×

Le Blog des Humanos

HU-1000px_1_boximage

Des infos sur l'actualité des Humanoïdes Associés.

Liste des billets

Baranko à l'honneur

mardi 20 septembre 2011

Le portail Ukraine-Europe.org, première source francophone consacrée à l'Ukraine depuis 1995, a récemment remis son prix annuel à Igor Baranko.

L'auteur ukrainien a donc reçu le diplôme Europe-Ukraine, qui récompense chaque année des artistes dont le travail permet de diffuser et de populariser la culture ukrainienne à l'étranger, et plus particulièrement en Europe.

A l'occasion de la remise du prix, au mois d'aout à Kiev, l'association Perspectives Ukrainiennes a réalisé une interview du lauréat dont je vous livre deux petits extraits :

Les "Princesses égyptiennes" ont séduit le public français, comment vous est venue l'idée de plonger vos pinceaux dans l'histoire de l'Egypte ancienne ? L'Egypte et la civilisation sumérienne constituent les bases de la plupart des civilisations contemporaines. Les trois religions monothéistes (judaïsme, christianisme et islam) sont très liées aux cultes et aux écoles philosophiques égyptiennes et peu de gens ont conscience de cet héritage. Ce fut très intéressant d'approfondir cela. Au fur et à mesure du travail, l'album est devenu très ambitieux – j'y développe une théorie quelque peu fantaisiste, mais qui trouve de plus en plus d'adeptes parmi les égyptologues – aux carrefours du mythe de l'Atlantide, de l'exode biblique
et du règne d'Akhenaton – le premier monarque monothéiste connu.
Quand on dessine une histoire qui se déroule à une autre époque, on s'immerge forcément dans cet univers. Pour moi, la plongée dans le monde de l'Egypte ancienne a été vraiment fascinante.

Que signifie pour vous être l'un des fondateurs de l'école ukrainienne de «malyovana istoriya» (équivalent ukrainien de BD ) ? Est-ce que cela implique une responsabilité quelconque ?
Je ne me sens pas investi d'une mission ou d'un rôle à l'égard de qui que ce soit. Je suis assis tranquillement à mon bureau et je dessine des images. Certains les regardent, certains les aiment – et j'en suis honoré. Si certains n'aiment pas ce n'est pas dramatique, je ne suis pas obligé de plaire à tout le monde. En ce sens, je n'ai aucune ambition – être le premier ou le dixième en Ukraine...
Je raconte des histoires que j'aurais lues moi aussi avec plaisir. J'aime ce que je fais. C'est ma vie.

Vous pouvez lire l'intégralité de l'interview en téléchargeant le bulletin de septembre de Perspectives Ukrainiennes.

Deux autres interviews d'Igor Baranko ont récemment été réalisées, l'une par le magazine Books, et l'autre par le site scéneario.com. Je vous invite bien sûr à les lire, si vous souhaitez mieux connaître cet auteur ukrainien ultra doué dont on n'a pas fini d'entendre parler...

Tags : prix et nominations