×
Carthago

Nuées écarlates

23-nuees-ecarlates-T1-1_boximage

Dans cette section vous pouvez découvrir ou approfondir vos connaissances sur l'univers des Nuées Écarlates : la Légende, Izunas et Fudo.

Aller plus loin

Les Ninjas


Le terme « ninja » apparaît au XIXème siècle, ils étaient auparavant appelés shinobi. On pense que les ninjas étaient principalement originaires de régions autour de Kyôtô : Koga et Iga.

19_nueesecarlates-T2_1_defaultbody

Leur origine ne peut être certifiée mais ils seraient d'anciens bushis ou rônin, vaincus qui se seraient exilés dans les montagnes et y auraient mis au point des techniques de survie.

Contrairement aux samouraïs, les ninjas ne suivent aucun code, uniquement les enseignements reçus pendant leur formation (certains suivaient les préceptes de L'Art de la Guerre de Sun Tzu). Ils étaient donc très mal perçus par la population. S'ils étaient désavoués par celle-ci, les ninjas, qui ne répondaient pas d'un seigneur, étaient également employés par le shogunat à la protection de hauts-fonctionnaires (comme le shôgun) ou à la surveillance de châteaux. Souvent associés aux espions, ils étaient aussi employés par de riches familles. Les ninjas permettaient aux clans de régler des conflits de façon brutale : l'assassinat.

On leur enseignait plusieurs disciplines, le combat à main nue (Tai Jutsu…) et le combat armé (kunai, shuriken…), sous l'appellation de ninjutsu. Les ninjas étaient formés physiquement sur des critères bien précis (des pas à connaître pour le combat, des techniques de camouflage…).

Les femmes ninja, appelées kunoichi, étaient formées pour séduire et manipuler.

Les ninjas utilisent plusieurs types d'armes, défensives et offensives.

- Le jitte, sorte de dague non tranchante permettant de parer les sabres.

- Les très célèbres kunai et shuriken étaient de petits objets tranchants que le ninja pouvait envoyer sur ses ennemis.

- Metsubushi : fumée servant à aveugler l'adversaire.

- Le nunchaku : deux bâtons reliés par une chaine

- Le kusarigama : il s'agissait d'une faucille à laquelle était accrochée une longue chaîne avec un poids à son extrémité.

- Des griffes de métal portées aux mains (shuko) et aux pieds (ashiko) pouvaient être utilisées pour escalader ou se battre.

19_nueesecarlates-T2_defaultbody_defaultbody

À l'instar des ninjas, les yamabushis, sorte d'ermites des montagnes, pratiquaient le shugendô, une concentration mystique leur permettant de se transcender.

Inspiré du Bouddhisme, shugendô signifie littéralement « le chemin de la formation et de l'essai », il est fondé sur l'harmonie avec la nature. La formation de ces moines est comparable à celle des ninjas

Certains maitres existent encore, mais la pratique reste extrêmement rare à notre époque.

Aller plus loin