×
Feu de Thésée T2

Le Blog des Humanos

HU-1000px_1_boximage

Des infos sur l'actualité des Humanoïdes Associés.

Liste des billets

L'Auteur Baranko, un destin incroyable

lundi 16 septembre 2013

Les superbes planches des Princesses Egyptiennes d'Igor Baranko sont désormais disponibles dans la boutique Humano, une bonne occasion de revenir sur le parcours singulier de cet auteur.

Kiev, 1977 : le jeune Igor Baranko découvre Les Ethiopiques d'Hugo Pratt. C'est le coup de foudre, une vocation est née : plus tard, il sera dessinateur de bandedessinée.

Mais il est des vocations plus aisées à suivre que d'autres : lorsque l'on vit de l'autre côté du rideau de fer, il est bien difficile de percer dans la bande dessinée. En effet, à ces études aux Beaux Arts de Kiev succèdent deux années de service militaire dans l'Armée Rouge, peu propices à l'épanouissement artistique. La chute de l'URSS le libère et, après un voyage initiatique de six mois dans les régions bouddhistes de Sibérie, Baranko peut s'investir entièrement dans le dessin. Il envoie alors pendant plusieurs années des centaines de planches aux grandes maisons d'édition, malheureusement sans succès.

Le destin lui donne alors ce genre de coup de pouce que l'on croit réservé aux films hollywoodiens : il gagne une carte verte à la loterie, qui lui permet d'aller s'installer aux Etats-Unis. C'est au pays des comic books qu'il se fera enfin remarquer pour son style si intimement lié à sa propre histoire.

Ayant grandi à l'écart des grandes influences de la BD franco-belge et du comics américain, Baranko a su développer un univers graphique original, nourri de ses expériences personnelles : dans Jihad, son premier succès, le héros Ivan Apelsinov, dictateur de toutes les Russies, prend vie sous des traits qui rappellent étrangement les coups de crayon d'Hugo Pratt.

Avec Les princesses Egyptiennes, Baranko joue cette fois avec le noir et blanc, comme pour mieux mettre en lumière les sombres intrigues qui visent les filles du pharaon Ramsès III.
"Igor Baranko est un artiste de l'espace" écrit Christian Jacq. "En suivant ses personnages, on bondit, on se bat, on pénètre dans des lieux minutieusement décrits et l'on effectue, me semble-t-il, une traversée des ténèbres, formée de passions et de magie redoutable, pour atteindre une lumière si difficile à entrevoir."
Tout est dit…

Princesses-Egypt-85_defaultbody
Tags : hommage