×
MasqueFudo

Liste des billets

pouf pouf

lundi 9 février 2009 par "Fabien M "

Ca y'est, le tome 10 de Lucha est bouclé !
une petite page en aperçu (avec du spoil ,mais bon, si vous suivez l'histoire vous aviez déjà compris) : trait et couleur
13-tuto_defaultbody
et le tout :
13_defaultbody
Et une illus pour le festival de Chinon. Festival ou Lucha libre sera mis à l'honneur avec expo, dédicace de jouets et bd. Ce sera en Mars et il y aura l'équipe au grand complet, même Jerry.
Chinon_defaultbody

Recherches de couverture pour Chess t.2

dimanche 8 février 2009 par "Michael Minerbe "

Voici la couverture encrée de Chess tome 2, "Les Cavaliers de l'Aube".

CouvChess_defaultbody

Les dessins suivants sont des études d'idées au crayon que j'ai réalisées pour cette même couverture.

Couv1Chess_defaultbody

Couv2Chess_defaultbody

Couv3Chess_defaultbody

Shonen en action

samedi 7 février 2009 par "Assistant édito "

Un instantané charismatique du salon Paris Manga le 7-8 février dernier, avec Shonen, auteur de BB Project et Omega Complex, en plein travail sur le dessin original que nous faisions gagner par tirage au sort...

CIMG2373_defaultbody

Fabulas Panicas

dimanche 1 février 2009 par "Assistant édito "

Si Jodorowsky est largement reconnu comme scénariste, qui se souvient de ses travaux de dessinateur ?


Fabulas Panicas a été publié en 2003 par l'éditeur mexicain Grijalbo. Ces dessins étaient parus dans El Heraldo de México de 1967 à 1973, au moment où Alejandro (rendons-lui pour une fois l'orthographe originale de son prénom !) créait la société Producciones Panicas en vue de réaliser ses premiers films.

En 1960, la censure veille au Mexique. Le Parti Révolutionnaire Institutionnalisé (PRI), au pouvoir depuis 1929, veut mettre au pas les formes de culture qu’il juge subversives. Jodorowsky enseigne alors l’art du mime aux Beaux-Arts de Mexico ; mal lui en prend, son cours est subitement interdit, et Jodo est déclaré « ennemi public ». Les Mexicains tentent de l’expatrier, mais il peut compter sur le soutien de son ami Luis Spota, haut-fonctionnaire du régime.

En 1967, il entame donc la publication hebdomadaire des Fabulas Panicas, histoires courtes et denses, très colorées (en dépit d'un rendu un peu terne dans le livre, les dessins étant originellement imprimés sur du papier journal). Ces Fabulas – il y en aura presque trois cents au total - font penser au Pravda de Guy Peellaert ou à certaines bandes dessinées situationnistes. Semaine après semaine, Jodorowsky y distillait de nombreux messages chamarrés et délirants. Influencé à l’époque par les thèmes kafkaïens (paranoïa, isolement, obsession de soi), il décide ici de prendre le contre-pied de ses propres nevroses, par l'exaltation du zen, du sacré, du savoir initiatique. Il montre dans ce livre la joie de vivre et la beauté du monde. Les lecteurs hispanophones apprécieront.


Un grand merci à Yanilu pour la lecture attentive de ces Fables paniques...

Fb_couv_defaultbody
Fb_1_defaultbody
Fb_2_defaultbody
Tags : Alexandro Jodorowsky