×
Légendes Zurbaines

Le Blog des Humanos

HU-1000px_1_boximage

Des infos sur l'actualité des Humanoïdes Associés.

Liste des billets

Interview Sam Timel - scénariste de Milan K

lundi 16 septembre 2013

A l'occasion de la parution du troisième tome de Milan K, le scénariste Sam Timel nous accorde une interview.
English version available here.


Comment est né le projet de Milan K ?

Milan K était initialement un projet de film sur lequel je travaillais quand, pour d’autres raisons, j’ai rencontré l’équipe des Humanoids, ici à Los Angeles. Je leur ai fait part de mon histoire, qu’ils ont adorée. Mais ils ont d’abord voulu développer le projet sous forme de bande dessinée. Comme je n’en avais jamais écrit, c’était pour moi un défi considérable. Pour le premier épisode, j’ai travaillé avec l’équipe des Humanoids de façon très proche et j’ai réussi à obtenir de l’aide de personnes plus orientées vers la bande dessinée, auteurs qui plus est, comme Chuck Austen. J’ai aussi lu quelques bandes dessinées européennes qui étaient disponibles en anglais, dans le but de comprendre le fonctionnement du monde de la bande dessinée.

Qu’est-ce qui vous a inspiré cette série ?

Les éléments déclencheurs ont été sans aucun doute les détails de la vie de Mikhail Khodorkosky, ancien oligarche ennemi numéro 1 du président russe Vladimir Poutine, qui est encore emprisonné en Russie. Mais mon scénario se détache de cette histoire vraie dès les toutes premières pages de la série.

Pourquoi avoir choisi Corentin comme dessinateur ?

En vérité, je n’ai jamais rencontré Corentin. Corentin était le choix de l’éditeur. D’autres essais et recherches graphiques avaient été réalisés par des artistes, qui m’ont parus très bons. Mais quand j’ai eu les premières pages de Corentin entre les mains, j’ai immédiatement adoré son style. C’est un artiste fantastique et je suis attristé de le voir partir. Mais le bon côté des choses, c'est qu'à partir de maintenant nous pourrons sortir au moins un nouvel album par an.

Milan-k-post_defaultbody

Comment travaillez-vous pendant l’écriture d’un scénario ?

Je crois qu’il n’y a rien d’exceptionnel dans l’approche de mon écriture. D’abord, je développe un cycle scénaristique qui couvre plusieurs épisodes, ou albums si vous voulez. Je détaille ensuite le cycle complet, qui dans le futur ne devrait pas donner plus de deux épisodes (l’histoire contenue dans les trois premiers volumes était initialement destinée à être comprise en deux volumes, mais l’éditeur m’a fait savoir que Corentin voulait plus d’espace pour les scènes d’action, on a donc fini par faire un cycle de trois livres…).

Ensuite, un processus de va-et-vient s’est mis en place avec l’équipe des Humanoids pour améliorer l’histoire, les scènes, les liens entre elles, les personnages, les raisons de leur agissement etc. C’est définitivement mon étape favorite, bien que ce soit un défi de travailler avec des personnes si exigeantes. On en tire une récompense d’autant plus satisfaisante. Finalement, j’ai écrit le scénario actuel et le découpage de l’histoire page par page. Pendant ce processus, je me plonge souvent dans l’état d’esprit du personnage sur lequel j’écris. Quand Paline se met en colère, je m’énerve, quand Milan pleure, je trouve en moi une part plus douce… la dernière étape, que je n’ai pas supervisé directement pour des raisons évidentes, est la traduction et les finitions par le scénariste français Philippe Thirault.

Pouvez-vous nous révéler quelques petits secrets sur ce nouveau tome ?

Quand j’ai su que les dessins de la série allaient être réalisés par un autre artiste après le troisième volume, j’ai décidé de révéler qui était l’homme mystère (dans l’histoire initiale cette révélation arrivait un peu plus tard). Le bon côté, c’est que ça donne une fin plus complète à ce premier cycle.

SamTimelIMAGE_defaultbody

Tags : Interviews