×

Lou - Version Originale

Lou, la blondinette de la bande

8,50 €

Moko - Version Originale

Ready for the battle

8,50 €

Molly - Version Originale

La première fille Muttpop est jolie et fière, comme nous quoi !

37,00 €

Molly - Version Xtra Spicy Twilight

Molly dans une version inspirée par l'animation japonaise

40,00 €

Tequila - Version Originale 2.0

Il revient et il n'est toujours pas content

55,00 €

Show and Tell - le blog de Jerry Frissen

Le Blog de Jerry Frissen

Retrouvez le blog de Jerry sur le site de Muttpop : www.muttpop.com

Liste des billets

Protected by Jesus

dimanche 16 janvier 2011

Hier, dans la “ville” de Joshua Tree, je suis allé au bout du monde habitable, là où les routes –si on peut encore les appeler comme ça– deviennent quasi impraticables et là où les maisons ressemblent à de vagues cabanes. Quand je suis dans ce genre d’endroit, je me demande ce qu’y font les habitants. Je me demande aussi ce que deviennent les enfants qui y sont élevés. En fait, je crois que j’aurais aimé ça. J’aurais eu le choix entre devenir serial killer ou rock star –comme Josh Homme. À propos de rock star, en 1973, quand Gram Parsons est mort, son corps a été volé par deux de ses amis qui avaient décidé d’exécuter la dernière volonté de Parsons, brûler son corps à Joshua Tree. Ils l’ont amené au milieu du parc, ouvert son cercueil, vidé 20 litres d’essence sur son corps et mis le feu. Au lieu de brûler, l’essence a explosé et créé une énorme boule de feu qui a alerté la police. Les deux hommes ont réussi à leur échapper mais furent arrêtés quelques jours plus tard. Comme il n’y a pas de loi contre les voleurs de cadavres ils n’ont pas été poursuivis. Le corps n’avait pas brûlé, il avait juste été cuit... Il y a maintenant un mémorial à la mémoire de Parsons dans le parc de Joshua Tree.

Protected-by-Jesus_defaultbody
Protected-by-Jesus_1_defaultbody
Protected-by-Jesus_2_defaultbody
Protected-by-Jesus_3_defaultbody
Protected-by-Jesus_4_defaultbody
Protected-by-Jesus_5_defaultbody

Commentaires (4) Tags : Désert - Stoner Rock

Landers

samedi 15 janvier 2011

Landers, dans le désert Mojave est ce que l’on pourrait considérer comme le bled ultime. Il faut rouler 30 minutes dans le désert pour y arriver et quand on y arrive, il n’y a rien. Enfin, pas exactement puisque c’est sur le territoire de Landers que se trouve l’INTEGRATRON ainsi que le GIANT ROCK. De ce fait, Landers est depuis des années un des hauts-lieux de la culture extraterrestre aux USA. Si on ne tient pas compte des routes qui y mènent –ou qui la traversent, c’est selon– les rues de la “ville” sont toutes en terre, ce qui, en ce qui me concerne, ajoute au plaisir d’y aller. J’y suis passé quelques fois, je n’y ai malheureusement jamais vu d’OVNI mais comme vous pouvez le constater sur la dernière photo, j’ai quand même trouvé la maison des BARBAPAPAS.

Landers_defaultbody
Landers_1_defaultbody
Landers_2_defaultbody
Landers_3_defaultbody
Landers_4_defaultbody
Landers_5_defaultbody

Commentaires (2) Tags : Désert

Edd Cartier

jeudi 13 janvier 2011

Encore un illustrateur dont l’imaginaire ouvre la porte d’un autre monde: Edd Cartier. Voici quelques images extraites de TRAVELERS OF SPACE, un recueil de nouvelles de science-fiction paru en 1951.

Edd-Cartier_defaultbody
Edd-Cartier_1_defaultbody
Edd-Cartier_2_defaultbody
Edd-Cartier_3_defaultbody
Edd-Cartier_4_defaultbody
Edd-Cartier_5_defaultbody
Tags : Edd Cartier - illustration - Science-Fiction

Man After Man

mardi 11 janvier 2011

MAN AFTER MAN est un des livres du géologue et illustrateur écossais Dougal Dixon. Le livre explore les possibles évolutions de l’homme durant les 5 prochains millions d’années. Dans le futur, les hommes vont continuer à modifier leur code génétique pour arriver à des créatures qui vont se retourner contre leurs créateurs et vont évoluer par elles-mêmes. Entre la science-fiction et le cauchemar, MAN AFTER MAN est, comme les autres travaux de Dougal Dixon, assez fascinant.

Man-After-Man_defaultbody
Man-After-Man_1_defaultbody
Man-After-Man_2_defaultbody
Man-After-Man_3_defaultbody
Man-After-Man_4_defaultbody
Man-After-Man_5_defaultbody

Commentaires (8) Tags : Science-Fiction - illustration - Dougal Dixon

Rudolf Freund

lundi 10 janvier 2011

Rudolf Freund est –était?– Un peintre animalier tout ce qu’il y a de plus traditionnel, du moins, c’est ce que je sais de lui. Et soudain, pour un article dans un LIFE de 1951, sa tête a explosée et il a fait ces incroyables illustrations.

Rudolf-Freund_defaultbody
Rudolf-Freund_1_defaultbody
Rudolf-Freund_2_defaultbody

Commentaires (3) Tags : illustration - illustrations - Rudolf Freund

Richard M Powers

samedi 8 janvier 2011

Quelques couvertures du formidable Richard M Powers. Né en 1921 et mort en 1996, il a commencé de manière assez traditionnelle mais a changé son style en s’inspirant principalement de l’art abstrait, comme celui d’Yves Tanguy ou Max Ernst, faisant de lui un véritable extraterrestre de la couverture de science-fiction.

Richard-M-Powers_defaultbody
Richard-M-Powers_1_defaultbody
Richard-M-Powers_2_defaultbody
Richard-M-Powers_3_defaultbody
Richard-M-Powers_4_defaultbody
Richard-M-Powers_5_defaultbody

Commentaires (3) Tags : illustration - Max Ernst - Richard M Powers - Science-Fiction - Yves Tanguy

TOT

jeudi 6 janvier 2011

Et pour continuer avec Marc Caro, voici quelques pages d’une de ses trop rares bandes-dessinées, TOT, paru chez LE DERNIER TERRAIN VAGUE en 1981 et qui reprenait quelques une de ses histoires courtes parues dans MÉTAL HURLANT et CHARLIE. Quand j’ai vu les premières pages de Caro, j’étais jeune et elles me faisaient peur mais quelques années plus tard, ce livre est devenu mon livre de chevet. Il est à l'origine de ma passion pour la carte à gratter. Quand j’étais étudiant en art, c’est probablement le livre que j’ai le plus plagié. Je pense que TOT à été réédité par L’ASSOCIATION, il y a quelques années.

TOT_defaultbody
TOT_1_defaultbody
TOT_2_defaultbody
TOT_4_defaultbody
TOT_5_defaultbody

Commentaires (7) Tags : Science-Fiction - Horreur - Metal Hurlant - Marc Caro

Le Bunker de la dernière rafale

jeudi 6 janvier 2011

Si tous les films de Caro et Jeunet me déçoivent, ce n’est pas parce que je les trouve mauvais, mais parce qu’ils ne ressemblent pas à une de leur première collaboration, LE BUNKER DE LA DERNIÈRE RAFALE. Réalisé en 1981, LE BUNKER DE LA DERNIÈRE RAFALE est un court métrage d’une trentaine de minutes qui raconte l’histoire d’un groupe de soldats enfermés dans un bunker et qui s'entre-tuent suite à la découverte d’un mystérieux compteur... C’est beau, c’est violent, sordide et parfois assez drôle. Par exemple, quand les personnages s’expriment, leurs voix évoquent des cris de cochons. Dans les acteurs, on retrouve en plus de Marc Caro, quelques artistes de l’époque comme Bruno Richard et Hervé di Rosa. Les images qui suivent viennent du livre LE BUNKER DE LA DERNIÈRE RAFALE de Caro et Jeunet paru aux HUMANOS en 1982 dans leur merveilleuse collection AUTODAFÉ.

Le-Bunker-de-la-derniere-rafale_defaultbody
Le-Bunker-de-la-derniere-rafale_1_defaultbody
Le-Bunker-de-la-derniere-rafale_2_defaultbody
Le-Bunker-de-la-derniere-rafale_3_defaultbody
Le-Bunker-de-la-derniere-rafale_4_defaultbody
Le-Bunker-de-la-derniere-rafale_5_defaultbody

Commentaires (2) Tags : Film - Marc Caro - Science-Fiction