×

Lou - Version Originale

Lou, la blondinette de la bande

8,50 €

Moko - Version Originale

Ready for the battle

8,50 €

Molly - Version Originale

La première fille Muttpop est jolie et fière, comme nous quoi !

37,00 €

Molly - Version Xtra Spicy Twilight

Molly dans une version inspirée par l'animation japonaise

40,00 €

Tequila - Version Originale 2.0

Il revient et il n'est toujours pas content

55,00 €

Show and Tell - le blog de Jerry Frissen

Le Blog de Jerry Frissen

Retrouvez le blog de Jerry sur le site de Muttpop : www.muttpop.com

Liste des billets

Mes aventures avec la justice belge 5

jeudi 24 septembre 2009

Ici, je dois faire un retour en arrière de quelques années pour parler du deuxième crime. Ayant toujours eu un problème avec l’autorité, il y a un truc que j’avais décidé de ne jamais faire, c’est mon service militaire. À 23 ans, alors que je bénéficiais encore d’un sursis en tant qu’étudiant, je fais une demande de réforme pour cause physique. Je passe devant une commission qui décide de m’envoyer à l'hôpital militaire pour quinze jours. N’étant pas vraiment malade, je passe tous les tests, ce qui ne m’arrange pas du tout. Voyant que ça tourne mal pour moi, je décide de tenter le tout pour le tout et lors d’un test, je me mets à frapper un médecin –un petit. On m’envoie en psychiatrie mais on me considère comme un simulateur et je sors de l'hôpital bon pour le service. Alors je commence un long travail pour échapper à ce que je considère comme une abomination. Je demande des congés pour toutes les raisons possibles et ça me fait gagner trois ans. Au bout des trois ans, je fais une demande pour objection de conscience. Je gagne encore un an. Je suis ensuite obligé de passer un examen médical mais se tenir debout est la seule chose qu’on exige des objecteurs, je suis alors à nouveau bon pour le service. J’envoie une lettre en disant que je change d’avis, que je n’ai plus la même philosophie et que je ne veux plus être objecteur. Je gagne une cinquième année. N’ayant plus aucun recours, je décide simplement de ne pas aller aux convocations. Deux ans plus tard, je me rends tout de même à une convocation menaçante de la gendarmerie qui me fait savoir que je suis classifié par l’armée comme insoumis et ensuite déserteur –où le contraire, je ne suis plus très sûr. Ils me disent d’aller me présenter spontanément. Ce que je en fais pas. Le 30 décembre alors que je lis un volume d’AKIRA dans mon bain (certains souvenirs sont très précis), on sonne et entrent chez moi trois flics, dont l’abruti qui m’avait mis au cachot et qui me reconnaît... Ils me menacent en me disant que si le deux janvier à huit heures précise, je ne suis pas à la caserne, ils viennent me chercher. La mort dans l’âme, je me rends à l’armée où je suis incorporé d’office. Me voilà militaire... Je me retrouve dans des immeubles quasi-vides où traînent quelques zombies en pantoufles. L’un d’entre-eux me fait passer un test de mathématique et de logique que je décide de réussir parce qu'étant militaire depuis quelques heures, je ne voulais pas me retrouver dans un endroit où on me ferait séparer les clous des vis. Il y a un truc qui était assez bien en fait, c’est que les militaires étaient tous incroyablement gentils. Après le test, ils font venir des gendarmes pour constater que je suis maintenant militaire et qu’il n’est plus nécessaire de me rechercher. Je garde un très bon souvenir de ces deux-là, ils étaient super jeunes et menaçants. Ils y allaient de leur “fais gaffe à toi, on t’a à l’œil”, “”t’as pas intérêt à recommencer”, etc. C’était du plus haut comique. Je me suis servi d’eux pour les flics dans le premier album de TEQUILA. Le lendemain, c’est le moment de passer les tests physiques. Je me souviens de ma première expérience à l'hôpital et je me dis que cette fois-ci, il FAUT que je sois réformé... La suite demain avec ma deuxième et dernière journée à l’armée.

Mes-aventures-avec-la-justice-belge-5_defaultbody

Commentaires (8) Tags : Vie Privée