×

Le Blog des Humanos

HU-1000px_1_boximage

Des infos sur l'actualité des Humanoïdes Associés.

Liste des billets

Métal Hurlant la série live (1/4)

lundi 6 septembre 2010

LOGO-Metal-Hurlant_defaultbody

« Le 19 décembre 1974, à quatre heures du matin heure locale ; aux limites de Livry Gargan et de la forêt de Clichy ; enfin réunis… Philippe Druillet, l’enlumineur paranoïaque, Moebius alias Gir, alias Giraud, alias « le dessinateur aux mille faces », Jean-Pierre Dionnet dit grat grat, votre serviteur… et Bernard Farkas, venu mettre un peu d’ordre dans nos projets grandioses et un peu d’âmes dans nos comptes ; décidèrent simultanément et à l’unanimité, de ne plus répondre désormais, qu’au seul nom collectif de :

Les Humanoïdes Associés. »

Parmi les résolutions adoptées ce soir là, l’une d’entre elles ; je devrais plutôt dire toutes, mais ici, nous sommes concentré sur l’une d’entre elles en particulier. Donc ; parmi les résolutions adoptées ce soir là, l’une d’entre elle allait révolutionner la bande dessinée. Cette résolution est celle « de sortir tous les trois mois un magazine de science-fiction en bandes dessinées où ils étaleraient complaisamment leurs fantasmes putrides : celui-là même » au sujet duquel nous sommes encore une fois rassemblé 36 ans plus tard…

Métal Hurlant.

Couverture-metal-1_defaultbody

Je ne sais pas pour vous, mais moi je n’étais pas né ce soir de 1974. Je n’étais pas né et pourtant, ce nom, c’est deux mots collés l’un derrière l’autre me donnent, à chaque fois que je les entends prononcés, l’impression d’entendre parler d’une légende comparable à l'Enéide ou l'Odyssée. Petit rappel pour ceux qui débarquent, Métal Hurlant est un magazine français de bande dessinée édité par les Humanoïdes Associés. Principalement axé sur la Science Fiction il a débuté son histoire en 1975. Deux ans plus tard, sa version américaine, Heavy Metal, voie le jour. Le premier cycle du Métal Hurlant dura de 1975 jusqu'à 1987. Un second cycle débuta en 2002 pour s’éteindre en 2006. Les plus grands noms de la BD sont passés dans ses pages. En plus des noms cités dans les premières lignes, on retrouve aussi des signatures tels que Gal, Jodorowsky, Tardi, Philippe Manœuvre, Caza, Bilal, Frissen, Charest et j’en passe. Deux adaptations en longs métrages d’animation, produits aux Etats-Unis verront également le jour, le premier en 1981 (classe !) et le second en 1999 (...). Et puis… et puis, plus rien, le black out, la fin, la mort.

Film_defaultbody

Aujourd’hui, le Métal est mort. Oui il fallait bien que ça arrive, il paraît que rien n’est éternel. Le Métal est mort et bien mort ; pourtant, il est une chose que le Métal fait encore mieux de mourrir (avec deux « r » m’sieur Frissen) c’est naître. Le Métal est né en 1975, le métal est né en 2002 et le métal naît une nouvelle fois en ce moment, en 2010. Le match n’est pas terminé, mais à ce jeu où la mort ne pourra que difficilement esperer faire mieux qu’un match nul, le score de 3 – 2 tourne clairement à l’avantage des vies de Métal. En fait, non, contrairement à ce que je disais en début paragraphe, Métal Hurlant est toujours vivant, partout, autour de vous, dans le papier des vieux numéros, dans le cœur des fans et bientôt grâce à ces fans, espérons-le, dans nos télévisions.

La suite jeudi...

Tags : métal hurlant