1900x1200 - 1440x900 - 1280x1024 - 800x600


Izunas

322112603_WPP_4_45032_boximage

Téléchargez le goodie adapté à votre résolution :

Pour enregistrer le goodie, cliquez-droit sur la résolution que vous souhaitez sélectionner puis cliquez sur « Enregistrer la cible du lien sous ... »

1900x1200 - 1440x900 - 1280x1024 - 800x600


Izunas

322112619_WPP_5_45033_boximage

Téléchargez le goodie adapté à votre résolution :

Pour enregistrer le goodie, cliquez-droit sur la résolution que vous souhaitez sélectionner puis cliquez sur « Enregistrer la cible du lien sous ... »

1900x1200 - 1440x900 - 1280x1024 - 800x600


Izunas

WPP_6_45034_boximage

Téléchargez le goodie adapté à votre résolution :

Pour enregistrer le goodie, cliquez-droit sur la résolution que vous souhaitez sélectionner puis cliquez sur « Enregistrer la cible du lien sous ... »

1900x1200 - 1440x900 - 1280x1024 - 800x600


Izunas

WPP_7_45035_boximage

Téléchargez le goodie adapté à votre résolution :

Pour enregistrer le goodie, cliquez-droit sur la résolution que vous souhaitez sélectionner puis cliquez sur « Enregistrer la cible du lien sous ... »

1900x1200 - 1440x900 - 1280x1024 - 800x600