×
Ignited

Le Blog des Humanos

HU-1000px_1_boximage

Des infos sur l'actualité des Humanoïdes Associés.

Liste des billets

L'interview exclusive de Carita Lupattelli

samedi 14 juin 2014

A l'occasion de la sortie du tome 1 d'Izunas nous sommes allés interviewer pour vous les auteurs. Voici la toute première interview de Carita Lupattelli en tant qu'auteure de Bande Dessinée.

Carita, Izunas est votre premier album. Comment êtes-vous devenue dessinatrice de bande dessinée ?

J'ai fait une école de bande dessinée, où j’ai appris les techniques et le langage de ce medium. Mais comme j’ai été très influencée par l'étude de la peinture, mes planches diffèrent un peu des planches de fumetti dans leur conception, ne serait-ce que par leur rendu final en couleur, contrairement au fumetti publié en noir et blanc. Ce choix a rendu mes débuts difficiles. Puis Saverio Tenuta m'a contacté parce qu'il était à la recherche d'un assistant coloriste sachant utiliser les techniques de mise en couleur traditionnelle, et nous avons commencé à travailler ensemble.

Saverio_defaultbody

Dans Izunas, vous assurez le dessin et la couleur. Quelles sont les similarités et les grandes différences qui vont se créer entre l'univers graphique d'Izunas et celui de la Légende des Nuées ?

Je pense que la plus grande différence entre les deux séries réside dans le ton général : Izunas est plus linéaire dans sa narration et le ton y est plus léger que dans La Légende des Nuées Écarlates, plus sombre et plus sanglant. La mise en couleur se fait selon la même technique, à la différence près que j’ai allégé le processus en me passant de l’aérographe, utilisé par Saverio dans La Légende des Nuées (NDLR L'aérographe est un pistolet à peinture de la taille d'un stylo).

Comment réalisez-vous une planche ? Quel est votre méthode de travail ?

Je fais un crayonné que j'encre en utilisant des niveaux de gris. J'affectionne particulièrement ce type d'encrage car il laisse une trace sur laquelle je peux ensuite m’appuyer pour réaliser mes couleurs. Une fois la mise en couleur terminée, j'ajoute ou renforce les noirs, afin que le tout soit en harmonie.

Img1_defaultbody

Difficile de parler de bande dessinée et du Japon sans mentionner le manga... En lisez-vous ? Certains d'entre eux vous ont-ils inspiré dans la création d'Izunas ?

Oui, j'en ai lu beaucoup et je continue à en lire régulièrement. Comme la plupart des jeunes de ma génération, j'ai grandi avec des œuvres devenues depuis des classiques : Dragon Ball, Hokuto no Ken ou Ranma 1/2 que je porte toujours dans mon cœur. Récemment, j’ai découvert d’autres auteurs que j’ai beaucoup aimés, comme Shigurui. Mais Miyazaki et Charles Vess restent ceux qui m’inspirent le plus.

Quel est votre personnage préféré à dessiner ? Votre pire ?

Mon personnage préféré est sans aucun doute Kitsune Hime. Elle est fascinante et mystérieuse, et également ce qui s'approche le plus de l'iconographie japonaise. Il n’y aucun personnage que je n'aime pas dessiner. En revanche, je trouve en général plus facile de dessiner les personnages féminins. Il y a ceux qui demandent plus de temps que d’autres, comme Kuroga Saito et son armure, mais j'adore peaufiner tous les détails de son costume.

Img2_defaultbody

Avez d’autres projets en vue ou dont vous souhaitez nous parler ?

En ce moment je travaille sur le deuxième tome d’Izunas qui boucle le diptyque. Dans le futur, un de mes désirs secrets serait de travailler sur une saga nordique. J'ai toujours été passionnée par les exploits des Vikings.

Mais dans l’immédiat, je souhaite surtout qu’Izunas soit un succès car je prends beaucoup de plaisir à dessiner cet univers et j'espère pouvoir continuer à le faire sur un éventuel second cycle.

Merci !

Tags : Interviews